Assurez l’arrosage de vos plantes in absentia

Par défaut

Arroser des plantes d’intérieur quand vous vous absentez plus qu’une semaine est toujours un problème. Même si vous confiez le travail à un voisin ou à un ami, il est fort probable que certaines plantes en souffriront. Mais il est facile d’organiser les plantes pour qu’elles n’aient pas besoin d’arrosage pendant 8 à 12 semaines, voire plus. Voici comment faire:

Commencez par bien les arroser une ou deux journées avant le départ. Vous voudriez que leurs mottes de racines soient bien humides, mais sans surplus d’eau.

La veille ou le matin de votre départ, insérez-les dans un sac de plastique transparent (un sac de nettoyeur, par exemple), soit seul (pour les grosses plantes), ou en groupes (pour les plus petites). Scellez bien le sac et retirez les plantes du plein soleil (le soleil qui tape sur un contenant fermé peut faire cuire les plantes qu’il contient). Maintenant, partez en paix. 

À l’air libre, les plantes perdent environ 95 % de l’eau que vous leur donnez à l’évaporation. Ainsi faut-il les arroser assez souvent. Mais comme l’eau dans un sac fermé ne peut pas s’évaporer, vos plantes profiteront d’un terreau humide des mois durant! Oui, même pendant 6 à 8 mois! 

Et non, vos plantes «ne manqueront pas d’air» dans un sac fermé. Les plantes sont expertes dans la recirculation d’air, produisant un surplus d’oxygène le jour et un surplus de dioxyde de carbone la nuit. Ainsi, elles combleront leurs propres besoins.

À votre retour, «libérez» vos plantes de leur sac et remettez-les à leur place… mais ne soyez pas surpris de découvrir qu’elles sont alors plus belles qu’à votre départ, car la forte humidité atmosphérique présente dans un tel sac stimule presque toujours une belle croissance.

6 réflexions sur “Assurez l’arrosage de vos plantes in absentia

  1. guy roussel

    merci du fond du cœur pour la suggestion pour l’arrosage de plantes durant notre absence. Je dois confirmer la mort de nos plants à notre retour de vacances après les avoir confié à un voisin.

  2. Merci pour ce conseil original. Le problème, c’est peut-être de trouver des sacs en plastique à présent. Mais on ne va quand même pas les regretter 😉
    Une question toutefois : les plantes d’intérieur sont souvent des plantes tropicales, aimant les climats chauds et humides. Mais qu’en est-il des plantes de nos climats ? Avez-vous déjà essayé cette méthode avec des aromates par exemple ?
    Amicalement
    Valérie

    • Pour les plantes d’extérieur, sauf celles qui ne tolèrent pas une forte humidité (succulentes, cactées, plantes très poilues, etc.), on peut faire la même chose. Évidemment, pendant les mois de croissance seulement. Et toujours il faut éviter que le sol tape sur le sac.

  3. Pascale

    J’ai utilisé ce truc à plusieurs reprises et les plantes ont toutes survécu, même que certaines semblaient se porter mieux qu’avant mon départ (ça en était presque vexant 😉 ). Elles se retrouvent dans une situation quasi-tropicale pour quelques semaines, quoi de mieux!

    Et on ma également fait le commentaire « elles vont manquer d’air »!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.