Hortithérapie Truc du jour

Le jardinage comme thérapie contre le coronavirus

Mettre les mains dans le sol a toujours été une thérapie fructueuse. Photo: http://www.piqsels.com

Je ne connais pas votre situation, mais je suis actuellement dans un confinement auto-imposé à cause du coronavirus. En fait, le confinement est plutôt imposé par ma femme: Marie ne me laisse plus sortir de la maison à moins que je ne promette de ne pas aller plus loin que la rue. C’est que, alors qu’il paraît que la plupart des gens qui souffriront de la COVID-19 n’auront pas de symptômes plus graves que ceux d’un mauvais rhume, je fais partie de ces personnes qui souffrent d’une «condition médicale préexistante», une maladie pulmonaire appelée fibrose pulmonaire qui a sérieusement réduit ma capacité pulmonaire. La situation des personnes atteintes de fibrose pulmonaire qui attrapent la COVID-19 peut être très grave. Je ne suis pas du tout certain que je survivrais.

Donc, en suivant les consignes du gouvernement de ma province, je suis confiné à la maison pour les 2 prochaines semaines. Pouvez-vous deviner ce que je vais faire pour rester actif et alerte? Jardiner, bien sûr! C’est une meilleure thérapie que de regarder la télévision des heures durant et l’on n’a besoin d’aller nulle part pour pratiquer cette activité. J’ai toutes les fournitures dont j’ai besoin (sinon, je pourrais les commander en ligne), mes commandes de semences sont arrivées et il faut les semer et de plus, j’ai beaucoup de plantes d’intérieur qui nécessitent divers soins: de la taille au rempotage en passant par une métamorphose complète.

Là où j’habite (Québec, Canada), il est encore beaucoup trop tôt pour jardiner à l’extérieur: il y a encore environ 90 cm de neige au sol et elle prendra un bon mois à fondre. Donc, jusqu’à la fin de mars 2020, je jardine à l’intérieur. Mais si le besoin d’isolement persiste plus longtemps (qui sait?), mon terrain jaillira lentement de la neige et les diverses plantations et plates-bandes pourront aussi profiter d’un peu d’entretien.

Donc, peut-être que je serai un peu moins paresseux dans le jardinage pendant un certain temps, accomplissant certaines tâches que j’aurais normalement évitées, les considérant comme n’étant pas absolument essentielles… mais si m’occuper un peu plus de mon jardin m’aide à gérer les sentiments d’insécurité et d’isolement que ce confinement peut provoquer, alors je suis prêt à y mettre un peu plus d’effort. Non pas que jardiner ressemble à du travail: travailler, c’est quelque chose qu’on fait pour les autres; jardiner, c’est pour se sentir bien dans sa peau.

Essayez-le et vous verrez! Faites un peu de jardinage — ou même beaucoup de jardinage! — tous les jours et vous verrez que le temps passera plus vite et que vous aurez vraiment l’impressionne d’accomplir quelque chose. Juré, craché!

Espérons que nous pourrons bientôt sortir de nouveau en public et nous retrouver avec nos parents et nos amis jardiniers, mais en attendant… jardinons!

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

21 comments on “Le jardinage comme thérapie contre le coronavirus

  1. Hello le Paresseux,
    Bien dit !
    Hier j’ai passé ma journée à diviser mes semis, remporter, etc, et c’était assez super de gratouiller la terre 🙂
    Amusez-vous bien
    Willy

  2. SCHNEIDER Mélanie

    Bonjour Larry,
    je vous suis fidèle depuis des années, depuis la France (de la région de Mulhouse -Haut-Rhin-, malheureusement bien connu en ce moment ici), et je profite simplement de ce post pour vous remercier ; cet article permet non seulement de se sentir moins seul chez soi (je suis également confinée, car malade), mais il met également du baume au cœur et les choses en perspective. Effectivement, le jardinage est un remède efficace pour la vie ; profitons-en, abusons-en.
    MERCI ! p
    Portez-vous bien, vos proches et vous, et à très vite!
    Mélanie S.

  3. Tenez bon.
    Heureusement, le temps nous gâte en Suisse.

  4. Steve Gagnon

    Votre femme a raison, prenez soin de vous, Larry. Connaissant votre besoin de « bougeotte » avec toutes ces conférences que vous donnez, ça ne sera sûrement pas évident, mais c’est pour votre bien. De mon côté, je vais en profiter pour relire vos livres.

  5. jacques arcand

    Bravo à votre conjointe! Prenez soin de vous.

  6. filou53

    Bon courage Larry…

  7. Sylvie L.

    Merci Jardinier Généreux!
    💚🌱🌱🌱🌱🌱🌱🌱🌱💚

  8. Dominique Boudreault

    Je vous aime! Je ne manque jamais votre message quotidien:)

  9. Jackie Giroux

    Marie a bien raison de vous garder à l’œil, on a besoin de vous. Tout comme vous, je ferai le ménage de mes plantes d’intérieures plus tôt et si ça continue … j’attaquerai mes boîtes de photos. Bon courage 👍💕

  10. A présent, c’est prouvé, le jardinage est bon pour la santé ! En plus du contact avec la terre qui renforce nos défenses, le jardinage permet de diminuer le stress et de faire une activité épanouissante. A la fin d’une journée passée en « home office » pour cause de confinement ordonné à tous ici en Autriche, je suis bien contente de faire un petit tour sur mon balcon pour soigner mes petites pousses printanières et admirer mes tulipes.
    Amicalement
    Valérie

  11. Bonjour Larry,
    Les différences de climat m’étonneront toujours, en Normandie (France) ou j’habite, le printemps est déjà là, nous n’avons même pas eu un jour de gel cet hiver ( j’habite au bord de la mer) Beaucoup de mes plantes fragiles sont restées dehors (Pélargonium, bégonias, grassulassées diverses) Avec le Québec nous sommes pourtant sur le même parrallèle (50e) mais c’est le « Gulf stream », (désolé pour l’anglicisme) qui fait la différence (Bénit-soit-il !) Mais pour l’instant nous sommes clouatrés chez nous et dans nos jardins ( y a pire comme prison) par notre gouvernement, mais pour notre bien. Il faut un  » Ausweiss » pour sortir, çà doit rappeler des mauvais souvenirs à nos grands parents. Préservez vous bien surtout, et encore bravo pour votre site.
    Amicalement
    Gérard

  12. Ping : Bloginfogealia – Titre du site bloginfogealia

Répondre à jacques arcand Annuler la réponse.

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :