Un «bambou» à transplanter

Par défaut

«Lucky bambou» (Dracaena sanderiana). Photo: nature-and-garden.com

Question: J’ai un bambou à cinq tiges depuis 1 an. Il est dans un contenant en verre rempli de petites pierres blanches. Il est dans une fenêtre, mais pas au soleil. Toutes les semaines, je dois vider l’eau et bien laver les pierres pour éviter que l’eau se corrompe. Je veux savoir si je peux le transplanter dans la terre. Si oui, dans quelle sorte de pot, quelle terre, quelle vitamine, la fréquence de l’arrosage, etc.

Thérèse Plante

Saint-Agapit

Réponse: Le «lucky bambou» qu’on nous vend depuis quelques années n’est pas un vrai bambou, mais plutôt une bouture de dracéna (Dracaena sanderiana) — un arbuste tropical terrestre — dont on a arraché toutes les feuilles inférieures pour dégager la tige afin qu’il ressemble à un bambou.

Souvent, le dracéna dépérit après un an ou deux de culture dans l’eau. Photo: ilmsykma, reddit.com

Le milieu aquatique dans lequel ce dracéna pousse n’est pas naturel pour lui et alors sa croissance est sévèrement restreinte. Ainsi, peu de nouvelles feuilles sont produites. De plus, souvent il commence à dépérir après un an ou deux de culture dans l’eau. On peut toutefois le récupérer si on le fait avant que son dépérissement ne soit trop avancé.

Il y a deux possibilités pour le faire: une transplantation ou un bouturage.

Transplantation

Parfois le dracéna réagit mal quand on le transfère dans un terreau et perd plusieurs feuilles. C’est que, ayant passé toute sa vie dans l’eau, il a développé des racines aquatiques et c’est un choc pour elles de devoir se convertir en racines terrestres. Mais il récupéra avec le temps. Voici comment faire:

1. Choisissez un pot de culture (un muni de trous de drainage), probablement en plastique, d’environ 1 ½ à 2 fois le diamètre du pot d’origine.

2. Préparez du terreau (un terreau pour plantes d’intérieur conviendrait parfaitement) en le versant dans un bol et en y versant de l’eau. 

3. Remuez pour bien humidifier le terreau. Vous voulez qu’il ait environ la consistance d’une éponge essorée.

Placez un filtre quelconque dans le fond du pot pour empêcher le terreau de sortir lors des premiers arrosages. Photo: jardinierparesseux.com

4. Placez un morceau de papier journal ou d’essuie-tout ou encore, un filtre à café, dans le fond du pot pour empêcher le terreau de sortir lors des arrosages. Aucune couche de drainage n’est nécessaire ni recommandée.

Remplissez le pot de terreau humide. Photo: fr.wikihow.com

5. Remplissez le pot de terreau humide jusqu’à environ la moitié de sa hauteur.

Enlevez la plante de son pot et faites tomber les pierres. Photo: Garden Tips, youtube.com

6. Enlevez-la plante de son pot d’origine. 

7. S’il y a des tiges jaunes ou mortes, enlevez-les. 

Si les racines sont très entremêlées, il peut être plus facile de couper celles de l’extérieur de la masse plutôt que d’essayer de les démêler. Photo: youngwifey.wordpress.com

8. Faites tomber les pierres dans lesquelles la plante poussait. 

9. Si les racines sont entremêlées, tirez dessus dans tous les sens pour les étirer un peu ou, si elles font le tour du pot, taillez-les d’un tiers, tout autour de la motte.

10. Centrez la plante dans le pot et comblez autour des racines avec du terreau, tassant légèrement. (Vous auriez aussi pu séparer les tiges, plantant chacune dans son propre petit pot.)

11. Placez le pot dans une soucoupe un peu plus large que son diamètre et arrosez doucement, jetant tout surplus d’eau qui s’écoule du pot.

12. Placez la plante dans un endroit légèrement à moyennement éclairé à la température de la pièce… peut-être son emplacement d’origine.

Comme mentionné, la plante peut perdre quelques feuilles au début, mais reprendra de la vigueur après quelques mois et démontrera même une bonne poussée de croissance.

Bouturage

C’est plus rapide à faire, avec moins d’étapes. Voici comment faire:

Suivez les étapes 1 à 4 décrites ci-dessus.

5. Remplissez le pot de terreau jusqu’à environ 2 cm du bord.

Coupez les tiges à la longueur désirée. Photo: http://www.bhg.com

6. Coupez les tiges de la plante à la longueur que vous désirez. Un angle de 90° conviendrait parfaitement. Jetez la partie inférieure.

7. Avec un coton-tige, appliquez une hormone d’enracinement à la base de chaque tige. 

En insérant les boutures dans le terreau, enterrez au moins 2 nœuds. Photo: pixers.uk

8. Avec un crayon, pratiquez un trou dans le terreau pour chaque tige, les répartissant également pour un plus bel effet.

9. Insérez chaque bouture (tige) dans un trou, côté coupé vers le bas, vous assurant qu’au moins 2 nœuds (3 nœuds, c’est mieux) seront couverts de terreau.

10. Tassez légèrement pour que les boutures tiennent debout.

11. Placez le pot de boutures dans un endroit légèrement à moyennement éclairé à la température de la pièce.

Les racines qui se formeront dans ce milieu plus sec seront des racines terrestres et donc votre lucky bambou reprendra une croissance plus normale après quelques mois. Ainsi, il pourra vivre plusieurs décennies.

Entretien

Ne soyez pas surprise de voir votre lucky bamboo grandir énormément une fois qu’il sera planté dans du terreau plutôt que dans des pierres. Photo: Fun with Dan DIY

L’entretien d’un dracéna lucky bambou est des plus faciles: il suffit de lui donner des températures normales d’intérieur et d’arroser son terreau quand il est sec au toucher. Il est impossible de prédire la fréquence des arrosages: cela dépendra des conditions, mais souvent, c’est environ une fois par semaine. Comme il grossira, rempotez aux 2 ans environ. Éventuellement, peut-être après 5 ou 6 ans, il faudra sans doute tailler ses tiges, qui se seront devenues trop hautes. 

Quant à l’engrais, cette plante est loin d’être très gourmande. Ne fertilisez pas du tout la première année. À partir de la deuxième, une ou deux applications d’engrais tout usage, au printemps ou à l’été, suffiront. Même si vous ne le fertilisez jamais, habituellement le dracéna pousse très bien. 

Vous verrez votre lucky bambou vraiment prendre du galon une fois qu’il sera planté dans un milieu plus convenable.

Bonne chance!

2 réflexions sur “Un «bambou» à transplanter

  1. Andrée

    Cette plante a une longévité incroyable, et la vie dure. Mon conjoint, mort depuis, m’avait donné un «lucky bamboo» en 2001, c’était une «nouveauté» sur le marché d’alors. Ce dracéna qui a 19 ans est toujours dans son petit pot d’origine simplement parce que c’est un «souvenir vivant» d’ordre sentimental. Je craignais trop de tuer la plante en la changeant de «mode de vie». Je n’ai fait qu’ajouter de l’eau chaque semaine pendant… environ 1000 semaines! Oui, le pot est «croûté», mais la plante fait des repousses constamment et est du plus beau vert. J’ai coupé la longue tige et transplanté les «bébés» qui sont magnifiques. Avec vos conseils du jour, peut-être vais-je risquer de sortir la «plante maman» de son très vieux pot… Merci.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.