C’est le temps de tailler les plantes d’intérieur

Par défaut

On peut tailler même les arbres d’intérieur comme ce schefflera. Photo: gardenmanage.com

Les plantes d’intérieur ne poussent pas toujours exactement comme vous le souhaiteriez. Il peut y avoir une branche trop longue, une tige tordue, étiolée ou cassée, une croissance générale désordonnée ou d’autres défauts. Ou encore, la plante peut tout simplement être devenue trop grande pour son espace avec le temps. Heureusement, vous pouvez régler tous ces problèmes avec un peu de taille judicieuse.

Supprimez tout simplement la ou les tiges incriminées au sécateur. Taillez toujours les tiges plus courtes que ce que vous souhaitez, car la taille stimule généralement une nouvelle croissance rapide et bientôt la plante pourrait non seulement reprendre tout ce qu’elle a perdu, mais grandir plus encore.

Taillez tige par tige

À moins de cultiver une topiaire d’intérieur, on taille les plantes de maison plutôt tige par tige, avec un sécateur, pas avec une cisaille à haie. Photo: harrodhorticultural.com

Avez-vous déjà taillé une haie? Si oui, oubliez cela: ce n’est pas la bonne technique. Tailler toutes les branches à la même longueur est parfait pour une haie en plein air, mais pour une plante d’intérieur, vous allez probablement préférer un port plus naturel. À la place, donc, taillez quelques branches à un quart de leur longueur initiale et les autres de moitié. Ainsi, l’apparence de la plante sera beaucoup moins sévère. 

Stérilisez le sécateur entre chaque coupe pour éviter de transmettre des maladies. On peut, par exemple, essuyer la lame avec un linge trempé dans de l’alcool isopropylique (alcool à friction).

La règle du tiers

Calculez que vous pouvez tailler la plupart des plantes d’un tiers sans leur nuire le moindrement. Une taille plus sévère que cela peut être nuisible, du moins pour certaines. Évidemment, vous pouvez toujours prendre un risque et tailler une plante presque jusqu’au sol. Souvent, cela fonctionne parfaitement, mais dans d’autres cas, le choc sera trop grand et elle ne repoussera plus.

Où couper?

Honnêtement, vous pouvez tailler la plupart des plantes d’intérieur n’importe où et le résultat sera satisfaisant, mais si vous ne voulez pas laisser de longs chicots bruns, coupez plutôt juste au-delà d’un nœud. 

Coupez juste au-delà d’un nœud. Photo: Megos1286, garden.org

Qu’est-ce un nœud? Regardez n’importe quelle tige et vous noterez une marque où, soit il y a une feuille, soit il y a déjà eu une feuille. C’est un nœud… et le nœud cache généralement un bourgeon dormant. En taillant juste au-delà du nœud, en ne laissant donc qu’une courte longueur de tige qui le dépasse, cela ne laissera qu’un petit chicot, à peine perceptible… mais le bourgeon pourra se développer et deviendra une nouvelle tige.

Donc, on taille près du nœud, mais sans le blesser. 

Pour la plupart des plantes, vous couperez juste au-dessus du nœud, puisque les plantes croissent normalement vers le haut et que le bourgeon dormant se trouve sur le côté supérieur du nœud. Par contre, s’il s’agit d’une plante suspendue avec des branches qui retombent, vous couperez juste en dessous du nœud, car c’est là que se trouve son bourgeon dormant. 

Quand tailler?

On taille normalement à la fin de l’hiver ou tôt au printemps. Photo: http://www.thespruce.com

Si vous voulez qu’une plante se rétablisse rapidement après une taille, la meilleure saison pour la faire est celle où elle commence sa poussée de croissance annuelle, donc à la fin de l’hiver ou au début du printemps, soit entre la fin février et le début avril dans l’hémisphère Nord. Sinon, une taille plus tard au printemps ou à l’été est quand même très acceptable.

L’automne et le début de l’hiver ne sont généralement pas de bonnes saisons pour tailler, car la nouvelle tige qui poussera sera exposée à des jours courts et à un soleil faible, ce qui provoquera presque assurément un étiolement: une croissance pâle, mince et faible.

Voilà pour la plupart des plantes d’intérieur, mais il faut prêter un peu plus d’attention aux plantes à fleurs. Vous ne voulez pas les tailler quand elles sont en fleurs ou sur le point de fleurir, car cela supprimera les boutons floraux. Ainsi, pour ces plantes, le meilleur moment pour la taille est immédiatement après la floraison, peu importe quand elle survient.

Mais que faire si votre plante à fleurs porte des boutons floraux tout au long de l’année, mais qu’elle a quand même besoin d’une bonne taille? Un hibiscus (Hibiscus sinensis) qui semble vouloir monter au plafond, par exemple? 

Eh bien, si vous ne faites rien, la plante deviendra haute et dégarnie. Même si elle fleurit, elle ne sera pas très belle. Donc, il faut accepter d’avoir à sacrifier quelques boutons floraux à un moment donné. Cela étant le cas, retournons à notre propos de tout à l’heure: la meilleure période pour tailler sera quand la plante se remettra le plus rapidement de cette taille, donc… tard l’hiver ou au début du printemps.

Qu’en est-il du ménage des plantes?

On peut supprimer les feuilles et fleurs mortes en toute saison. Photo: http://www.realestate.com.au

Feuilles mortes, feuilles jaunissantes, fleurs fanées: les retirer n’est pas vraiment de la taille, puisqu’on ne blesse pas la plante et qu’elle n’a donc aucune récupération à faire. Vous pouvez donc les retirer quand vous les voyez, à tout moment de l’année.

Sur de nombreuses plantes, il suffit de tirer sur la feuille morte ou mourante pour la retirer. Ou la plante réagit plus rapidement que vous et la laisse tomber sur le plancher de votre salon. Mais certaines plantes tiennent longtemps à leurs feuilles mortes (palmiers, spathiphyllums, etc.) et résistent à tout effort pour les arracher. Il peut alors falloir les couper au sécateur pour les enlever.

Quand une fleur est fanée, on peut la supprimer en toute saison. Photo: gardenwithdiana.com

De même, supprimez les fleurs mortes et la tige florale qui les supportent à tout moment de l’année. C’est quelque chose que vous devriez faire pour la plupart des plantes d’intérieur qui fleurissent, à moins que vous ne vouliez qu’elles produisent des graines ou qu’elles appartiennent aux plantes cultivées pour leurs fruits attrayants.

Et les feuilles dont la pointe s’assèche?

On peut supprimer les pointes brunes en toute saison. Photo: gardenwithdiana.com

Chez certaines plantes (notamment les plantes-araignées et les dracénas), la pointe de la feuille a tendance à s’assécher et à brunir avec le temps. Si oui, ne vous gênez pas pour couper la partie brune, peu importe la saison. Cette pointe est morte de toute façon: sa suppression ne nuira pas à la plante. 

Par contre, il pourrait être utile d’essayer de comprendre pourquoi votre plante réagit ainsi afin de corriger cet assèchement avant qu’il ne survienne. À cette fin, je vous suggère de lire Comment prévenir les pointes brunes. Après tout, mieux vaut prévenir que guérir!

Mais revenons à la «vraie taille», où l’on supprime des branches. 

Plantes qu’on ne taille pas

Certaines plantes, comme ce figuier à feuilles de sabre (Ficus maclellandii), laissent s’écouler une sève blanche lorsqu’on les taille, mais cela ne nuit pas à la plante. Photo: haas-innengruen.de 

Il y a quelques plantes que vous ne devriez pas tailler. Les palmiers, par exemple, n’ont pas de bourgeons dormants sur leur tige. Si vous la sectionnez, elle ne pourra pas repousser. Ne coupez pas non plus la tête de certains conifères d’intérieur, comme le pin de Norfolk (Araucaria heterophylla). Et vous ne pouvez pas tailler non plus les plantes qui n’ont pas de tige à tailler, comme les violettes africaines, les sansevierias et les spathiphyllums. Chez la plupart des orchidées, aussi, on fait rarement de taille. Autrement, du moins, que la suppression des tiges florales mortes et des feuilles jaunissantes.

D’un autre côté, les plantes qui produisent déjà plusieurs branches démontrent, par cette ramification naturelle, qu’elles sont d’excellents sujets pour la taille.


Un pensez-y-bien

Ne jetez pas les tiges que vous taillez: elles font d’excellentes boutures!

La taille des plantes d’intérieur: c’est rarement quelque chose qui presse, mais un peu de taille de temps en temps peut faire la différence entre une plante tout juste passable et une vraie vedette dont vous serez très fier!

3 réflexions sur “C’est le temps de tailler les plantes d’intérieur

  1. Marie-Eve

    Bonjour! Comme c’est aussi un bon temps pour le rempotage, est-ce que un peu nuire à l’autre? Peut-on faire les deux a la fois?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.