Catégories

Recherche

Combien d’années une orchidée peut-elle vivre?

Ill.: clipart-library.com, montage: jardinierparesseux.com Question: Combien d’années peut vivre une orchidée? J’en ai une depuis 13 ans qui m’a donné un bébé. Les deux fleurissent et sont très belles. En vieillissant, une orchidée peut-elle avoir besoin de soins spéciaux? Elle m’a été donnée au décès de mon mari et je ne veux pas la perdre. Lise Lavertue Réponse: Une orchidée n’a pas de durée de vie spécifique. Sous de bonnes conditions, elle peut vivre des décennies, même un siècle ou davantage. Et il n’y a pas d’entretien spécifique pour une orchidée plus âgée. Rempotez tout simplement au moins aux 3 ou 4 ans dans un terreau pour orchidées. (Lisez à cet effet Comment rempoter une orchidée.) Le rempotage dans un terreau frais agira comme une cure de jouvence pour l’orchidée. Il y a sans doute des orchidées plus que centenaires à l’état sauvage, mais comme il n’y a personne pour noter leur progrès, nous ne le saurons jamais.  Il existe toutefois au moins une orchidée... Lire la suite >

Récupérer un anthurium dégarni

Anthurium d’André (Anthurium andraeanum) qui devient dégarni à la base. Photo: Rachel Bernier Question: J’ai un anthurium depuis maintenant 4 ans et il pousse et fleurit bien, mais il est devenu dégarni à la base de sa tige. Je sais que je devrais le rempoter, mais est-ce que je peux le faire en cachant une partie de la tige nue avec du terreau?  Rachel Bernier Anthurium d’André L’anthurium d’André (Anthurium andraeanum) est une plante d’intérieur populaire, capable de fleurir toute l’année. Il porte une inflorescence en forme de spathe (feuille modifiée) cireuse et coriace de couleur rouge, rose, blanche, pourpre, verte ou bicolore avec, au centre, un spadice (épi) étroit jaune à crème. Ses feuilles sont en forme de cœur. Il existe plus de 1000 autres espèces d’Anthurium. Réponse: Oui, baisser la plante dans son nouveau pot pour cacher sa tige nue est exactement ce qu’il faudrait faire.  À bien des égards, l’anthurium est comme une orchidée phalaenopsis, produisant comme elle d’épaisses racines aériennes... Lire la suite >

Compostage avec des vers de terre

Faire du vermicompostage à l’intérieur est facile. Photo: www.wormcompostinghq.com Je sais que cela peut sembler dégoûtant pour certaines personnes, mais le vermicompostage ou lombricompostage (compostage avec les vers de terre) est une forme de compostage facile qu’on peut facilement faire à l’intérieur. Vous n’avez besoin de rien de plus qu’un bac, une poignée de vers (généralement, on emploie un petit ver subtropical connu sous le nom de ver du fumier [Eisenia fetida]) et de matières à composter, que vous produisez déjà amplement. Aussi, il vous faut un espace où vous pouvez placer votre bac, comme un sous-sol, un garage chauffé, un placard ou sous l’évier de la cuisine. La température ambiante de nos demeures convient parfaitement (les vers du fumier peuvent survivre à des températures de 4 à 27 °C, mais préfèrent des températures de 13 à 25 °C). Vous pouvez aussi faire du vermicompostage en plein air, mais, sauf sous les climats réellement très doux, seulement pendant les mois d’été. Et les... Lire la suite >

Si le ginkgo vit si longtemps, c’est qu’il ne sait pas quand mourir

L’un des plus gros ginkgos du Japon, avec une circonférence de 10 mètres, mais il a seulement 700 ans, la moitié de l’âge de certains spécimens de Chine. Photo: nippon.com Pourquoi les ginkgos (Ginkgo biloba), aussi appelés arbres à 40 écus, vivent-ils si longtemps? Et en effet, certains vivent jusqu’à 1?400 ans, peut-être même 3?000 ans. Il s’avère que c’est parce qu’ils ne savent pas quand mourir! Contrairement à la plupart des autres végétaux et, en fait, aux animaux, le ginkgo n’a pas de gènes de sénescence. D’autres plantes ont des gènes qui mènent à une sorte d’obsolescence planifiée (la plupart des autres espèces d’arbres sont sérieusement en déclin après 150 ans). Les oiseaux, les mammifères et la plupart des animaux, y compris les êtres humains, souffrent de cette même dégénérescence programmée. En fait, la plupart des plantes et des animaux sont programmés pour mourir et c’est écrit dans leurs gènes. C’est ce qu’on appelle la sénescence.  Mais les scientifiques n’ont trouvé aucune différence entre les... Lire la suite >

Comment garder vos semis compacts

Souvent les semis d’intérieur sont chétifs et étiolés, mais on peut facilement corriger la situation. Photo: Millie Davenport, hgic.clemson.edu Quand on produit ses propres semis de légumes, de fines herbes et de fleurs à la maison, un problème qu’on rencontre souvent est que les semis deviennent hauts et minces, d’apparence chétive et vert plus pâle que la normale. On appelle cela l’étiolement. La différence est surtout évidente si on les compare à l’apparence des semis produits dans les serres commerciales. Ce problème dérange souvent le jardinier, mais est rarement très sérieux: habituellement, une fois que les semis sont plantés en pleine terre, ils se densifient tout naturellement et prennent une apparence et une coloration tout à fait normales. Mais on peut aider à un certain degré. Voici quelques trucs: 1. Ne semez pas trop tôt. Tout semis fait trop tôt dans la saison aura tendance à s’étioler sérieusement. D’ailleurs, mieux vaut faire vos semis un peu en retard que trop tôt.... Lire la suite >

Comment rempoter les plantes succulentes à rosette

Photo: toddmhuss.wordpress.com Si vous avez déjà tenté de rempoter une succulente de type rosette (echeveria, haworthia, etc.), vous avez probablement rencontré un problème. En effet, comment de ne pas mélanger la terre à travers les feuilles inférieures… et ne pas casser les feuilles accidentellement pendant que vous tenez la plante d’une main?  Voici cependant un petit truc facile. Pendant que vous suspendez la plante au-dessus du pot lors du rempotage, placez deux supports (pinceaux d’artiste, crayons, cuillers, etc.) de part et d’autre de la rosette, les glissant sous le feuillage de façon à maintenir la rosette en suspension. Vous pouvez désormais enlever la main. Maintenant, avec une cuiller, ajoutez doucement du terreau drainant tout autour de la rosette, couvrant complètement les racines, et continuez jusqu’à ce que la rosette soit bien plantée, reposant sur la nouvelle couche de terre. À la fin, enlevez les supports. Ce n’est pas plus compliqué que cela!  Donnez à la plante au moins 3 à... Lire la suite >

Jardinage au temps de la COVID-19

Réapprenez à apprécier les beautés de votre terrain. Photo: gardenpicsandtips.com Voici un excellent article sur les activités horticoles à accomplir quand la COVID-19 vous oblige à rester en isolement, traduit et adapté de celui écrit par mon amie CL Fornari pour l’association Garden Communicators International, dont je suis membre et, d’ailleurs, ancien président, et publié à l’origine par le National Garden Bureau. Vos cours de yoga, vos réunions et vos concerts sont annulés. Les enfants ne peuvent plus aller à l’école et les autorités vous encouragent à rester à la maison? En cette période où la COVID-19 met des barrières un peu partout, voici quelques suggestions pour cultiver quelque chose de bien. • Démarrez quelques semences. Rien n’est plus stimulant que de vérifier chaque matin si quelque chose a jailli du sol. • Planifiez un potager. Cultivez les légumes que vous aimez le plus. Faites quelques recherches pour savoir quelles variétés semer vous-même et quelles variétés acheter sous forme de plants. Consultez des blogues et des livres sur... Lire la suite >

Pivoines de patio: un nouveau regard sur une vivace classique

Pivoine de patio ‘Oslo’. Photo: green-works.nl La plupart d’entre nous connaissons les pivoines (Paeonia spp.) comme étant des vivaces de grande taille (certaines sont même des arbustes de taille encore plus impressionnante!), donc des plantes pour l’arrière-plan de la plate-bande… et assurément quelque chose à cultiver en pleine terre. L’idée de faire pousser des pivoines en pot paraît assez radicale. Pourtant, il existe toute une série de pivoines spécialement conçues pour la culture en pot: les Patio Peonies™ (pivoines de patio). Développée par la pépinière néerlandaise Green Works, la série Patio Peonies comprend 8 variétés de pivoines herbacées (P. lactiflora) de taille restreinte, exactement ce dont nous avons besoin pour la culture en jardinière. Bien sûr, vous pouvez également planter ces pivoines diminutives en plate-bande de la même manière que n’importe quelle autre pivoine, mais plutôt en premier plan ou en rocaille. Les pivoines en bac ont l’avantage d’être faciles à déplacer. Mettez les potées en vedette sur votre terrasse ou patio... Lire la suite >

Courges qui résistent au blanc

Le blanc recouvre les feuilles des courges d’un semblant de poussière blanche. Photo: gardenerd.com Le blanc ou maladie du blanc, parfois appelé oïdium, apparaît généralement sur les plants de courges au milieu ou à la fin de l’été. Le feuillage se couvre alors de taches blanc poudreux: on dirait que la feuille est couverte de sucre à glacer et l’effet est presque joli. Par contre, par la suite, les feuilles dépérissent et meurent, ce qui est moins attrayant et laisse souvent la plante avec seulement une tige nue et des fruits qui ne mûrissent plus ou qui ont un goût diminué. La baisse de la productivité peut être très importante.  Il existe en fait de nombreux champignons qui peuvent causer cette maladie chez les courges, mais les deux principaux sont Podosphaera fuliginea (anciennement Podosphaera xanthii) et Erysiphe cichoracearum, presque indifférenciables à l’extérieur du laboratoire. Il existe différentes façons de traiter le blanc (voir Quand les feuilles des courges et des concombres blanchissent… pour quelques idées),... Lire la suite >

Une plante pour contrer le changement climatique?

L’Afrique du Sud semble complètement gaga du spekboom (Portulacaria afra) qui, certains le croient, pourrait aider à réduire l’effet du réchauffement planétaire. Photo : youngsgardenshop.com Connaissez-vous le spekboom? À moins que vous ne viviez dans la république de l’Afrique du Sud, probablement pas, car c’est un nom afrikaans couramment utilisé dans ce pays pour un arbuste indigène, Portulacaria afra, qui, dans d’autres pays, est surtout cultivé comme simple plante d’intérieur. Vous le connaissez probablement mieux sous le nom de pourpier en arbre, de jade miniature ou tout simplement de portulacaria*. (Le nom «spekboom» veut dire arbre à lard, à cause de ses tiges et feuilles épaisses.) Et il y a une énorme campagne en cours en Afrique du Sud pour encourager la plantation de plus de ces spekbooms à des fins environnementales. *Par souci de simplicité, dans cet article, j’appellerai cette plante par le nom spekboom. Le #spekboomchallenge a été lancé en 2018 par la famille Nels de Boplass Farm à Calitzdorp, Cap-Occidental, Afrique du... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!