Du BTI contre les mouches du terreau

Par défaut

Ill.: http://www.clipart.email, clipart-library.com & KissClipart, montage: jardinierparesseux.com

Les mouches du terreau ou sciarides sont certainement contrariantes, surtout parce que ce ne sont pas que les plantes d’intérieur et les semis qu’elles attaquent, elles viennent aussi nous déranger personnellement. Oui, les minuscules mouches noires, ressemblant à des mouches à fruits (mouches du vinaigre) ou à des moucherons, ont tendance à nous tourner autour du visage, attirées par le CO2 que nous exhalons. D’accord, elles ne mordent pas, mais qui veut devoir partir à la chasse aux insectes dans son salon? Et si vous avez des invités: oh là là, qu’en penseront-ils?

Les mouches du terreau entrent souvent dans nos maisons sur des plantes d’intérieur nouvellement achetées, dans du bois de chauffage, dans des terreaux pour plantes d’intérieur ou pour semis contaminés ou dans divers autres objets apportés du jardin dans la maison sans être nettoyés. Elles sont très communes et presque tout jardinier qui cultive des semis ou des plantes d’intérieur les rencontrera tôt ou tard.

Larve de mouche noire. Photo: http://www.omafra.gov.on.ca

Leurs minuscules larves à la tête noire, ressemblant à de petits vers translucides, vivent dans les terreaux de nos plantes, se tenant tout près de la surface supérieure. Elles ne sont pas terriblement nocives, toutefois. Elles consomment principalement de la matière végétale en décomposition qu’elles trouvent dans le terreau ainsi que de petits champignons et algues, bien qu’elles grignotent à l’occasion quelques radicelles. Et ce sont d’ailleurs les larves qu’il faut essayer d’éliminer pour contrôler l’infestation, car vous savez où elles se trouvent. Il serait très difficile de s’en prendre aux adultes, qui volètent individuellement ici et là dans votre maison.

Les faire disparaître

Il existe différents traitements que vous pouvez utiliser pour contrôler les mouches du terreau (pour un portrait plus complet, lisez Contrôlez les mouches du terreau), mais la méthode la plus efficace pour les éliminer est sans doute de les infecter avec la même maladie qui les tue à l’état sauvage. Oui, invitez mère Nature dans votre demeure et elle se fera un plaisir de les contrôler!

On peut justement acheter des spores de cette maladie : c’est un larvicide biologique qui s’appelle Bacillus thuringensis israelensis ou BTI. C’est une souche du micro-organisme du sol BT (Bacillus thuringensis), naturellement présent dans les sols partout à travers le monde. Le BTI est depuis longtemps commercialisé pour contrôler les moustiques, mais il est moins connu qu’il fonctionne très bien aussi sur les larves de mouche du terreau.

Bien sûr, soulignons que la maladie en question n’est pas mortelle pour les humains, ni pour les animaux de compagnie ou les oiseaux, ni même pour la plupart des autres insectes, comme les abeilles et les papillons, mais spécifiquement pour les larves des diptères (les mouches). Et les moustiques, les mouches noires et les mouches du terreau sont tous des diptères. 

Le produit Mosquito Bits indique maintenant «Also controls fungus gnats», car il est officiellement homologué pour cette nouvelle utilisation. Photo: http://www.summitchemical.com

Les produits commerciaux à base de BTI ont été, jusqu’à maintenant, vendus spécifiquement pour lutter contre les moustiques et les mouches noires, mais maintenant un fabricant, Summit Chemical Company, les a fait homologuer aussi pour le contrôle des mouches du terreau, appelant son produit Mosquito Bits. Offert seulement en vente aux États-Unis pour l’instant, on peut toutefois le commander de différents vendeurs Internet de pesticides biologiques. 

Saupoudrez simplement les petits granules sur la surface du terreau des pots infestés, environ 5 à 10 ml par pot de 15 cm, puis arrosez. Ou mélangez-les au terreau lorsque vous préparez vos semis ou rempotez vos plantes d’intérieur. Ou encore, versez 15 ml de granules dans 1 litre (2 litres) d’eau et laissez-les tremper pendant 5 minutes, puis utilisez la solution résultante pour arroser.

Les larves ingèrent les bactéries libérées ainsi dans le terreau et arrêtent aussitôt de se nourrir. Elles meurent une journée ou deux plus tard, puis se décomposent dans le terreau, l’enrichissant en minéraux. Problème réglé! Répétez le traitement toutes les 3 semaines si nécessaire.

Solution alternative

Vous ne tenez pas à commander ce nouveau produit par la poste? Eh bien, voici un petit truc pas tout à fait légal, mais couramment pratiqué. 

On peut réduire les pastilles Mosquito Dunks en granules et les utiliser pour contrôler les mouches du terreau. Photo: http://www.homedepot.ca

Vous trouverez dans toutes les quincailleries des pastilles en forme de beigne de la marque Mosquito Dunks, conçues pour contrôler les moustiques et les mouches noires. Eh bien, c’est le même produit sous une autre formulation. Alors, procurez-vous ces pastilles et réduisez-les en granules. Ensuite, utilisez ces granules faites maison de la même façon que les granules Mosquito Bits, les appliquant au terreau pour arroser par la suite. 

Le résultat – une disparition rapide des mouches du terreau – sera le même!

14 réflexions sur “Du BTI contre les mouches du terreau

  1. jacques arcand

    Bonjour,
    Est ce que le produit Mosquiron (briquettes d’insecticide au novaluron) disponible chez Canadian Tire est un produit similaire au produit Mosquito Dunks?

  2. Bonjour le paresseux,

    Je viens justement de comander des nématodes pour protéger mes semis envahi, où je ne peux pas laisser sècher la terre. C’est contraignant, car il faut respecter la chaîne du froid pour pas qu’ils ne meurent, du coup, on achète un code en jardinerie, qui nous permet de se le faire livrer par la poste… tout un périple !
    Malheureusement, votre produit miracle n’existe pas en France, et j’imagine que les frais de ports seraient rédibitoire.

    Question : Le Bacillus thuringensis qu’on nous vend en poudre pour lutter contre les chenilles, tordeuse, pyrales, noctuelles est-il le même ? J’ai essayé, et ça ne m’a pas semblé très efficace… Mais ma poudre a déjà un an, peut-être est-elle « morte » ?

  3. Véronique Cormier

    Bonjour M. Hodgson !! Merci beaucoup pour la mine intarissable d’informations que vous partagez !!! C’est très apprécié 😀

    Quelques petites questions concernant le sujet…est-ce qu’on pourrait considérer le rempotage avec terreau neuf comme une solution ? Serait-il nécessaire alors de nettoyer les pots avec eau et savon ? Est-ce que l’ancien terreau, une fois bien séché et avec un repos de quelques semaines ( au moins 6 selon ma compréhension du cycle de reproduction ), serait réutilisable ?

    Merci encore et bon été à vous 😀 Véronique

    • Si des des adultes sont dans les environs, le rempotage ne garantit pas de succès dans le contrôle de l’insecte. Et il faudrait enlever même une bonne couche de terreau en surface pour être certain de contrôler les larves.

      Il est toujours sage de nettoyer un pot utilisé avec l’eau savonneuse pour prévenir toutes sortes d’infestations.

      Je ne recommande pas de réutiliser du vieux terreau à l’intérieur, même bien séché. Il y a aussi le problème d’accumulation de sels minéraux et de microbes. Mieux vaut recycler ces terreaux à l’extérieur; dans le compost, par exemple.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.