Pots Semis

Les pots faits de fumier de vache

Des pots faits de bouse de vache? C’est quand même une idée originale! Photo: http://www.agweb.com

Quand vous cherchez des pots biodégradables à parois perméables pour faire vos semis, sans doute dans le but de pouvoir les transplanter au jardin sans déranger leurs racines, il est bien sûr facile d’en trouver à base de tourbe et de coir (fibre de coco)… mais il y a aussi une autre possibilité: des pots faits à partir de fumier de vache. La marque s’appelle CowPots.

CowPots. Photo: cowpots.com

Il suffit de remplir ces pots bruns de terreau humide et d’y faire vos semis (ou boutures). Quand vient le temps de les repiquer au jardin, on «plante le pot, pas la plante». Autrement dit, on enterre le pot avec la motte de racines à l’intérieur. Fini le stress de la transplantation! 

Les racines peuvent traverser les parois du pot pour gagner la terre autour. Photo: cowpots.com

La nature poreuse des parois des CowPots permet aux racines de traverser le pot et de s’établir normalement dans le sol tout autour. En plus, les CowPots contiennent tout naturellement des minéraux utiles aux semis, notamment de l’azote. 

D’ailleurs, l’azote contenu favorise la décomposition naturelle des CowPots qui, moins de 3 ou 4 semaines après la plantation, commenceront à disparaître. À la fin de la saison, ils ne seront plus là!

Sécuritaires et écologiques!

Tout est recyclé lors de la fabrication des CowPots. Photo: cowpotscanada.com

Les CowPots ne dégagent aucune odeur désagréable et on peut les manipuler sans crainte, car un traitement à la chaleur a détruit les microbes et aussi les semences de mauvaise herbe. Et tout cela se fait de façon écologique: un biofermenteur assèche le fumier et produit le méthane qui sert à faire fonctionner l’usine de fabrication.

CowPots a reçu l’accréditation de produit biologique par EcoCert Canada.

Histoire des CowPots

Les Cowpots sont une trouvaille des frères Matt et Ben Freund, de fermiers de deuxième génération possédant des fermes laitières dans l’état américain du Connecticut. Depuis 1997, Matt a fait des expériences à l’aide de la fibre de fumier sur la table de la cuisine, en séchant ses pots dans le four grille-pain de sa femme. Ça n’a pas aidé son mariage, mais ça lui a permis de partager ses idées avec d’autres gens. 

Il existe une bonne variété de tailles de pots CowPots. Photo: cowpots.com

Après bien des essais et de nombreuses tribulations, les deux frères ont trouvé une façon économique de produire une grande quantité de pots de différents formats et de différentes formes. L’entreprise familiale est maintenant devenue une chaîne de production industrielle de grande capacité qui peut produire de l’énergie, des fertilisants pour les champs de culture et aussi des CowPots.

Où les trouver?

Choisissez la taille d’après les dimensions des semis: les gros plants nécessitent des pots plus grands. Photo: cowpots.com

Au Canada, probablement dans une jardinerie près de chez vous ou même dans une quincaillerie. Sinon, dans différents catalogues, comme ceux de W.H. Perron et Veseys. En Europe, où le produit est d’introduction récente, il peut falloir les commander sur Internet, notamment chez Amazon. 

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

5 comments on “Les pots faits de fumier de vache

  1. Génial! J’en veux! Merci pour le partage.

  2. Des pots de vaches pour les semis, quelle bonne idée.

  3. Fernande Pelland

    Merci de la belle information. Je trouve que les pots biodégradables traditionnels sont encore très solides en fin d’automne. Il en est de même des pastilles de tourbe qui ne se dégradent pas non plus, en tout cas pas rapidement!

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :