Quand on rempote, faut-il toujours utiliser un pot plus gros?

Par défaut

Quelle taille de pot utiliser pour le rempotage? Photo: Hall’s Flower Shop and Garden Center

Il me semble que, chaque fois que je lis un texte sur le rempotage des plantes d’intérieur, on explique toujours qu’il faut utiliser un pot plus gros. Pas un pot beaucoup plus gros (généralement 3 à 5 cm plus gros que l’ancien pot), mais on recommande quand même d’augmenter la taille du pot. 

Mais ce n’est pas nécessairement le cas. Très souvent, on rempote dans un pot de la même taille. Je m’explique.

Associer la taille du pot à la croissance voulue

Cette petite violette africaine aura probablement besoin de plusieurs rempotages dans des pots plus gros au début, mais pourrait, une fois à maturité, passer le reste de sa vie dans un pot de 15 cm. Photo: SueLee Charron

Quand vous rempotez la plante dans un pot plus grand, elle a tendance à croître plus rapidement et à devenir plus grosse. C’est donc le genre de technique que vous voudriez appliquer à une plante assez jeune, qui n’a pas atteint sa taille maximale. Par exemple, quand on fait des boutures de tige ou de feuille, on le fait dans de petits pots. Puis, à mesure que le jeune plant grossit, on l’empote dans un pot un peu plus gros, puis dans un autre encore plus gros quand il commence à déborder de ce pot aussi. Mais quand la plante atteint enfin la taille que vous voulez, l’empoter dans un plus grand pot ne vaut plus la peine.

Peut-être qu’elle a désormais atteint sa taille maximale et ne grandira plus. Ce serait le cas pour une violette africaine ou un cyclamen, par exemple. Pour de nombreuses orchidées aussi. Donc, pas besoin de leur donner un pot plus gros. Mais vous auriez quand même besoin de changer son terreau (lisez Rempoter pour changer le terreau ci-dessous). Donc, vous la rempoteriez, mais dans un récipient de la même taille.

Quand une plante atteint les dimensions finales que vous désirez, il n’est plus nécessaire de l’empoter dans un pot plus grand. Photo: http://www.costafarms.com.

Un autre cas est celui des plantes d’intérieur plus grandes, en particulier des arbres d’intérieur. Il n’y a pratiquement aucune limite à la taille éventuelle de ces végétaux, mais il y aura sûrement une limite à la taille que vous voudriez qu’elles atteignent. Si votre dieffenbachia ou ficus est déjà plus ou moins de la taille maximale que vous souhaiteriez, pourquoi le rempoter dans un pot plus grand? Cela ne ferait que l’encourager à devenir encore plus gigantesque. Au lieu de cela, vous pouvez le rempoter dans un pot de la même taille et ainsi ralentir son élan.

J’ai des plantes d’intérieur qui sont dans un pot de la même taille depuis plus de vingt ans. Par exemple, un énorme croton que je ne veux certainement pas voir grandir davantage et un arbre à monnaie (Pachira aquatica) qui atteint presque le plafond. Oui, je pourrais replanter ces géants dans des pots plus gros, puis les tailler quand ils commenceraient la poussée de croissance que cela provoquerait, mais à quoi bon? En les empotant dans un pot de la même taille, plus petit qu’ils ne le souhaiteraient, cela arrête net leur croissance. Aucune de ces deux plantes n’a connu une croissance digne de ce nom en vingt ans: elles se contentent de remplacer les vieilles feuilles tombées par des plus jeunes, voilà tout.

Essentiellement, c’est équivalent de faire de ces plantes de grands bonsäis: j’utilise la taille du pot pour réduire leur croissance au minimum, tout en maintenant une belle apparence, comme le font les maitres bonsaïstes.

Rempoter pour changer le terreau

La raison principale derrière le rempotage d’une jeune plante est de donner à ses racines plus de place pour se développer. Mais la raison principale du rempotage d’une plante plus mature est de changer le terreau.

On peut voir l’accumulation de sels minéraux sur la paroi de ce pot. Photo: garden.org

Au fil des ans, des sels minéraux ont tendance à s’accumuler dans le terreau des plantes d’intérieur: minéraux provenant de l’eau du robinet ou de source, de l’engrais, etc. Et comme ils s’accumulent, ils rendent le terreau de plus en plus toxique. Lorsque les minéraux présents dans le terreau sont plus concentrés que les minéraux présents dans la plante elle-même, l’eau commence à sortir des racines de la plante plutôt que d’y pénétrer, laissant la plante dans un état constant de stress hydrique. En dépotant la plante, puis en enlevant la majeure partie du vieux terreau contaminé pour, par la suite, la rempoter dans un terreau frais, vous redonnez vie aux racines.

Mon expérience est que je peux rempoter, sans nuire à leur apparence, les plantes de petite à moyenne taille (du moins, celles que je ne veux pas voir grandir davantage) tous les 2 à 3 ans et les grosses plantes, tous les 4 à 5 ans. Et si j’applique la technique de surfaçage, je peux retarder encore davantage le rempotage. (Lisez l’article Surfacer pour raviver les plantes d’intérieur pour plus d’informations sur cette technique.)

Le pot doit être propre

Nettoyez le pot avant de le réutiliser, surtout l’intérieur. Photo: saigonpotteryfinearts.com

Nettoyez soigneusement le pot avant de le réutiliser (les minéraux s’accumulent non seulement dans le terreau, mais aussi sur les parois intérieures du pot) ou rempotez la plante dans un pot neuf. Et il peut facilement s’agir d’un pot d’exactement la même dimension.

À vous de décider. Si vous voulez que votre plante grandisse, rempotez-la dans un pot plus grand. Si vous voulez limiter sa croissance, enlevez le vieux terreau contaminé, bien sûr, mais rempotez dans un pot de la même taille. C’est simple, non?

Le moment idéal pour le rempotage est au début du printemps, quand la plante commence un nouveau cycle de croissance. Vous pouvez aussi rempoter plus tard au printemps ou en été si cela vous convient davantage. Il est toutefois préférable de ne pas rempoter les plantes d’intérieur lorsque leur croissance est nulle, soit généralement de la fin de l’automne à la fin de l’hiver.

6 réflexions sur “Quand on rempote, faut-il toujours utiliser un pot plus gros?

  1. Edith

    Mais quand le pot est vraiment plein de racines, rempoter dans le même pot me pose un problème car il n’y a plus assez de place pour le nouveau terreau. Que fait-on ?

    • Tout dépend de la plante, mais dans beaucoup de cas, on peut tailler les racines très longues et qui font le tour du pot. Les dracaenas, par exemple, sont célèbres pour les longues racines d’ancrage qu’ils produisent et qui ne servent à rien dans un pot. On peut supprimer jusqu’à un tiers des racines en rempotant, surtout ces racines encerclantes.

  2. Gilles Brunet

    J’ai une fougère nid d’oiseaux que j’ai acheté l’automne passé dans un pot de 2 pouces et on m’a dit de l’empoter dans un pot de 6 pouces et quelle emplirait le pot très rapidement et plus je la changerait de grosseur de pot plus elle grandirait alors cette fougère est p.e. une exception?

    • Je pense qu’on vous a mal expliqué. Cette fougère n’est pas de croissance rapide. Mieux vaut l’empoter dans un pot de 4 pouces seulement, puis, quand elle aura rempli ce pot (ce qui peut prendre plus d’un an), dans un pot de 6 pouces. Éventuellement, elle grossira davantage, mais tout ira quand même assez lentement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.