Humidimètres: pas toujours fiables

Par défaut

Humidmètre typique. Photo: Amazon.com

Question: J’arrose mes plantes d’intérieur à l’aide d’un humidimètre depuis plus d’un an maintenant et je l’ai trouvé très efficace jusqu’à récemment. Lorsque l’écran indique «sec», j’arrose. Ça ne pourrait pas être plus simple! Mais j’ai commencé à obtenir des résultats étranges: des plantes où le lecteur indique qu’elles ont besoin d’être arrosées, mais dont le terreau me semble encore bien humide. Qu’est-ce qui se passe?

Lise T.

Réponse: Beaucoup de jardiniers obtiennent d’excellents résultats avec les petits humidimètres bon marché qu’on trouve en jardinerie ou en ligne. En les utilisant, il devient facile d’arroser adéquatement sans tomber dans l’excès ou laisser les plantes souffrir d’un manque d’eau. Du moins, c’est le cas pendant un certain temps.

Habituellement, ces appareils affichent une échelle de 1 à 10, 1 étant très sec et 10, très humide. La plupart ont également un code de couleur: rouge signifie «dry» (sec), vert «moist» (humide) et bleu «wet» (très humide). Il vous suffit d’insérer la sonde dans le terreau et vous obtenez des résultats instantanés, vous indiquant si la plante a besoin d’arrosage ou non. Ensuite, vous vérifiez la plante suivante. C’est très simple.

Cependant, ces appareils restent rarement efficaces très longtemps.

Comment fonctionnent-ils?

Il est important de comprendre que ces humidimètres ne mesurent pas l’humidité du tout: ils mesurent la conductivité électrique entre deux types de métal à la pointe de la sonde (ou dans les deux sondes différentes si votre modèle est muni de deux sondes). Puisque l’eau est un bon conducteur, si le sol est humide, la conductivité sera plus grande et le compteur indiquera humide. Si le sol est sec, il y aura moins de conductivité et le lecteur indiquera sec.

Jusqu’ici, c’est parfait.

Mais ces appareils sont conçus pour fonctionner sous des «conditions normales». Si le terreau est extra léger et aéré (comme un terreau pour orchidées) ou, encore, extra dense, les résultats seront erronés. Aussi, si votre eau est très dure, contenant des sels minéraux qui augmentent la conductivité, cela entraînera également une lecture de «humide» même lorsque le terreau est de toute évidence sec.

Donc, dans certaines circonstances, ces compteurs ne fonctionnent tout simplement pas.

Dans des conditions plus normales — et c’est probablement le problème que vous avez rencontré! — les sels minéraux, provenant de l’engrais et de l’eau d’arrosage, ont tendance à s’accumuler dans le terreau avec le temps. Donc, à moins que vous ne rempotiez chaque année, en changeant l’ancien terreau pour un terreau frais, l’humidimètre donnera des résultats progressivement de moins en moins exacts. Si le terreau devient fortement contaminé par des sels minéraux, le lecteur indiquera toujours humide, même lorsque le terreau est, de toute évidence, sec.

De plus, au fil du temps, souvent en aussi peu qu’un an, les sels minéraux pénètrent lentement dans la sonde elle-même, ou encore, la sonde peut commencer à rouiller: deux situations qui peuvent également conduire à des résultats erronés.

Que faire?

Le doigt est plus efficace pour déterminer l’humidité d’un terreau qu’un humidimètre. Photo: http://www.nparks.gov.sg

Tout d’abord, confirmez toujours les résultats de votre humidimètre avec un «test au doigt» occasionnel. Enfoncez un doigt dans le terreau et vérifiez si ce que vous sentez correspond à ce que le compteur montre. (Personnellement, j’utilise toujours le test au doigt plutôt qu’un humidimètre quelconque: le résultat est toujours exact!) S’il indique «sec» et que votre doigt vous dit que le terreau est encore humide, c’est à votre doigt qu’il faut faire confiance, pas à l’appareil! 

De plus, pour garder votre lecteur plus précis plus longtemps, nettoyez la sonde avec un chiffon doux et sec après chaque utilisation.

Enfin, lorsque le lecteur commence à donner régulièrement de faux résultats (n’oubliez pas de confirmer en utilisant un test au doigt), achetez-en un nouveau… ou apprenez à utiliser votre doigt pour déterminer le niveau d’humidité du terreau!

4 réflexions sur “Humidimètres: pas toujours fiables

  1. Andrée

    Merci, Monsieur Hodgson, de nous avoir appris le fonctionnement de l’humidimètre. Je n’en utilise pas, je n’en utiliserai pas non plus, mais je me questionnais sur sa façon de donner des «réponses»…

  2. yulB

    Merci. Très utile pour la compréhension. J’utilise toujours un doigt pour vérifier la terre de mes pots de fleurs et à date je ne me trompe pas . Toutefois j’ai eu un problème suite à un dosage d’engrais qu a gardé ma tête trop humide pendant longtemps, ce qui a causé de la pourriture en surface, donc pas d’engrais en hiver pour moi. 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.