La plante de Noël qui aime le froid

Par défaut

Thé des bois (Gaultheria procumbens ‘Big Berry’). Photo: Manuela Popesc, pinterest.ca

Les plantes qu’on nous vend à Noël ont depuis toujours été des plantes venant de pays chauds, en général des plantes tropicales comme le poinsettia, le cactus de Noël, le kalanchoé de Noël, etc. Depuis quelques années, cependant, on voit une plante venue du Grand Nord utilisée comme plante de Noël: le thé des bois, aussi appelé gaulthérie couchée (Gaultheria procumbens).

Son comportement en plein air

Dans la nature, le thé des bois est une plante de la grande forêt boréale du Nord, poussant surtout dans l’est du Canada et le nord-est des États-Unis, mais aussi, en montagne dans le Sud jusqu’en Alabama. Son nom honore Jean-François Gaulthier (1708-1756), botaniste et médecin du roi à Québec de 1742 à 1756.

Les fleurs sont produites sur les plantes cultivées en pleine terre. Photo: pinterest.ca

Le petit arbuste couvre-sol de 15 à 20 cm de hauteur forme un tapis de feuilles ovales persistantes et luisantes d’une dizaine de centimètres de haut, vert foncé l’été, un peu pourprées l’hiver. Les feuilles dégagent une odeur agréable quand on les écrase. Au printemps, de petites fleurs en clochettes apparaissent: elles sont blanches, parfois avec une touche de rose, et sont légèrement parfumées.

Fruits du thé des bois. Photo: plantsam.com

Les fruits ronds qui suivent sont rouge très vif. Ils ont un goût très particulier pour un fruit, sucré, oui, mais mentholé aussi, comme la gomme à mâcher Wintergreen. D’ailleurs, à l’origine, l’essence de cette plante (qu’on appelle essence de wintergreen) était utilisée dans la fabrication de cette gomme. Aujourd’hui, toutefois, une essence artificielle l’a remplacée. 

Au Canada, on fabrique aussi un succédané de thé à effet médicinal à partir des tiges et des feuilles fermentées, d’où le nom «thé des bois».

La culture en plein air

Le thé des bois est utilisé comme couvre-sol dans les aménagements en plein air. Photo: Maren Johnson, pinterest.ca

Dans nos jardins, le thé des bois est un couvre-sol ornemental tristement sous-utilisé, car il est réellement très beau et facile à cultiver. De plus, il peut pousser dans les conditions difficiles, comme complètement à l’ombre sous des conifères. Les fruits prennent leur coloration rouge vif à la fin de l’été et persistent généralement tout l’hiver. Souvent donc, au printemps, la plante est à la fois en fleurs et en fruits, un phénomène très rare.

Le thé des bois préfère un sol acide, riche ou pauvre, et tolère bien la sécheresse et la compétition racinaire des grands arbres, du moins, une fois bien enraciné. L’ombre ou la mi-ombre lui conviennent davantage, mais il peut tolérer le soleil si son sol demeure un peu humide. Même s’il drageonne, il le fait lentement et est donc facile à contrôler. Il convient aux zones de rusticité 2 à 6 et aux endroits plus frais des zones 7 et 8.

Mon expérience

Thé des bois vendu comme plante de Noël. Photo: http://www.whiteflowerfarm.com

J’avais de graves doutes sur la réaction du thé des bois aux conditions d’intérieur. Après tout, c’est une plante du Grand Nord, plus habituée à passer ses hivers à -20 °C qu’à +20 °C. Ainsi, quand j’ai vu cette plante vendue comme potée de Noël, je me suis pressé d’en acheter une pour voir. Sûrement que la plante allait crever très rapidement sous les conditions d’intérieur.

À ma grande surprise, c’est tout à fait le contraire qui s’est passé. Mon spécimen de thé des bois est resté en parfait état tout l’hiver, avec des feuilles luisantes et des fruits rouge vif: une superbe petite plante d’intérieur. Ne voulant pas pousser une plante habituée aux conditions d’extérieur à souffrir sous les conditions de culture de maison ad vitam aeternam, je l’ai transplanté en pleine terre, sous un conifère pour répliquer ses conditions d’origine, à la mi-mai. Il est dans mon jardin extérieur depuis maintenant 10 ans et forme un joli petit tapis qui s’élargit peu à peu. Il fleurit et produit des fruits à tous les ans… et oui, les fruits persistent tout l’hiver.

Comment le cultiver

Il existe plusieurs cultivars de thé des bois, dont des variétés à fruits roses ou blancs, comme ‘Peppermint Pearl’. Photo: Amazon.com

Dans votre demeure, offrez au thé des bois presque toute exposition pendant le temps des Fêtes — soleil ou ombre — car la plante est essentiellement au repos pendant cette saison. Quand de nouvelles pousses commencent à paraître vers le printemps, cependant, il faut lui accorder un éclairage au moins moyen. Gardez le terreau légèrement humide en tout temps. Logiquement, il devrait préférer des températures fraîches et peut bien sûr les tolérer, mais il semble très bien se comporter sous des températures d’appartement normales. Si l’humidité ambiante dans votre demeure est très faible, il serait mieux de placer cette plante sur un plateau humidifiant.

Il vaut mieux regarder le thé des bois comme une plante d’intérieur temporaire et le planter en pleine terre au printemps. D’ailleurs, c’est ce qui était recommandé sur l’étiquette qui accompagnait la plante que j’ai achetée. Si vous voulez continuer de le cultiver à l’intérieur toute l’année, il faudrait penser qu’il n’y fleurira ni ne fructifiera probablement plus, mais, une fois que les fruits tomberont, restera une plante verte. 

Aussi, il faut savoir qu’il aime un sol acide, mais que, à force de l’arroser avec l’eau du robinet, habituellement très dure (alcaline), son terreau deviendra alcalin à son tour. Ainsi, il est préférable de l’arroser à l’eau de pluie ou à l’eau distillée si vous pensez le cultiver à l’intérieur pendant plus de six mois.

Où se procurer un plant

Thé des bois panaché (Gaultheria procumbens ‘BaulBril’ Winter Splash). Photo: Briggs Nursery.

Si vous voulez expérimenter avec le thé des bois comme plante de Noël, vous ne devriez pas avoir de la difficulté à trouver un spécimen dans les semaines précédant Noël. J’en vois non seulement dans les jardineries, mais même dans les supermarchés et les grandes surfaces, avec les autres plantes des fêtes. S’il en reste, je vous suggère de l’essayer. Et qui sait? Peut-être que les rennes de Père Noël voudront se ravitailler avec ses baies quand ils passeront chez vous la semaine prochaine?

N.D.L.R. Texte adapté d’un billet originalement publié le 11 novembre 2015

3 réflexions sur “La plante de Noël qui aime le froid

  1. alice lanctot

    j ai tenté l,expérience l’an passé avec deux spécimens. Un est mort avant le printemps et l’autre que j’ai transplanté à l’extérieur à l’ombre est mort aussi. j’aimerais bien retenter l’Expérience, est ce que je devrais le transplante immédiatement après l’achat? je trouvais qu’il était bien sec l’an passé. merci de vos conseils

    • Il faut surtout vous assurer que la plante ne manque jamais d’eau. Il est difficile de transporter quoi que ce soit en pleine terre à cette saison, à moins que le sol ne soit pas gelé. Mieux vaut bien soigner la petite plante et attendre au printemps.

Répondre à Jardinier paresseux Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.