Plantes d'intérieur

Une plante explosive!

Piléa à petites feuilles (Pilea microphylla). Photo: http://www.plantingman.com

Voici une petite astuce intéressante que vous pouvez essayer, mais soyez prévenu: l’effet est très subtil. Vous devrez certainement porter vos lunettes pour l’apprécier.

Tout ce dont vous avez besoin est d’un piléa à petites feuilles (Pilea microphylla), aussi appelé plante feu d’artifice (vous comprendrez pourquoi dans un instant), trouvé dans beaucoup de jardineries, et d’un arrosoir.

Il s’agit d’une petite plante d’intérieur de la famille des Urticacées avec des tiges arquées, de minuscules feuilles en forme de larme, une texture fine et un port rappelant celui d’une fougère. Si vous vivez dans un pays chaud, vous connaissez peut-être mieux cette plante comme une mauvaise herbe, car elle s’est échappée de la culture un peu partout dans le monde tropical.

Les fleurs de ce piléa sont incroyablement minuscules, mais remplies de pollen. Photo: James Bailey, inaturalist.ca

Ses fleurs sont minuscules, vraiment à peine visibles, mais elles font quelque chose de tout à fait remarquable: lorsque vous laissez la plante sécher un peu, puis l’arrosez par une journée ensoleillée, quelques secondes plus tard, elle produira des bouffées de pollen jaune: pouf, pouf, pouf! D’où le nom de plante feu d’artifice. Peu de plantes réagissent aussi rapidement… et sur commande, en plus!

Beaucoup d’autres piléas font la même chose, mais la plupart ne fleurissent que rarement. L’avantage du piléa à petites feuilles est qu’il est presque toujours en fleurs. Ces fleurs sont peut-être insignifiantes, mais au moins elles sont présentes!

Entretien simple

Un cultivar à feuilles plus grandes. Photo: littleprinceplants.com

Le piléa à petites feuilles n’est pas difficile à cultiver. Les conditions présentes dans une maison typique lui conviennent très bien: lumière vive à modérée, température de la pièce (il est très fragile au froid), arrosage lorsque le sol est sec, etc. Il apprécie cependant une humidité élevée, alors, si possible, pendant l’hiver quand l’air de nos demeures est sec, placez-le sur un plateau humidifiant ou dans un terrarium. 

Ne gaspillez pas d’engrais sur cette plante: elle trouvera tous les minéraux dont elle a besoin dans la plupart des terreaux pour plantes d’intérieur.

Le piléa à petites feuilles est de courte vie: même dans la nature, il se comporte généralement comme une annuelle. Ainsi, il a tendance à dépérir assez rapidement peu après qu’il ait atteint sa taille maximale de pas plus de 30 cm de hauteur. Mais ce problème est facile à régler: prenez une bouture ou deux de temps en temps, tout simplement. Il suffit d’enfoncer une courte section de tige dans un terreau humide: elle s’enracinera très rapidement.

Piléa à petites feuilles panaché (Pilea microphylla ‘Variegata’). Photo: Forest & Kim Starr, Wikimedia Commons

Il existe plusieurs clones différents de cette plante sur le marché, certains avec des feuilles plus grandes (mais toujours minuscules), d’autres avec des feuilles panachées de blanc et de rose. Et il y a un peu de confusion quant à son nom botanique. Vous verrez peut-être P. mucosa (également épelé P. muscosa), mais c’est juste un autre nom pour P. microphylla. Quant à P. serpyllacea, un nom donné aux plantes à feuilles plus grandes, il n’est pas entièrement clair s’il s’agit d’une espèce distincte ou non, mais même si oui, les différences sont minimes et il est tout aussi explosif.


Un feu d’artifice dans votre demeure? Avec le piléa à petites feuilles, pourquoi pas?

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

8 comments on “Une plante explosive!

  1. Louise Desmarais

    Au début, je pensais que vous vouliez parler du Pilea Peperomioides, dont je viens d’acheter un exemplaire à la Boutique du Jardin botanique de Montréal. Quelle jolie plante dont les feuilles s’attachent aux tiges de la même façons que le font celles des lotus. Vous devriez parler de cette très jolie plante aussi.

  2. Ping : Le piléa échangiste – Jardinier paresseux

  3. Cristine Roberge

    Bonjour ! Quel terreau conseillez vous pour le pilea microphylla? Le mien se meurt…

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d bloggers like this: