Succulentes peintes: une lente agonie les attend

Par défaut

Plantes succulentes (des echeverias) peintes de fausses couleurs. Photo: i.imgur.com

Je parlais récemment avec la représentante d’une entreprise locale spécialisée dans l’importation et la distribution de plantes d’intérieur. Je voulais savoir si sa compagnie proposait quelque chose de nouveau pour le marché et elle m’a fièrement informé que sa firme allait bientôt importer et vendre des plantes succulentes peintes, comme si c’était un grand pas en avant.

Plante succulente récupérant d’un couche de peinture. Photo: bea verdasco, pinterest.com

J’étais horrifié. Si vous appliquez de la peinture sur une plante, elle ne pourra plus faire de photosynthèse et perdra ainsi sa source d’énergie. En plus, la peinture bouche les stomates dont elle a besoin pour respirer. Elle est soudainement plongée dans une situation qui lui sera possiblement fatale. La seule façon pour elle de survivre à cette catastrophe est de produire de nouvelles feuilles libres de peinture et ainsi, de pouvoir recommencer à absorber de la lumière et respirer de nouveau. Et même si elle réussit, elle sera gravement affaiblie et restera peut-être déformée. Il peut falloir des années à la plante pour récupérer complètement. La plupart des succulentes peintes n’y parviennent pas. Elles meurent tout simplement.

La représentante semblait penser que j’étais complètement à côté de la plaque. Selon elle, ce sont les jeunes adultes qui achètent les succulentes et ils le font uniquement pour leur valeur décorative. Ils ne se soucient pas de savoir si les plantes survivront ou crèveront. Quand elles meurent, ils les jettent tout simplement et en achètent d’autres. Cette clientèle, paraît-il, adorera les succulentes peintes!

Je suis resté abasourdi et la conversation s’est terminée là.

Plantes torturées

Peinturer une plante, c’est l’équivalent de la torturer. Ill.: http://www.pngfans.com, http://www.pnglot.com, http://www.clipartwiki.com, montage jardinierparesseux.com

Je ne prétends pas croire que les plantes ont vraiment des sentiments et je serais le premier à admettre que je mange des légumes et des fruits sans me sentir le moindrement coupable, mais de là à maltraiter exprès une plante d’intérieur, à la mettre dans une situation où elle souffrira pendant des mois et à la négliger au point où elle mourra, cela me paraît complètement amoral. Les «jeunes adultes» sont-ils vraiment si insensibles à la vie végétale? 

Si quelqu’un achetait à répétition un chat ou un chien, puis ne le nourrissait jamais et provoquait ainsi sa mort, la SPA (Société protectrice des animaux) réagirait en un rien de temps. Il paierait une amende ou finirait en prison.

Imaginez la réaction de la SPA si une animalerie vendait des hamsters ou des chatons trempés dans une peinture qui leur était toxique! 

Pourquoi n’y a-t-il pas une SPP (Société protectrice des plantes)? Tout cela — acheter une plante avec l’intention de ne lui donner aucun soin, assurant ainsi sa mort — me semble immoral. J’irais aussi loin que de dire que cela devrait être illégal.

La jeune génération est-elle vraiment si indifférente?

Je refuse de croire que tous les «jeunes adultes» sont si cruels qu’ils achètent des plantes sans avoir la moindre intention de s’en occuper, tout comme si c’étaient des décorations inertes temporaires plutôt que des êtres vivants. Je reçois beaucoup de courriels de jeunes gens inquiets me demandant ce qui ne va pas avec leur succulente, pourquoi elle dépérit et ce qu’ils peuvent faire pour la sauver. Je choisis de croire que c’est ça, la situation normale pour les moins de 40 ans.

La plante sans entretien: un mythe

Plante succulente mourante suite à un entretien inadéquat (manque de lumière). Aucune plante n’est «sans entretien». Photo: leafandpaw.com

Depuis quelques années, j’entends parler de vendeurs de plantes qui font la promotion des succulentes en tant que «plantes d’intérieur faciles à cultiver», voire même de «plantes sans entretien». C’est, bien sûr, un non-sens.

Les succulentes ne sont pas plus faciles à cultiver que la plupart des autres plantes d’intérieur: la principale différence est que, lorsqu’elles ne reçoivent pas les conditions dont elles ont besoin, elles meurent plus lentement que d’autres. Si un vendeur essaie de vous dire qu’une plante vivante n’a pas besoin de lumière ou d’eau, soit il est incompétent, soit il essaie de vous flouer.

Les succulentes, à quelques exceptions près, ont besoin de beaucoup de lumière: le plein soleil ou presque. Les si populaires echeverias (Echeveria spp.), dont les rosettes de feuilles bleu-vert remplissent les jardineries ces années-ci, sont pratiquement en tête de liste des plantes ayant besoin du soleil le plus intense possible. Pourtant, certains magasins les présentent comme plantes adaptées à une luminosité faible!

Et toutes les plantes vivantes ont besoin d’être arrosées. Il n’y a aucune exception. Les succulentes ont beaucoup d’eau stockée dans leurs tissus, mais finiront par l’utiliser et devront être arrosées comme toute autre plante.

Les clés du succès pour réussir les succulentes 

De quoi ont vraiment besoin les plantes succulentes d’intérieur, soit des variétés comme les echeverias, les sedums, les crassulas, les euphorbes, les cactus, etc.? C’est en fait très simple.

Pour être vigoureuses et en santé, les succulentes ont besoin de soleil. Photo: barlowflowerfarm.com

1. Plein soleil ou lumière très vive, soit un emplacement près d’une fenêtre lumineuse.

2. Un arrosage en profondeur lorsque leur sol est sec au toucher. La fréquence d’arrosage variera énormément — une succulente qui manque de lumière aura besoin d’arrosages très espacés, une succulente au plein soleil, surtout l’été, d’arrosages fréquents —, mais la technique ne varie pas. Le sol doit être sec, vraiment sec… puis, vous inondez les racines d’eau.

Le reste de l’entretien, c’est du gâteau!

Les températures intérieures normales sont généralement adéquates. Les succulentes tolèrent à la fois une humidité atmosphérique élevée et une humidité atmosphérique faible: pas de problème là non plus. Et elles sont assez indifférentes à la fertilisation, donc que vous les fertilisiez ou non, cela ne fait pas grande différence.

Certes, au fil des années, vous aurez probablement à les rempoter dans un plus grand pot (à peu près n’importe quel mélange de terreau fera alors l’affaire) et devrez peut-être les tailler éventuellement, mais pour commencer, vous avez juste besoin d’une lumière très vive et d’un arrosage ponctuel.

Si vous n’avez pas de lumière intense?

La lumière est le facteur limitant dans la culture des succulentes. Si vous n’avez pas de rebord de fenêtre ensoleillé ou si vous avez besoin d’une plante pour un coin situé loin de toute fenêtre, la plupart des plantes succulentes ne seront tout simplement pas de bons choix pour vous. 

Le haworthia zébré (Haworthiopsis attenuata) est parmi les rares succulentes qui tolèrent l’ombre. Photo: indoor-plants.net.

Trois exceptions, toutefois: les sansevières (Sansevieria spp.), les gasterias (Gasteria spp.) et les haworthias zébrés (Haworthiopsis spp.). Aucune de ces plantes n’aime vraiment l’ombre, mais elles peuvent la tolérer… parfois pendant des années!

De fausses plantes pour les extra-paresseux

Si vous cherchez une succulente qui n’a besoin d’aucun soin, achetez une plante en plastique! Photo: http://www.overstock.com

Si vous ne voulez vraiment avoir aucun entretien à faire, ne cherchez pas parmi les succulentes. Toutes ont besoin de soins. Je vous suggère plutôt une plante en plastique! 

C’est la même chose pour les plantes couvertes de peinture. Si vous aimez les couleurs uniques qui n’existent pas chez les plantes vivantes, achetez-vous plutôt une plante en plastique et vaporisez-la de peinture aérosol de la couleur de votre choix. Pourquoi faire souffrir une plante vivante pour rien? La plante en plastique ne souffrira pas et durera beaucoup plus longtemps!

5 réflexions sur “Succulentes peintes: une lente agonie les attend

  1. Entièrement d’accord avec vous, c’est très mauvais pour les plantes, et en plus c’est de mauvais goût! Enfin de mon point de vue, je trouve ça moche.
    Ceci dit, votre commerciale a malheureusement raison d’un point de vue commercial. C’est l’une des raisons pour laquelle j’ai quitté mon emploi en jardinerie, les 3/4 de la clientèle s’est habituée à ce que leurs plantes, peintes, ou pas, crèvent. Ils voient donc les plantes comme un consommable, un vulgaire objet de décoration, un produit comme un autre, une bougie par exemple que l’on remplace quand elle est fini. Nous avions ce type de « produit », et à ma grande incompréhension, nous les vendions très bien, surtout les argentées, et dorées, le déplorable coté bling-bling.
    C’est triste, mais que faire? Ce sont des plantes industrielles de production, pas des végétaux protégés.
    Tant qu’il y aura de la demande, les producteurs continueront de peinturlurer des plantes.
    Cordialement
    Benjamin

  2. simplement ahurissant! peut-etre que la « mode  » a le dos large! la bétise humaine n’a malheureusement pas de limites !!!! donc dans l’idée bientot des plantes tatouées ???? pfft !
    merci du partage !

  3. gl000001

    Société de consommation ou tout est jetable. Je ne crois pas que « les jeunes » soient comme ça. Ils sont bien plus ouverts et comprennent la « durabilité » !!

  4. Ghislain Gauthier

    J’ai travaillé durant quatre ans en jardinerie et je me suis opposé`à cela mais ça se vendait. Quand je donnais des conseils sur les plantes, j’avertissais toujours le client s’il prenait une de ces plantes, elles allaient mourir à long terme !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.