Engrais Pesticides

Bonne dose, bon succès

Ill.: http://www.raid.com & clipart-library.com

«Si un peu est bien, beaucoup doit être mieux!» Telle semble être la devise de certains jardiniers, qui doublent ou même triplent la concentration recommandée de pesticides en pensant ainsi avoir plus de succès. Mais ils font fausse route. Presque tous les pesticides, même les plus sécuritaires, comme le savon insecticide et les huiles horticoles, sont phytotoxiques (toxiques pour les plantes) si utilisés à des concentrations trop élevées. Cela est doublement vrai pour les pesticides de synthèse, dont l’effet sur l’environnement est souvent redoutable. 

Par contre, si vous diluez trop un pesticide, vous l’appliquez inutilement, car il ne sera pas efficace. Mieux vaut suivre le mode d’emploi de tout pesticide à la lettre. D’ailleurs, relisez l’étiquette chaque fois que vous utilisez un produit pesticide pour vous assurer que le dosage est bien précis: votre mémoire n’est peut-être pas aussi bonne que vous le pensez.

Engrais

La situation est un peu différente avec les engrais. D’accord, n’augmentez jamais la dose recommandée d’un engrais, au risque de brûler les racines des végétaux auxquels vous l’appliquez. De plus, les minéraux appliqués en trop finissent éventuellement dans les cours d’eau où ils causent de la pollution. Et il est bien connu qu’un surplus en azote (le premier chiffre sur l’étiquette de tout engrais) stimule une croissance trop rapide, rendant la plante sensible aux insectes et autres prédateurs. 

Contrairement à la situation avec les pesticides, toutefois, il n’y a pas de risque à réduire le taux d’application d’un engrais. D’ailleurs, le taux recommandé par le fournisseur est souvent calculé pour vous inciter à utiliser un maximum de son produit afin de vous encourager à en acheter plus souvent. Expérimentez si vous voulez, mais on peut généralement obtenir d’aussi beaux résultats en appliquant un engrais, surtout un engrais dont un ou plusieurs des 3 chiffres est supérieur à 15, à un quart de la dose recommandée.

Billet originalement publié le 12 novembre 2015.

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

0 comments on “Bonne dose, bon succès

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :