Le deuxième plus vieux terrarium du monde?

Par défaut

Le terrarium de David Latimer n’a pas été arrosé depuis 47 ans. Photo: http://www.dailymail.co.uk

Je suis le fier propriétaire de ce que je crois être le deuxième plus ancien terrarium scellé au monde.

Le plus ancien est cultivé par l’Anglais David Latimer. Il a été créé en 1960 et ouvert pour la dernière fois en 1972, lorsque David y a ajouté un peu d’eau, puis l’a scellé de nouveau pour ne jamais le rouvrir. Cela signifie que la plante qu’il contient, un tradescantia, vit dans sa bouteille sans apport supplémentaire d’air, d’eau ou d’engrais depuis 47 ans. La même photo circule sur Internet depuis au moins une décennie. David a certainement vieilli depuis lors, mais l’apparence du terrarium n’a probablement pas changé.

Mon fils Mathieu a commencé «mon» terrarium quand il avait 10 ans. Il n’a demandé ni ma permission ni mes conseils, mais m’a présenté un jour une grande bouteille avec un paysage miniature à l’intérieur, composé de boutures qu’il avait prises parmi mes plantes d’intérieur. Il voulait savoir combien de temps les plantes pourraient vivre dans une bouteille sans apport d’air ni d’eau. Donc, nous avons mis le terrarium sous mes lampes horticoles et avons attendu.

Mathieu a maintenant 39 ans et son terrarium est toujours en vie. Il a donc 29 ans. C’est loin de 47 ans, mais je n’ai pas encore entendu parler d’un autre terrarium plus ancien.

Une évolution progressive

Le terrarium expérimental de Mathieu, 29 ans plus tard. Photo: jardinierparesseux.com

Quand il m’a présenté son terrarium, déjà tout fait, j’ai su tout de go que l’expérience ne fonctionnerait pas parfaitement. La plupart des plantes qu’il avait choisies pour le décorer n’étaient pas des «plantes de terrarium». Par exemple, il avait inclus des cactus dans son mini-jardin et ces plantes succulentes ne tolèrent pas un fort taux d’humidité. Et son terrarium était vraiment très humide: la condensation recouvrait la plupart du temps les côtés de la bouteille. Mathieu aurait dû le laisser ouvert pendant une semaine ou deux pour réduire l’humidité avant de le sceller, mais il ne l’a pas fait. 

Tant pis! Une expérience est une expérience, après tout!

Au fil du temps, les diverses plantes habitant la bouteille se sont éteintes l’une après l’autre, à commencer par les cactus: ces derniers n’ont duré que quelques semaines. Et de la mousse a commencé à pousser partout: sur le sol, sur les côtés du verre. Évidemment, il y avait des spores de mousse dans le terreau ou dans l’air lorsqu’il avait assemblé son terrarium.

Sinningia fusilla pousse et fleurit très bien dans un verre de vin! Photo: –ki—, http://www.flickr.com

Cet effet de «tapis de mousse» a duré deux décennies, mais même la mousse a fini par disparaître. Les parois sont maintenant recouvertes d’une sorte de croissance gélatineuse translucide que je présume être une algue. Et toutes les plantes supérieures ont finalement disparu, à l’exception d’une: un sinningia miniature (Sinningia pusilla). Au lieu de mourir, cette plante s’est multipliée. Ce qui était une plante unique à l’origine est maintenant une colonie, probablement composée d’une centaine de petites plantes. Et elles fleurissent plusieurs fois par année, parfois avec des dizaines de fleurs à la fois. Mais on peine à les voir clairement à travers la condensation.

Le terrarium, vieux de 27 ans, est loin d’être visuellement attrayant: pour cela, il faudrait l’ouvrir et nettoyer sérieusement les parois de la bouteille, ce qui mettrait un terme à l’expérience. Ainsi, il se trouve sous mes lampes de culture, année après année, s’épanouissant à sa manière. De temps à autre, je l’époussette.

Comment ça marche?

Mais comment des plantes peuvent-elles survivre pendant tant d’années dans un contenant scellé? C’est parce qu’elles recyclent tout!

Les plantes font de la photosynthèse pendant la journée, utilisant du CO2 et dégageant de l’O2, puis inversent le cycle lorsqu’elles respirent pendant la nuit. Ill.: http://www.buzzle.com

Elles utilisent le dioxyde de carbone pendant la journée pour croître, libérant de l’oxygène en tant que sous-produit. La nuit, elles inversent le processus en libérant du dioxyde de carbone et en absorbant de l’oxygène. Elles absorbent l’eau par leurs racines, puis la transpirent par leurs feuilles sous forme de vapeur d’eau qui se condense à nouveau en gouttelettes d’eau pour arroser de nouveau leurs racines. Les minéraux sont recyclés lorsque les vieilles feuilles et fleurs meurent et se décomposent; ainsi, elles fertilisent les nouvelles feuilles et fleurs à venir. (De toute façon, la plupart des plantes n’ont pas besoin d’autant d’engrais qu’on essaie de leur imposer!)

Le seul «intrant» dont les plantes ont besoin est la lumière, leur source d’énergie, et c’est ce que je leur fournis depuis presque 30 ans en plaçant le terrarium sous mes lampes de culture.

L’expérience continue

Le couvercle du terrarium était parfaitement blanc à l’origine; maintenant, il y a un soupçon de rouille. De la corrosion! Elle finira sans doute par percer le couvercle, ce qui mettra fin à l’expérience, mais cela pourrait prendre encore 29 ans, voir beaucoup plus.

Mathieu, je te préviens qu’à ma mort, tu devras récupérer ton terrarium et en prendre soin (tout ce dont il a besoin est de la température ambiante et d’un peu de lumière) ou le donner à quelqu’un qui le fera.

Ainsi, l’expérience se poursuivra et le deuxième plus vieux terrarium du monde vivra probablement encore très longtemps.

5 réflexions sur “Le deuxième plus vieux terrarium du monde?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.