Fruitiers

Cultiver un figuier en climat froid

Figuier  ‘Chicago Hardy’ de 2 ans cultivé en pot. Photo: http://www.easytogrowbulbs.com

Message reçu par courriel: Je cultive une dizaine de variétés de figuiers (Ficus carica), ici dans le Pontiac, région de l’Outaouais, au Québec (juste au nord d’Ottawa). La plupart proviennent de chez Richter en Ontario, commande postale par Internet. J’ai aussi quelques plantes que j’ai achetées dans les jardineries saisonnières des supermarchés locaux. J’en obtiens deux récoltes: une première production en juillet et une 2e à la fin septembre.

La plupart de ces figuiers sont rustiques en zone 7 ou 8 (peut-être 6 à la rigueur), alors que je vis en zone 5a: trop froid! Mais je les cultive en pot et les rentre à l’abri dans un garage pour l’hiver, ce qui les garde au frais et donc en dormance complète. Ensuite, je les ressors en plein air dès qu’ils sortent eux-mêmes de leur dormance à la mi-avril.

Figuier dormant couché dans une tranchée. Photo: http://www.instructables.com

On peut aussi, tard à l’automne, les coucher dans une tranchée dans le jardin et les recouvrir de terre ou de paille pour l’hiver, puis les redresser au printemps. 

C’est beaucoup de travail! Mais pour le «trip» de manger des figues que tu as cultivé toi-même, ça vaut le coup.

Marcel Pedneault

Réponse: Merci pour votre commentaire. Personnellement, quand j’étais jeune jardinier et prêt à tout exploit horticole, j’ai aussi cultivé des figuiers en zone 4 b (encore plus froid!) en utilisant les deux mêmes méthodes, mais je dois admettre que le «trip» en question n’a duré que quelques années, surtout le truc de les coucher dans une tranchée pour l’hiver: quel effort! (J’ai mis fin à cette idée après la première tentative!) 

Entre jardinier forcené et paresseux, je choisis le deuxième! Ill. Claire Tourigny, tirée du livre Les 1500s trucs du jardinier paresseux

J’ai décidé que, finalement, j’aime mieux les fruitiers bien adaptés qui peuvent se cultiver sans effort spécial dans ma région, du style «planter et regarder pousser». Ce n’est pas pour rien qu’on m’appelle le jardinier paresseux!

Mais pour les jardiniers plus vaillants que moi, c’est vrai que cultiver un figuier hors zone est passionnant!

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

24 comments on “Cultiver un figuier en climat froid

  1. Faut-il attendre qu’ils rentrent en dormance tout seuls avant de les rentrer ?

  2. Quand j’habitais Montréal, mon voisin italien avait un gros figuier de presque 10 pieds de haut, planté en pleine terre. Il survivait sans aucune protection hivernale. Il produisait beaucoup de figues chaque année, en septembre. Je ne suis pas sûr par contre qu’elles arrivaient à maturité… Quand on marche dans les ruelles de la petite Italie, on peut en voir parfois. Et pas besoin de fouiner par-dessus les clôtures, en général, les Italiens sont assez fiers, et aiment bien les placer pour qu’ils soient visibles et montrer leur succès!

  3. Marc Doré

    Est-ce que le figuier a absolument besoin d’une période de dormance? Si on le place en serre pour l’hiver, peut-on espérer une reprise fertile au printemps?

    • Non, aucune dormance est nécessaire. Dans un milieu constamment humide et suffisamment chaud, il conserve même une partie de ses feuilles tout l’hiver.

  4. Manon Richard

    Bonjour, j’ai deux jeunes figuiers , figues blanches et figues noires. Je demeure à Montréal. Dois-je couper mes figuiers avant de les rentrer dans mon garage pour l’hiver ?

    • Habituellement, on taille peu les jeunes figuiers, mais si les branches s’allongent trop après quelques années, oui, on peut les tailler.

      • Manon Richard

        Merci beaucoup Laidback Gardener. Je suis soulagée de connaître enfin précisément les soins à donner à mes figuiers avant de les rentrer pour l’hiver ! J’ai cependant trois autres petites questions qui me tracassent. 1) À quelle température dois-je entrer mes figuiers pour l’hiver ? 2) L’un de mes figuiers à beaucoup de figues, elles sont trop petites pour être consommées ( elles ont la grandeur d’une cerise noire plus ou moins ), dois-je les enlever avant de rentrer mes figuiers
        dans mon garage ? 3) J’ai cru comprendre que pendant l’hiver en période de dormance je devais donner au moins une tasse d’eau chaque mois à chaqu’un d’eux. Est-ce que je devrais mettre un peu d’engrais, genre fumier de poule en début de dormance ? Merci d’avance pour tout et bonne journée! 😊

      • 1. Pour les garder en dormance complète, visez 1 à 7°C.
        2. Laissez les fruits: souvent ils continuent de mûrir à l’intérieur.
        3. La mesure « une tasse » est un peu aléatoire: il faut en donner juste assez pour ne pas que le terreau s’assèche complètement et donc la quantité variera selon les conditions. Aucun engrais l’hiver: une plante qui « dort » n’a pas besoin de minéraux.

  5. Martine Prud'homme

    Puis je mettre mon figuier dans une cave sans lumière pour sa période de dormance?

  6. Sur les figuiers bifères, j’ai une méthode pour protéger les jeunes figues qui passent l’hiver sur les arbres et gélent en dessous de -7 ou -8° : Comme les figues fleurs sont en bout de branches, je place de vieilles chaussettes qui font office de protection, je gagne ainsi entre 2 et 4°, ce qui est assez souvent suffisant pour lutter contre les températures les plus froides que nous pouvons avoir et qui, heureusement, sont rares !

    • 👍 Merci de partager cette idée géniale! Cela ne fonctionnerait pas chez moi (au Canada, il fait beaucoup plus froid que cela dans presque tout le pays), mais il a des gens de partout au monde qui lisent ce blogue et plusieurs pourraient trouver votre méthode fort intéressante!

      • Oui, je suis en France, en Lorraine. Depuis quelques années, nous avons régulièrement des figues chaque année entre juillet et fin octobre. Il ne fait plus assez froid (malheureusement pour la nature, mais heureusement pour les figues) pour faire geler les figues d’été. Cette technique « de la vieille chaussette » ne m’est finalement utile qu’une nuit ou deux chaque année. Prochaine étape, essayer d’implanter des figuiers en plein vent, au milieu des mirabelliers car les miens sont actuellement tous contre des murs ou des haies. Pour le moment les essais en plein vent sont décevants, avec des figuiers peu vigoureux

      • Tristement pour l’environnement, mais heureusement pour les amateurs de figues, la culture de figues risque de devenir de plus en plus facile dans votre secteur!

  7. Bonjour et merci beaucoup de partager vos connaissances et vos expériences.
    Mon figuier est sorti de sa dormance (nous sommes enfin janvier) il refait ses feuilles et même des braches. Est que je pourrais commencer à le fertiliser un peu (algues marine ou compost) ? Et puis-je prévoir de le sortir plus tôt que mi-avril, disons dès que les températures remontent au dessus de 0 ?

    • Faites attention de ne pas trop pousser sa croissance actuellement. L’éclairage hivernal est faible et cela peut mener à des tiges étiolées et cassantes. Je suggère de ne pas fertiliser avant le début du printemps et réduire les arrosages et même la température, si possible, pour le décourager de pousser trop rapidement. Une sortie trop tôt, quand il y a quand même risque de gel, est risqué, à mois d’être prête à rentrer la plante à l’abri occasionnellement.

  8. Bonjour, un ami qui vient du Portugal m’a donné un de ses figuiers avant de déménager dans son pays natal. Je l’ai mis au jardin tous l’été et à l’automne je l’ai mis dans un gros pot (17 pouces de large et 19 de profondeur) et mis devant la fenêtre donnant sud-ouest (il a bien sûr grandit un peu). Il fait 20 degré au salon. Quand les feuilles fléchisse j’y met une moitié de pichet d’eau température pièce et il revient beau… mais j’y vois maintenant des racines qui font surface… j’ai penser changer le pot pour un plus gros (21 pouces x 24 pouces), mettre de la terre pour plante exotique et ne pas mettre de roche au fond. Qu’en dites-vous?

    • Cela me paraît logique… mais il faudrait accepter que, à un moment donné, vous ne pourriez pas continuer d’agrandir le pot. La présence de racines en surface n’est pas nécessairement signe que la plante est très stressée.

      • Alors peux être que c’est trop sec à l’intérieur? J’ai des bibites dans le pot… qui ressemble à des cloportes. Dès que je met de l’eau elle sorte de la terre. Une raison de plus en tous cas pour changer de terre… le pot ce sera le dernier. Je vais en profiter pour arroser les feuilles. Je rince les racines lors du transfert (pour ne pas emporter les bibites?)

  9. Il est presque toujours « trop sec » dans l’intérieur de nos demeures. Tout effort pour augmenter l’humidité atmosphérique est donc valable. Ce sont probablement des cloportes. https://jardinierparesseux.com/2020/11/22/cloportes-des-amis-insoupconnes/ Plus dérangeants que nuisibles. Et pas rares dans les pots des plantes qui passent l’été en plein air.

  10. Jean Jacques Chevalier

    Bonjour, j’ai deux figuier qui sont en dormance dans une petite pièce. Ils sont dans le noir et au frais car cette pièce n’est pas chauffé. J’aimerais savoir à quelle moment je peux lest sortir de leur dormance. J’habite St-Jérôme, Québec, Canada. Merci

    • À la fin de mars.

      • Jean Jacques Chevalier

        Merci pour votre réponse. À la fin mars, est-ce que je peux le mettre dehors à ce moment-là? C’est ma première expérience avec le Figuier. On m’a dit que je devais leur donner du sel d’Epson. Est-ce vrai? On leur donne une dose d’engrais aussi?

      • Non, pas à la fin de mars. Faites-le pousser à l’abri du froid au début, au soleil, puis à l’éxtérieur quand il n’y a plus de risque de gel. Ne donnez jamais le sel d’Epsom en engrais. Fertilisez avec l’engrais de votre choix, à faible dose.

Répondre à Jardinier paresseux Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :