10 faits fascinants au sujet des bulbes

Par défaut

Ill.: http://www.pinclipart.com & http://www.freeiconspng.com

Pour la plupart des jardiniers, l’automne rime avec plantation de bulbes. Alors que nos autres plantes se mettent en dormance et révèlent alors des espaces vides dans nos plates-bandes, nous pouvons profiter de leur déchéance pour combler les espaces libérés avec de magnifiques bulbes à floraison printanière comme les tulipes, les narcisses, les crocus et les jacinthes. Et ils sont si facilement disponibles, à la fois en ligne, dans les jardineries et même dans les supermarchés!

Donc, pour vous mettre davantage dans l’ambiance de la saison de plantation des bulbes, voici quelques informations intéressantes à leur sujet, des détails que vous ne saviez peut-être pas.

Quelques organes néophytes. Ill.: http://www.grossestruffes.com

1. Tous les «bulbes» ne sont pas des bulbes véritables. Les vrais bulbes sont composés d’une tige verticale souterraine entourée d’écailles (feuilles modifiées) utilisées pour le stockage d’aliments. (Pensez à un oignon, avec ses multiples couches de feuilles charnues). Les plantes de la famille du lis (tulipes, lis, muscaris, etc.) et de l’amaryllis (narcisses, amaryllis, oignon, etc.) produisent souvent de véritables bulbes. D’autres plantes, toutefois, ont développé différents organes de stockage souterrains: cormes, tubercules, rhizomes, racines charnues et bien d’autres. Le terme correct pour toutes les plantes qui produisent un organe d’emmagasinage souterrain est «géophyte»… mais personne ne vous grondera si vous les appelez tous bulbes!

Champs de bulbes aux Pays-Bas. Photo: boatbiketours.com

2. Le Royaume des Pays-Bas (la Hollande) est le pays qui produit la plus grande quantité de bulbes, représentant environ 77% de l’offre mondiale. Quelque 4,2 milliards de bulbes y sont cultivés chaque année, dont la moitié est exportée. Les bulbes néerlandais sont vendus à travers le monde.

La plupart des bulbes sont cultivés pour la fleur coupée. Photo: http://www.flowerfox.com.au

3. La plupart des bulbes de fleurs ne sont pas vendus pour la plantation en pleine terre dans les jardins domestiques, mais plutôt pour la plantation en serre pour la production de fleurs coupées dans l’industrie de la fleuristerie. Dans certains cas, comme pour les tulipes et les glaïeuls, plus de 90% des bulbes cultivés sont utilisés comme fleurs coupées.

4. Presque tous les bulbes à floraison printanière ont besoin d’un long et froid hiver pour s’épanouir. Il demeure quand même possible de cultiver ces bulbes, dont les tulipes, les jacinthes et les narcisses, dans les régions tropicales et subtropicales, mais alors, il faut les empoter et les placer dans un entrepôt frigorifique pendant plusieurs mois. Lorsqu’ils sont exposés à la lumière et à la chaleur de nouveau après ce traitement au froid, ils fleurissent. On appelle cette façon de stimuler une floraison, en faisant subir à la plante un traitement au froid, le forçage.

5. Bien que les Pays-Bas soient aujourd’hui réputés pour leur production de bulbes, en fait, aucun bulbe n’est indigène dans ce pays. D’ailleurs, dans la plus grande partie du pays, le sol est trop humide au cours de l’été pour que les bulbes puissent y survivre. Ainsi, les bulbes doivent être déterrés à la fin du printemps et replantés à l’automne. Toutes les variétés de bulbes actuellement cultivés aux Pays-Bas — y compris leurs fameuses tulipes! – ont été importées à l’origine d’autres pays.

L’écureuil gris aime bien les bulbes de tulipe et de crocus, mais déteste les bulbes de narcisse et de jacinthe. Photo: Pixabay

6. L’écureuil gris (Sciurus carolinensis) est un prédateur sérieux des bulbes et a malheureusement été introduit dans les régions tempérées du monde entier (France, Angleterre, Japon, etc.). Là où les écureuils posent un problème, il suffit de choisir des bulbes qu’ils n’aiment pas. En fait, ils n’apprécient vraiment que les tulipes et les crocus. La plupart des autres bulbes (narcisses, jacinthes, perce-neiges, etc.) ont un goût que les écureuils n’apprécient pas ou encore, sont toxiques pour eux. Ils peuvent parfois déterrer ou grignoter un bulbe non approprié, mais ils apprennent rapidement à les laisser tranquilles… pour se concentrer sur les tulipes et les crocus.

Le corme de l’arum titanum est le «bulbe» le plus pesant au monde. Photo: www-eiu-edu

7. Le «bulbe» le plus pesant au monde est le corme de l’arum titan (Amorphophllus titanum). Le record pour cet organe est tenu par un spécimen de 154 kg cultivé au Jardin botanique royal d’Édimbourg en 2015. La plante est tout aussi gigantesque que son bulbe, son unique feuille pouvant atteindre 7 m de hauteur et 5 m d’envergure.

8. Les bulbes se plantent eux-mêmes! La plupart ont des racines contractiles: au fur et à mesure de leur croissance, les racines descendent en profondeur, puis tirent le bulbe vers le bas. Au bout de quelques années, le bulbe finit par atteindre la profondeur appropriée pour son espèce, selon les conditions.

Un seul bulbe de la tulipe cassée ‘Semper Augustus’ s’est vendu pour 10 000 florins en 1633: environ le coût d’un grande domaine à la campagne de nos jours. Ill.: Anonyme, Wikimedia Commons

9. Jadis fort réputées, les tulipes cassées (celles aux fleurs striées, à l’instar du vieux cultivar ‘Semper Augustus’), souvent appelés tulipes Rembrandt pour le peintre qui aimait les incorporer à ses tableaux, sont causées par un virus non létal, mais facilement transmissible. En conséquence, la culture des tulipes cassées est illégale aux Pays-Bas.

10. Plusieurs bulbes de fleurs sont comestibles. Les tulipes, les cannas, les alliums, les lis, les muscaris, les dahlias et les camassias sont des exemples de bulbes que vous pouvez manger si vous le souhaitez, bien que vous trouverez sûrement que beaucoup, y compris les tulipes, nécessitent une certaine préparation avant d’être très intéressants à déguster. N’essayez pas n’importe quel bulbe, toutefois, car plusieurs sont toxiques, dont les narcisses, les jacinthes, les amaryllis, et surtout le soi-disant «quamash de la mort» (Zigadenus venenosus). 

3 réflexions sur “10 faits fascinants au sujet des bulbes

  1. Cynthia

    Est-ce qu’il y a une dégénérescence de la couleur des glaïeuls avec les années? Je me pose cette question parce que presque tous mes glaïeuls sont jaunes (au départ, il y en avait de toutes les couleurs), et aussi quelques violets, mais ce sont les derniers achetés…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.