Où sont passés les criocères du lis?

Par défaut

Le criocère du lis s’attaque aux lis et aux fritillaires de nos jardins. Photo: http://www.telegraph.co.uk

J’écris habituellement ce blogue pour répondre aux questions de jardinage posées par d’autres personnes, mais j’en ai une moi aussi. Et peut-être avez-vous la réponse.

Qu’est-il arrivé au criocère du lis (Lilioceris lilii)? J’en ai vu très peu dans mon jardin l’année dernière et aucun cette année. Oui, zéro! Pourtant, au cours des années précédentes, ils étaient si nombreux qu’il n’était vraiment plus possible de cultiver des lis (Lilium spp.) sans appliquer une méthode de contrôle quelconque.

Ces insectes rouge vif seraient normalement difficiles à manquer: ils se démarquent vraiment des feuilles de lis vertes et les dégâts qu’ils causent, feuilles mangées et boutons floraux troués, sont assez évidents.

Et ce n’est pas seulement chez moi qu’il y a une baisse. La lectrice Rebecca Baker, de Montréal, rapporte la même chose. Aucun criocère en 2019. Pourtant, elle réside à 250 km à l’ouest de chez moi. 

Jardin ornemental à Ottawa. Photo: friendsofthefarm.ca

Lors d’une visite au Jardin ornemental de la Ferme expérimentale à Ottawa, Ontario, situé encore 200 km plus à l’ouest, le mois passé, les lis étaient magnifiques, mais j’ai quand même vu un criocère du lis sur les plants et quelques feuilles mâchouillées. Donc, il y a au moins une présence limitée de cet insecte dans l’est de l’Ontario.

Météo ou…?

Selon toute vraisemblance, la disparition/diminution du criocère du lis serait tout simplement un phénomène envirométéorologique. Dans l’est de l’Amérique du Nord, nous avons eu deux hivers très durs de suite: l’hiver 2017-2018 a été extrêmement froid, avec des gelées descendant jusqu’à des profondeurs inouïes dans le sol, et si les températures de l’hiver 2018-2019 n’ont pas été pas aussi extrêmes, l’hiver est arrivé exceptionnellement tôt et a duré exceptionnellement longtemps. Peut-être que les criocères n’ont pas pu survivre à de telles conditions.

Une guêpe parasitoïde Tetrastichus setifer s’attaquant à une larve de criocère du lis. Photo: Tim Haye, http://www.flickr.com

Mais il est également possible que l’un des parasites du criocère du lis libérés pour aider à les gérer soit finalement entré en action. Divers parasites ont été introduits aux États-Unis et au Canada pour tenter de lutter contre le criocère, notamment une guêpe parasitoïde (Tetrastichus setifer) et une guêpe ichneumon (Lemophagus errabundus), car le criocère du lis, d’origine eurasiatique, n’a pas de prédateurs naturels en Amérique du Nord. Les deux prédateurs se sont avérés très efficaces localement et certains signes indiquent qu’ils se propagent. Sont-ils rendus dans mon secteur?

En Europe aussi

Le criocère du lis a beau être indigène en Europe, il a pris une expansion inouïe depuis quelques années, notamment en Europe de l’Ouest, où autrefois, sa présence était très sporadique, forçant beaucoup de jardiniers en France et en Belgique à abandonner la culture du lis. L’avantage pour les jardiniers européens, comparativement aux jardiniers nord-américains, est que les prédateurs du criocère sont déjà présents naturellement sur votre continent, mais peut-être pas encore aux bons endroits. Avec un peu de chance, ils étendront leur aire de distribution pour correspondre à l’aire de distribution agrandie du criocère du lis.

Questions

Donc, j’ai deux questions pour mes lecteurs.

  1. Avez-vous remarqué une diminution du nombre de criocères du lis dans votre jardin? 
  2. Si leur nombre a chuté, avez-vous une idée pourquoi?

Il suffit de cliquer sur Répondre ci-dessous pour laisser votre commentaire. Veuillez indiquer où vous habitez: cela donnera un meilleur portrait de la situation.

Merci pour votre aide!

Publicités

120 réflexions sur “Où sont passés les criocères du lis?

  1. Michèle Bénard

    Chelsea, près de Gatineau. Je n’ai gardé qu’un seul lis au fil des ans, suivant votre conseil, à cause des attaques de crios. Donc depuis quelques années, je dirais depuis 2016, je n’ai jamais revu un criocère. Évidemment j’ai mis cela sur le fait que mon seul lis était maintenant indétectable (ou presque) dans mon jardin/potager très diversifié… Intéressant de lire les variations d’une ville à l’autre!! Merci M. Hodgson!!

    • Gérard Lebel

      Bonjour, Saint-Basile-le-Grand, je cultive quelques lis et l’an dernier j’en ai enlevés plusieurs et aucune cette année. Je n’ai aucune explication. Merci pour cette information!

      • Jean-Paul Huntzinger

        Jean-Paul à Magog et un seul criocère ce qui nous permis de profiter des fleurs de nos lys.
        Aucune idée non plus de la raison. Même questionnement pour les scarabées japonais qui sortent d’habitude au début juin, ils ne sont arrivés qu’en juillet mais en surnombre et ont déplumé notre prunier malgré la présence de pièges… drôle d’année avec aussi moins de limaces sur les hostas???

      • Marilyn

        Bonjour,
        A Baie-St-Paul, j’en ai effectivement trouvé seulement 2 en tout cette été, je me demandais pourquoi…
        Merci pour l’info!

    • Michel

      C’est pas compliqué, il sont tous à Québec!
      Depuis le printemps, j’ai fais un examen quotidien de mes lis. En les éliminant (deux à trois par semaine) avant qu’ils ne s’installent, j’arrive à avoir une floraison abondante. Mais je dois admettre que c’est demandant. Ma sœur n’y met pas autant d’énergie et cette année ils ont fait un carnage.
      Dans un de ses lis, ils n’ont laissé, littéralement, que des cotons!

  2. Marie-Claude Cyr

    Louiseville en Mauricie, seulement 5 ou 6 que j’ai enlevés à la main, pour une dizaine de lys. Beaucoup moins qu’à l’habitude.

  3. Johanne Bouchard

    Oui, aucun criocere chez-moi à Alma au Lac-St-Jean. Par contre deux lys qu’ils affectionnaient particulièrement sont disparues.
    Je dirais que l’hiver prolongé de cette année à probablement eu un effet drastique. Qui s’en plaindrait.😉

  4. Therese Forand

    J’habite à Bromont. C’est vrai qu’ils étaient moins nombreux cette année. Par contre il y avait beaucoup de larves sous les feuilles, que j’ai éliminées dès que je les voyais.

  5. Françoise

    À Lorraine, Basses Laurentides, aucun cette année comparativement à plusieurs les années précédentes. J’ai eu droit à de belles fleurs cette année!

    • Carole L'Italien

      J’habite à Sept-Iles sur la côte nord. Je cultivé plusieurs espèces de lis, donc le lis Eye liner qui est superbe. J’ai eu la visite de quelques critères mais beaucoup moins cet année.

  6. Louise Vitiuck

    J’habite Otterburn Park. La population de crioceres à considérablement diminuée cette année. Je fais ma tournée aux deux jours pour écraser les adultes et les œufs et le feuillage est presque intact.

  7. Danielle Bibeau

    Bonjour, un seul criocère sur mes hémérocalles jaunes, ici à Blainville beaucoup de scarabée de rosiers mais quand même un peu moins que les années précédentes. L’été tardif y est peut-être pour quelque chose, car j’ai eu plus de fleurs que d’habitude.

  8. Geneviève

    J’habite en France, au nord de Paris , et mes lis sont envahis chaque année de criocères . Je n’ai jamais vu de prédateurs, hélas !
    Et en plus, 2 espèces de criocères sont apparus depuis quelques années sur mes asperges , le ramassage à la main est très astreignant . A vous dégoûter de cultiver ces 2 plantes .

  9. marie-josé Beaudet

    Ste- Sophie dans les Laurentides plus de lis ni tulipes au printemps car la présence de tamias et d écureuils était très abondante dès le début de l’automne en prévision de l hiver qui fut rigoureux

  10. Micheline

    Ils sont rendus chez moi, à Victoriaville! J’ai perdu le contrôle! Moins sur les lis aspergés de Bug Tek, mais je dois reconnaître que je les ai négligés, les croyant immunisés avec Bug Tek. Il aurait fallu que je surveille plus assidûment. Pourtant l’hiver a été rigoureux et très peu de neige. Je suis au gros vent! Plusieurs pertes dont les hibiscus Luna et syriacus qui ont peine à survivre. Mon Luna préféré vient de sortir de terre! J’ai des lis un peu partout dans les plates-bandes et aucun ne semble épargné. Mais tous ont fleuri abondamment ou sont en fleurs présentement. C’est le feuillage qui est disparu, de belles grosses fleurs sur des tiges dénudées!

  11. Lily Mercier

    J’avais carrément tout abandonné depuis plusieurs années, tout mes lys ont disparus en Beauce! Mais des survivants se sont pointés avec les années que j’ai laissé pousser ici et là. Depuis 2 ans, ils ont grossit ! Sans être mangé ! J’ai des lyses en fleurs cette année!!!!

  12. Martine Pirlet

    Martine
    Il y a six ou sept ans, j’ai supprimé tous les lys de mon jardin car mangés par les criocères. Par contre, des amis en cultivent sans problèmes depuis quatre ans. Ils ont eu le conseil de mettre la litières de leur poules dans le sol autour des lys, ce qu’ils font très consciencieusement, et il n’y a pas de criocère. Efficace ou hasard?

  13. Francine Cloutier

    Chaque année mes lys étaient toujours croqués et il y avait beaucoup de criocères. Cet été aucun criocère dans mon jardin . Francine Cloutier, Montréal

  14. Dyanne

    « Laval »… exactement deux criocères (rapidement éliminés) cette année, du moins lors de mes inspections. Résultat: des lys qui n’arrivaient pas vraiment à termes, furent superbes cet été. Qq trous dans le feuillage mais sans plus.

  15. Francine Boucher

    Cette année encore les lis tigrés ainsi qu’un beau lis odorant Island Girl dans ma cour arrière ont été attaqués férocement (Gatineau). Malgré que j’ai enlevé assidûment les insectes et les larves, le feuillage des lys tigrés ainsi que le plant Island Girl n’ont pas survécu. Ils sont situés au Sud près de la fondation … p-ê la raison que les criocères ont survécu l’hiver! À mon plus grand étonnement, les lis de mes voisins ne semblent pas touchés par les criocères et sont superbes. Chanceux!

  16. stephanie drolet

    Presque rien cette année. j’en ai écrasé 4-5 et j’ai vu pas plus que 5 larves. Mes jardins sont à l’Islet-sur-Mer. J’ai plus d’une trentaine de variétés de lys. Ils ne s’attachent qu’au lys jaune tango.

  17. Line Bertrand

    L’an passé un seul que j’ai pris plaisir à écraser. Cette année aucun.
    Espérons qu’ ils ne reviendront pas l’an prochain.
    Ne crions pas victoire trop vite.
    Je demeure à Cap-Rouge

  18. Jacinthe Bouchard

    Gatineau…Très peu l’an dernier et pris le temps des écraser mais cette année mes lys ont été « dévasté » par contre, j’étais en vacance 2 semaines durant la floraison…

  19. Monique D. Boulay

    Bonjour,

    Moi j’habite au Nord-Ouest du NB et malheureusement, il y avait encore de nombreux criocères dans mes lys.

    J’ai hâte moi aussi de ne plus en voir.

    Merci pour l’information. C’est encourageant à savoir que nous n’aurons plus ce problème dans le futur.

    Monique D. Boulay

  20. Maude Deschenes

    À Boischatel, en périphérie de la ville de Québec, très peu de spécimens en 2018 et aucun en 2019, j’étais moi aussi surprise!

  21. Andrée

    Merci, M. Hodgson, pour ce mini-sondage qui donne espoir! En mai dernier, même pas un seul criocère! Un mois plus tard: l’invasion barbare en 24 h. J’ai tout essayé. Seule la poudre d’ail a fonctionné à 100% de 2010 à 2014. Depuis 2015, c’est peine perdue, ils sont revenus en force. Par contre, les scrarabées beiges et les bronzés verts ont disparu (gazon à 3 » depuis 2017, ça fonctionne vraiment, merci.) Endroit: près de Sorel-Tracy.

  22. Pierre Vézina

    Oui, oui! Enfin une année SANS criocère du lys!!! Jusqu’à l’année dernière, ces satanées bibittes bouffaient toutes les feuilles de mes lys d’un jour (mais laissaient quand même les fleurs tranquilles). J’en ai vu un ou deux (que j’ai vivement écrasés entre mes doigts) et ils n’étaient même pas sur les lys… J’habite Châteauguay, sur la rive sud de Montréal.

  23. colette demers

    Aucun criocère sur mes lys et ce depuis plusieurs années; en réalité, je n’en ai jamais eu;
    Par contre je suis envahie par les scarabées qui ravagent mes fleurs de rosiers rugosa , la potentille jaune, les feuilles d’hibiscus dont les fleurs ne sont pas encore sorties!

  24. Steve

    À Blainville, j’en ai tué 4-5 cet année alors que d’habitude, ils dévorent mes lys . J’ai cru voir près des lys de très petits insectes qui volent comme une guêpe, un peu comme ceux utilisés contre les mites de vêtements. À noter qu’il y a moins de sauterelles aussi, de cigales et de batraciens : cet hiver a été long et froid.

  25. Lyne

    A Laval, cette année, je n’en ai vu aucun dans mes lis asiatiques. Par contre, j’ai vu ce genre de larve sous les feuilles de mes cerises de terre.

  26. Joanne Chamberland

    Duvernay, Laval. Je n’ai vu aucun cryocère cette année, par contre 2 feuilles sont mangées. Aussi mes plants se sont vraiment beaucoup multipliés cette année, sur 40 lys il y a environ 15 bébés lys. Pour finir, très peu de scarabées japonais chez nous, moins de 10.

  27. Marielle Bernard Longueuil

    Très peu cette année, et j’en suis bien contente, car leurs excréments noir/orange qu’ils laissent en dessous des feuilles me dégoutent!!!

  28. Andréanne

    J’habite à Wotton, j’ai hérité d’une belle grosse talle de lys avec la maison. Je suis passé de quelques survivants épargnés par les insectes il y a 7 ans, à 2-3 insectes l’an dernier, et aucun cette année. Par contre, un des plants que j’avais donné à mon père l’an passé, à Asbestos (à 12km de chez moi!), est criblé de centaines de trous!
    J’ai mis un mélange compost/fumier poules-chèvre sous le paillis dans les 2 dernières années, peut-être que ça a eu un impact?

  29. Nicolas Laforest

    Beauharnois,
    L’année passé l’ensemble de mes nouveaux lys ont été massacrés…pas très encourageant ! Cet année ils étaient tous magnifique. Aucun ciocere !

  30. Lise Blais

    Sainte-Julie, je les avait enlever il y a quelques années à cause des criocères…. L’automne dernier j’ai planté 2 lys en arbre et ce printemps 1 Casablanca et 1 Stargazer et aucun criocères… Seule ma Viorne Onondaga se fait bouffer ainsi que mon rosier Morden Ruby cette année.

  31. Lucie Desjardins

    Sainte-Cécile-de-Milton (Montérégie) Trois, seulement sur une dizaine de lys. J’avoue avoir arraché presque toute ma plantation de lys, il y a deux ans, fatiguée par la cueillette quotidienne des criocères et je ne suis peut-être pas la seule. Moins de lys, moins d’insectes peut-être? J’ai remplacé ça par la chasse aux scarabées, on ne s’en sort pas….

  32. Jacinthe Aubin

    Montréal. J’ai 3-4 lys qui n’arrivaient pas à fleurir depuis des années, mangés par les criocères. Cette année, je n’en ai observé aucun et on a pu profiter de la floraison. J’ai pensé que c’était à cause de l’hiver long qu’on a eu.

  33. Donna

    Les criosères sont moins nombreux mais toujours présents chez moi à Sherbrooke. Il y a souvent 2 « vagues » dans la saison, j’ai l’impression que la première vague n’a pas arrivée. Les scarabées japonais sont beaucoup plus nombreux et je les vois sur différentes espèces de plantes que l’année passée.

  34. Laurent Brisson

    Je suis de Chambly, Rive sud de Montréal, l’année 2018, j’en tuais tous les jours au début de l’été sur mes lys, cette année, j’en ai tué quelques uns, mais considérablement moins, 30% par rapport à l’année passée..

  35. Mireille

    À Dolbeau-Mistassini au Lac-St-Jean, il y en avait une grande quantité dans mes plans. Depuis 5 ans, j’en retrouve, mais les fleurs finissaient par sortir, sauf les deux dernières années. Je les ai finalement arrachées…

  36. Ginette Plante

    Effectivement cette année, j’en ai vu beaucoup moins Je demeure à l’Ancienne-Lorette. J’en ai éliminé manuellement pas plus que 5 ou 6 et autant de larves sur l’ensemble de mes 5 plants de lys. C’est une belle saison pour ces belles fleurs!

  37. Patrick

    À la question « où sont passés les criocères du lys? », réponse: dans mon jardin! J’habite Carignan, et chaque année, je les contrôle relativement bien avec 1 ou 2 applications de savons insecticides en tout début de saison. Mais cette année? Malgré plusieurs traitements, je dois admettre qu’ils ont gagné la bataille. Mes lys sont dans un état pitoyable, et les criocères sont beaucoup plus nombreux qu’à l’habitude. Mon petit jardin est peut-être devenu une zone refuge pour criocères en détresse? Où peut-on se procurer la guêpe parasitoide que vous mentionnez? C’est disponible dans le commerce?

  38. Chantal st-louis

    A Trois-Rivières, secteur cap-de-la-madeleine, aucun cette année sur mes plants de lys. L’an passé j’avais vu une grosse diminution et cette année 0. J’étais quand même très septique et je les cherchais a la base des plants….. mais rien.
    Chantal

Répondre à Pierre Vézina Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.