Insectes bénéfiques Insectes nuisibles Truc du jour

Où sont passés les criocères du lis?

Le criocère du lis s’attaque aux lis et aux fritillaires de nos jardins. Photo: http://www.telegraph.co.uk

J’écris habituellement ce blogue pour répondre aux questions de jardinage posées par d’autres personnes, mais j’en ai une moi aussi. Et peut-être avez-vous la réponse.

Qu’est-il arrivé au criocère du lis (Lilioceris lilii)? J’en ai vu très peu dans mon jardin l’année dernière et aucun cette année. Oui, zéro! Pourtant, au cours des années précédentes, ils étaient si nombreux qu’il n’était vraiment plus possible de cultiver des lis (Lilium spp.) sans appliquer une méthode de contrôle quelconque.

Ces insectes rouge vif seraient normalement difficiles à manquer: ils se démarquent vraiment des feuilles de lis vertes et les dégâts qu’ils causent, feuilles mangées et boutons floraux troués, sont assez évidents.

Et ce n’est pas seulement chez moi qu’il y a une baisse. La lectrice Rebecca Baker, de Montréal, rapporte la même chose. Aucun criocère en 2019. Pourtant, elle réside à 250 km à l’ouest de chez moi. 

Jardin ornemental à Ottawa. Photo: friendsofthefarm.ca

Lors d’une visite au Jardin ornemental de la Ferme expérimentale à Ottawa, Ontario, situé encore 200 km plus à l’ouest, le mois passé, les lis étaient magnifiques, mais j’ai quand même vu un criocère du lis sur les plants et quelques feuilles mâchouillées. Donc, il y a au moins une présence limitée de cet insecte dans l’est de l’Ontario.

Météo ou…?

Selon toute vraisemblance, la disparition/diminution du criocère du lis serait tout simplement un phénomène envirométéorologique. Dans l’est de l’Amérique du Nord, nous avons eu deux hivers très durs de suite: l’hiver 2017-2018 a été extrêmement froid, avec des gelées descendant jusqu’à des profondeurs inouïes dans le sol, et si les températures de l’hiver 2018-2019 n’ont pas été pas aussi extrêmes, l’hiver est arrivé exceptionnellement tôt et a duré exceptionnellement longtemps. Peut-être que les criocères n’ont pas pu survivre à de telles conditions.

Une guêpe parasitoïde Tetrastichus setifer s’attaquant à une larve de criocère du lis. Photo: Tim Haye, http://www.flickr.com

Mais il est également possible que l’un des parasites du criocère du lis libérés pour aider à les gérer soit finalement entré en action. Divers parasites ont été introduits aux États-Unis et au Canada pour tenter de lutter contre le criocère, notamment une guêpe parasitoïde (Tetrastichus setifer) et une guêpe ichneumon (Lemophagus errabundus), car le criocère du lis, d’origine eurasiatique, n’a pas de prédateurs naturels en Amérique du Nord. Les deux prédateurs se sont avérés très efficaces localement et certains signes indiquent qu’ils se propagent. Sont-ils rendus dans mon secteur?

En Europe aussi

Le criocère du lis a beau être indigène en Europe, il a pris une expansion inouïe depuis quelques années, notamment en Europe de l’Ouest, où autrefois, sa présence était très sporadique, forçant beaucoup de jardiniers en France et en Belgique à abandonner la culture du lis. L’avantage pour les jardiniers européens, comparativement aux jardiniers nord-américains, est que les prédateurs du criocère sont déjà présents naturellement sur votre continent, mais peut-être pas encore aux bons endroits. Avec un peu de chance, ils étendront leur aire de distribution pour correspondre à l’aire de distribution agrandie du criocère du lis.

Questions

Donc, j’ai deux questions pour mes lecteurs.

  1. Avez-vous remarqué une diminution du nombre de criocères du lis dans votre jardin? 
  2. Si leur nombre a chuté, avez-vous une idée pourquoi?

Il suffit de cliquer sur Répondre ci-dessous pour laisser votre commentaire. Veuillez indiquer où vous habitez: cela donnera un meilleur portrait de la situation.

Merci pour votre aide!

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

134 comments on “Où sont passés les criocères du lis?

  1. Monique Delisle

    Bonjour, je demeure à St Augustin de Desmaurres, aucun criocere sur mon lys

    • Michel Bédard

      J’en ai eu à peine moins que l’an dernier même si j’ai pas beaucoup de lys (Martagon, Philadelphie et orientaux). Je les élimine à la main et encore hier, j’en ai tué un. Michel Bédard, Ste-
      Foy

      • Clément Bouchard

        J’en ai beaucoup encore cette année dans la région de Thetford Mines

    • Marie Fortin Ste-Foy

      J’ai eu des traces noires de crioceres sur un lys de Pâquj’avais planté dehors , donc je l’ai jeté.

    • Marie-Hélène Rioux

      Bonjour. J’ai une haie de lys avec neuf cultivars différents. L’an dernier j’ai vu très peu d’individus. Cette année aucun. Un collègue qui habite Rivière-du-Loup en a eue beaucoup.

      Marie-Hélène Saint-Modeste près de Rivière-du-Loup

  2. J. Bouchard

    Roberval dommage pour moi sa n’a pas diminué….

  3. Moi dans les basses Laurentides, j’en ai eu très peu au printemps, mais la 2e vague en juillet fut un peu plus forte.

  4. Saint-Jean-sur-Richelieu. Effectivement moins présent cette année mais quand même là.

  5. Richard Samson

    Richard
    St-Basile-le-Grand
    J’ai planté des lis il y a environ 3 ou 4 ans et je n’ai jamais eu de criocères.

  6. DANIEL LAVERDURE

    J’habite à Saint-Camille en Estrie, j’en ai vu un l’année dernière et aucun cette année. L’hiver dernier a été effectivement très rigoureux.

  7. Fernande

    À Gatineau, aucune présence sur mes plants de lys.

  8. Maude Laflamme

    Je suis à Saint-Hubert, sur la rive Sud de Montréal. Deux années de suite, mes lis sont disparus avant de fleurir tellement ils étaient mangés, et l’an dernier je ne les ai même pas vus. Je pensais qu’ils étaient morts. Cette année, ils sont sortis de terre et on a attrapé 4 ou 5 criocères dessus au printemps, puis plus aucun le reste de l’été.

    Je pensais que la diminution des insectes était due à l’année sans lis dans notre jardin, mais cela n’explique pas la diminution chez d’autres personnes…

  9. Johanne
    À Mirabel effectivement mois cette année.

  10. À Rimouski, au centre-ville, aucune différence significative avec les années passées: il y en a eu pas mal!

  11. Aucunes depuis plusieurs années ici à l’ange Gardien en Outaouais.

  12. Mireille Brisson

    Dans mon jardin à Beauport, je cultive une douzaine de différents lys. Il y a eu moins de crios que les années précédentes, mais il y en a eu et la deuxième vague me semble pire. Chez ma fille à Ste-Foy, les lys asiatiques sont troués au max.

  13. Patrice Mc mullen

    J’en ai eu quelques unes cet année dans mes lys que j’ai pu éliminé en les enlevants. Je suis dans le secteur de l’assomption.

  14. Yvonne Béland

    Je demeure a Baie-Comeau sur la Côte-Nord, Et depuis 2 ans , je n’en ai vue aucun heureusement.

  15. Francois

    Bonjour je demeure a Sainte-Adèle , aucun cette année

    • Christine Senécal

      Je suis de St-Lin Laurentides depuis 3 ans (2016). Auparavant à St-Hubert durant 30 ans.

      Été 2018, j’ai vu quelques criocères. Été 2019 aucun criocères.

      Lorsque j’était à St-Hubert, mes lys étaient attaqués par le criocères au point où je souhaitait abandonner leur culture.

      Je croyais que leur disparition venait du fait que j’étais maintenant beaucoup plus au nord qu’avant.

  16. À Terrebonne j’en ai eu plusieurs l’an dernier mais presque pas cette année. Je croyais aussi que c’était parce qu’il ne me restait presque plus de lis dans mon jardin. Tant mieux si elle sont parties.

  17. Moi j’en ai vu pour la première fois cette année dans mon village natal en Abitibi. Mais pas des tonnes. J’en ai trouvé un seul chez moi et seulement quelques uns dans le parc pas loin.

  18. Denise Roby

    Granby – moi cette année j’ai eu une recrudescence de criocère surtout dans le Casa Blanca et Laaevis j’en ai écrasée plusieurs mais il y a eu quand même beaucoup de dommage malgré l’application de terre diatomée

  19. Je demeure à Beauport.. chez ma voisine, une bonne vague au printemps qui a éliminé le feuillage mais par la suite plus rien, les lys orientaux ont très bien fleuri…

  20. Jean Péloquin

    Bonjour je demeure a Saint-Ours , j’en ai vue seulement un cette année

  21. À Deschambault, ma fille en a eu quelques-uns au printemps

  22. butineusedecouleurs

    Veronique de Longueuil.
    J’en ai vu très peu, mais quand même quelques uns…

    Mais j’avais une bonne raison. Cette année, fini les lys, je les ai tous enlevés, j’étais tannée de me battre!
    Je n’ai gardé que mes Fritillaires, trop beau pour que je songe a m’en défaire.

  23. Lise Noel

    Je demeure au N.-B. , Paquetville et je pense qu’elles ont déménagé ici. Tous mes lys ont été mangés.

  24. Francine lapierre

    Saint-Jean-sur-Richelieu : aucune criocère au cours des 3 années précédentes… mais en 2019 nos lys ont tous été mangés !!

  25. Johanne Girard

    Augmentation pour moi : j’ai une vingtaine de lys sur mon terrain et 5 ont été attaqués sévèrement. C’était la première fois que mes lys subissaient une telle attaque en 4 ans. J’habite à Neuville à l’ouest de Québec.

  26. Marie-Paule Forget

    Eh bien je crois qu’ils ont décidés de vivre à la campagne😂😂 Rivière-Rouges dans les Hautes- Laurentides, j’ai une quarantaine de variétés et tout y a passé. En 35 ans je n’ai rien vu de tel. Les années antérieures certaines variétés devaient être traitées mais cette années tout y a passé. Désolation…

  27. johanne bélanger

    bcp moins cette année je suis de st-sylvère nous les ramassons à la main et au printemps le manque de chaleur les à ralenti je crois!

  28. Bonjour, je viens du Lac-st-Jean.
    Depuis plusieurs années que je ne cultive plus de lys à cause du criocère .
    J’ai déménagé il y a trois ans sur le bord de l’eau dans le bois . Il y avait déjà des lys d’implantés et aucun criocère à l’horison . Je croyais qu’étant donné que ce sont d’ancIens cultivars les criocères ne les aimaient pas . Quel surprise ce matin de découvrir que c’est généralisé! Je vais peut-être acheter quelque variétés juste pour voir ! Merci pour vos chroniques toujours aussi intéressante…

  29. Gille letendre

    a Rimouski centre ville j’en ai écrasé 3 en juin et pas du gout depuis alors que l’an passé ils ont tout mangé dans un temps record

  30. Karine Desrochers

    St-Hippolyte, habituellement plein de criocères depuis que j’ai des lys chez moi, soit plus de 15 ans, mais aucun cette année… De beaux lys admirés, et aucune « bibitte rouge ». Mais aucune idée pourquoi.

  31. Martine Gagnier

    Et bien… je me posais la même question que vous! Je donnais le mérite à mon mark de café au pied de mes lis! 😛
    J’habite Oka et je suis paysagiste, je me promène dans les basses Laurentides et je n’ai vu aucun criocère cette année!!! Pas un chez moi, mais non plus chez mes clients (qui se situent entre Oka et Bois des Filions en passant par Mirabel, Blainville et Rosemère)!!!
    Pour la deuxième question qui est pourquoi, je n’en ai aucune idée car je me posais justement la question. 😉

  32. nicole morel

    J’en ai vu qu’un.. enlevé à la main, depuis aucun.jhabite à Laval ouest.

  33. Chez moi, j’ai eu quelques criocères au printemps, mais beaucoup moins que d’habitude. Nord de l’ile de Montréal.

  34. Manon Grenier

    J’ai perdu plusieurs lis en 2017. Par contre en 2018, il y en a eu très peu et cette année, a ce jour aucun insecte. Pourtant, ma région a beaucoup d’insectes et j’habite près d’un bois. Manon, Châteauguay

  35. bibi1948

    Je demeure à Drummondville. Cette année, aucun crios!!! J’ai beaucoup de lis et ils ont passé un superbe été.

  36. Christine

    Région de Québec est, seulement un ou deux criocères de première génération sur mes lys tigrés puis plus tard, à la deuxième génération, seulement une petite talle de lys qui fleurit avant les autres a été touchée, là, j’en ai écrasé 5 ou 6 …normalement, y’en a un peu plus que ça et sur plusieurs lys, mais cette année, tous mes lys ailleurs au jardin n’ont pas été touchés du tout à part le lys tigré et la petite talle. J’ai constaté une vraie baisse de population. Espérons que ça va durer…

  37. Ghislain Gauthier

    Ghislain de Sherbrooke
    j’ai beaucoup de lys chez-moi et les années antérieures j’en avais beaucoup et ma femme était en train de devenir folle à les ramasser (je travaillais en centre jardin durant ce temps!). L’an passé j’ai fait des traitement avec de l’huile de Neem et cette année j’en ai eu que quelque’un. Même pas dans mes lys tigré qui sont réputé pour les attirer.

  38. J’habite à Laprairie. Je n’en ai vu qu’un en fin de printemps sur les Lilium canadense. Je me suis dit qu’ils avaient trouvé les derniers hivers durs mais peut-être que leurs prédateurs sont maintenant présents. J’aimerais bien qu’ils arrivent la même chose aux scarabées japonais!

  39. Karine St-Jacques

    J’habite Gatineau et j’en ai vu un peu moins qu’avant sur mes lys. Par contre, je travaille dans un centre jardin et plusieurs clients sont venus me voir avec cette bibitte inconnue d’eux qui ravageait leurs lys pour la première fois. Certains m’ont dit qu’ils étaient tellement ravagés qu’ils allaient arracher tous leurs lys.

    En passant, merci M. Hodgson pour la qualité et la pertinence de vos articles quotidiens. On en apprend beaucoup sur le jardinage et ça m’est bien utile comme source de connaissance dans le cadre de mon travail.

  40. Je demeure dans la vallée de la Gatineau et je n’en ai pas vu chez moi cette année. Nous sommes envahis par les scarabées japonnais par contre…

  41. fleurette53hotmailcom

    Je demeure sur la rive sud Sainte-Madeleine et non rien sur mes lys cette année pas aucun criocere et pas de scarabée japonais .

  42. Véronique

    Je suis à Montréal. En effet, ils étaient vraiment moins nombreux que d’habitude.

  43. Aucun criocère chez moi à Joliette, il y a eu aussi moins de scarabées du rosier et moins de scarabées du Japon ( on voit de +en + de scarabées du Japon parasités)…on étais envahis par les scarabées ( des 2 sortes) qui arrivent un après l’autre les années passées…l’hiver a dû beaucoup les affecter ( tout comme le criocère) car il a fait froid dès le début sans qu’il y ait eu beaucoup de neige pour faire une couche pretectrice, le gel est donc allé les chercher…beaucoup de plantes ont aussi souffert de cette situation.

  44. Gatineau: J’ai tué un criocère du lys cette année, alors que les années passées j’en tuais presque tous les jours. Par contre, j’ai autant de scarabées du Japon que par les années passées.

  45. J’habite près de nicolet, je crois qu’ils sont tous chez moi, une année record pour ces bestioles, même en les ramassant, plusieurs de mes lys ont été dévorés entièrement même la fleur, je n’avais jamais vu ça avant.

  46. J’habite à Pointe-Lebel près de Baie-Comeau sur la Côte -Nord et je n’ai vu aucun criocère cette année , pour mon grand plaisir et celui de mes lys!

  47. Julie Mercier

    Bonjour M. Hodgson,
    Comme mentionné lors de votre venue à Buckingham les 6 et 7 août derniers, j’en ai eu très peu et j’habite à Saint-André-Avellin (en périphérie du village). J’en ai éliminé quelques-uns lors de la première vague et et encore moins pour la seconde vague de juillet. Mes lys tigrée sont majestueux cet été. Merci encore pour la série d’ateliers. Espérant vous revoir à nouveau et avoir plus de temps pour discuter jardinage avec vous. Bonne journée !

  48. Lamothe Suzanne

    J’habite à Sait-Jérôme et malheureusement mes lis ont été ravagés par les criocères. En espérant que ce soit mieux l’an prochain…

  49. Sylvain Coulombe

    J’habite Saint-Raphaël de Bellechasse. Mon épouse m’a justement fait la remarque la semaine dernière qu’elle n’avait vu aucun de ces insectes. Parallèlement, j’ai observé au mois de juillet un bon nombre de petites guêpes de toutes sortes tant entièrement noires que rayées, mais je ne peux rien prétendre ayant peu de connaissances en entomologie.

  50. G. Gagné

    Je suis une digne représentante du Jardinier Paresseux. Quand mes lys ont été attaqués il y a plusieurs années, je les ai abandonnés aux criocères et j’ai planté d’autres vivaces à la place. Donc, plus de criocères pour moi! 😉 (Je sais que ça n’a aucune valeur pour vos statistiques, mais je trouvais ma situation trop drôle pour ne pas l’écrire, car elle est véridique!)

Répondre à Jean Péloquin Annuler la réponse.

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :