Animaux bénéfiques Construction

Sortie d’urgence pour crapauds

Fournissez toujours une sortie pour les animaux dans une margelle de fenêtre de sous-sol. Ill.: http://www.menards.com, http://www.homedepot.com & http://www.stickpng.com, montage: jardinierparesseux.com

L’automne dernier, j’ai été horrifié de trouver un crapaud desséché au fond de la margelle de la fenêtre de sous-sol de ma maison. De toute évidence, il y était tombé à un moment donné au cours de l’été et n’avait pas pu en sortir.

Ne voulant pas recommencer l’expérience (les crapauds sont parmi les meilleurs amis du jardinier!), j’ai placé une planche dans la margelle à un angle d’environ 45 degrés pour servir de rampe de sortie. Vous pourriez utiliser à la place une bûche ou encore, construire un escalier à crapauds avec de vieilles briques. Assurez-vous simplement de fournir quelque chose pour les crapauds — et tout autre petit animal — afin qu’ils puissent s’échapper de ce piège!

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

5 comments on “Sortie d’urgence pour crapauds

  1. Julien C.

    J’ai fait pareil à mon puits de jour lorsque j’ai découvert 3 lézards desséchés 🙁

  2. claudine dufour

    Je laisse toujours flotter une nouille dans ma piscine creusée pour la même raison! Vous êtes un gentil jardinier Monsieur Hodgson!

  3. Andrée

    Oui, protégeons-les bien! C’est fort intéressant de pouvoir observer le nombre de moustiques qu’ils gobent, et à quelle vitesse ils le font, surtout quand ils s’installent à proximité du solage. Trop triste de trouver des cadavres de crapauds aplatis par les automobiles… On vous aime, p’tits crapauds!

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :