Légumes

Céleri aux côtes creuses

Le céleri tolère difficilement la chaleur et le sécheresse. Photo: http://www.wearefound.com.

Question: J’ai un problème. Mon céleri est magnifique, mais l’intérieur est vide. Pourquoi?

Andrée

Réponse: C’est un problème courant avec le céleri à côtes ou céleri-branche (Apium graveolens dulce) qui est réputé un des légumes les plus difficiles à réussir. 

Cette plante a des racines courtes qui ne peuvent pas aller chercher l’eau et les minéraux en profondeur. Elle préfère un sol riche en matière organique, notamment en compost, et surtout, toujours frais et humide. Le céleri sauvage pousse au bord des ruisseaux et dans les endroits humides: si vous pouvez recréer cet environnement presque marécageux chez vous, votre céleri sera de bien meilleure qualité.

Quand le sol s’assèche, une condition qui se manifeste surtout au cours des grosses chaleurs de l’été, la plante réagit mal, produisant des côtes (pétioles) creuses, amères ou filandreuses. Elle peut même monter en graines (commencer à fleurir), ce qui met définitivement fin à sa production.

Pour prévenir cela, évitez de sarcler près de la base de la plante (cela brise ses racines et l’empêche de s’abreuver correctement), mais surtout, gardez le sol humide en tout temps. 

Il est toujours sage de pailler le céleri. Photo: http://www.attainable-sustainable.net

À cette fin, un bon paillis est toujours utile, car il aide non seulement à maintenir une certaine humidité du sol, mais aussi, à garder le sol plus frais. 7 à 10 cm de paillis n’est pas trop! Et en supplément, le paillis aide à empêcher la germination des mauvaises herbes et, de plus, assure que les graines de sable ne s’infiltrent pas dans le cœur de la plante.

Et, bien sûr, arrosez dès que le sol commence à s’assécher. Avec le céleri, il faut éviter même le moindre soupçon de sécheresse! 

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

1 comment on “Céleri aux côtes creuses

  1. Louise Tremblay

    Envoyé de mon iPad

    >

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :