Mythe horticole: une barrière de coquilles d’œufs éloignera les limaces

Par défaut

Un mythe très tenace prétend que les coquilles d’œufs, quand on les écrase grossièrement, sont très coupantes et que les limaces se feraient déchirer en les traversant. Donc, on pourrait entourer une plante susceptible de subir des dommages par des limaces d’un anneau de coquilles d’œufs et ainsi la protéger, car aucune limace n’oserait traverser une telle barrière.

En réalité, les limaces se couvrent d’une «bave» gluante justement pour se protéger des coupures. Cette bave (en fait, du mucus) est tellement efficace qu’elles peuvent même traverser des éclats de vitre sans le moindre dommage. Quant aux coquilles d’œufs, c’est du gâteau, car elles ne sont pas le moindrement coupantes (essayez de vous couper avec un morceau de coquille pour voir).

De nombreuses études ont été faites à ce sujet et la conclusion est bien claire: les limaces traversent les barrières de coquilles d’œufs sans la moindre difficulté et sans subir aucun dommage. Même, d’après certaines études, si les coquilles ne sont pas bien rincées, elles attirent les limaces, car l’odeur d’albumine (blanc) les attire tout comme celle de la membrane intérieure si l’on ne l’enlève pas complètement!

Photo radar pour limaces

Voici une série de photos révélatrices:

Mise en scène: 2 feuilles de laitue sont placées sur le sol le soir.

Après une heure

Photo: http://www.allaboutslugs.com

Une première limace arrive à la «barrière» de coquilles et commence à la traverser.

Après deux heures: 

Photo: http://www.allaboutslugs.com

La partie commence!

Plusieurs limaces s’attaquent à la feuille entourée de coquilles. Elles n’ont pas encore trouvé la feuille non protégée.

Le lendemain matin

Photo: http://www.allaboutslugs.com

La feuille «protégée» a entièrement disparu. La feuille qui n’était pas entourée de coquilles a aussi subi des dommages, mais a été moins touchée.

Pour plus de renseignements, allez sur ce site: www.allaboutslugs.com/eggshell-myth-busted/.

Encore un mythe horticole déboulonné…

Sachez que cette information n’est pas nouvelle: ça fait des décennies qu’on sait qu’une barrière de coquilles d’œufs ne protège pas les plantes, mais les jardiniers semblent parfois aimer mieux se fier aux mythes qu’à la réalité. Comme dans n’importe quel autre domaine, ce n’est pas parce que «tout le monde le fait» que c’est vrai!

N.D.L.R. Texte adapté d’un billet originalement publié le 14 juillet 2015.

Publicités

8 réflexions sur “Mythe horticole: une barrière de coquilles d’œufs éloignera les limaces

  1. Andrée

    À l’époque où j’ignorais que c’était un mythe, je trouvais le truc tellement horrible et barbare pour ces petits êtres vivants que je ne l’ai jamais utilisé! Vivre et laisser vivre. L’été dernier, c’était tellement sec que j’ai vu seulement deux limaces au cours de tout l’été. La nature sait se régulariser toute seule. Merci, Grand Jardinier, de détruire les mythes un à un.

  2. j’avais bien remarqué que ça ne fonctionnait pas dans notre jardin, mais je croyais que c’était peut-être que je les avais mal « disposées ». bref, encore un mythe qui tombe! merci

  3. Denise R.

    Bon à savoir. Mais alors les coquilles d’œuf au sol des plants de tomates pour augmenter le calcium et éviter le « cul noir de la tomate »? Je le fais depuis 2 ans après une année en 2017 où toutes mes tomates en ont souffert sauf les petites tomates en grappe. J’ai perdu environ 75% de ma récolte. L’an passé tout était parfait. Hasard ou grâce aux coquilles d’œuf?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.