Légumes Plantation

Enterrez les tomates plus profondément

Les plants de tomates semés dans la maison tendent à se dégarnir de leurs feuilles inférieures si les conditions ne sont pas parfaites. Quand vient le moment pour les planter, ils ne sont plus qu’une longue tige nue avec quelques feuilles à l’extrémité. Vous n’aurez même pas envie de les planter au jardin de peur que vos voisins rient de vous!

Eh bien, ils ne riront plus avec le truc suivant.

Plutôt que de planter ces tomates debout, creusez un trou en longueur et couchez-les sur le côté, redressant seulement l’extrémité de la tige pour laisser les feuilles dépasser. Ainsi, vous recouvrirez la tige nue de terre. Non seulement le plant paraîtra-t-il plus beau tout de suite, mais des racines pousseront sur la partie enterrée et vous donneront un plant encore plus solide qu’une tomate plantée normalement.

Attention: il ne faut pas planter les tomates greffées de cette façon. Dans leur cas, le point de greffe doit toujours être au-dessus du sol. Si vous enterrez le point de greffe, le greffon (partie supérieure) prendra racine et les avantages du greffage (plante plus vigoureuse, productive et résistante aux maladies) seront perdus.

N.D.L.R. Texte adapté d’un billet originalement publié le 3 juin 2015.

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

2 comments on “Enterrez les tomates plus profondément

  1. Est- ce que cela fonctionne aussi pour les plants de courgettes?

    • Les courges sont moins souvent dépouillées de leurs feuilles inférieures, mais si c’est le cas, car elles aussi peuvent produire des racines à partir de leur tige.

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :