Légumes Semis

La prégermination pour de meilleures carottes

En avez-vous assez d’attendre et d’attendre la germination des semences de carotte, de panais ou de persil? Après tout, elles peuvent prendre jusqu’à 3 semaines à germer quand elles sont semées en pleine terre! Ou avez-vous beau essayer, mais leur germination est toujours faible à nulle (généralement parce que le sol est trop humide, trop sec, trop chaud ou trop froid)? Si c’est votre cas, essayez de faire prégermer les semences. En toute sécurité à l’intérieur, dans des conditions contrôlées, vous pouvez donner aux graines la chaleur et l’humidité stables qu’elles désirent et ainsi éviter la volatilité de dame Nature.

Une méthode pour jardiniers paresseux?

D’accord, la prégermination constitue une étape supplémentaire dans la culture des carottes, mais en contrepartie, il réduit de jusqu’à deux semaines le temps de la récolte, améliore le taux de germination, élimine le besoin d’éclaircir les semis et aide les jeunes semis à éviter les ravageurs et maladies. Je calcule donc que cette méthode ne demandera pas plus d’énergie de votre part qu’un semis en pleine terre, surtout si on prend en considération les résultats. 

Par contre, il faut avoir de bons yeux, car vous manipulerez individuellement de très petits semis: des lunettes de lecture peuvent donc s’avérer très utiles!

Je me souviens de l’été où aucun des autres jardiniers de mon jardin communautaire n’avaient eu du succès avec leurs carottes: pour une raison quelconque, les carottes n’avaient pas germé malgré des tentatives répétées ou, si oui, seulement de façon très parsemée. Par pure coïncidence, c’était l’année où j’ai essayé la méthode décrite ci-dessous pour la première fois. Je n’étais pas peu fier de mes deux rangs de belles carottes pétantes de santé alors que mes voisins n’ont pas cessé de se plaindre de la maigreur de leur récolte!

Une technique parmi tant d’autres

Il y a beaucoup de méthodes pour prégermer des graines de carotte (et, je le répète, de ses parents, le panais et le persil) et toutes sont probablement très bonnes. Certaines personnes, par exemple, collent les graines sur des bandes de papier hygiénique avant la prégermination et alors ces bandes peuvent ensuite être utilisées comme ruban à semences.

Personnellement, je trouve cette méthode un peu complexe. Voici plutôt le procédé que je préconise, une technique que j’ai découvert dans le défunt magazine Organic Gardening il y a quelque 40 ans:

1. Placez une grille de refroidissement pour gâteaux au fond de l’évier de la cuisine.

2. Prenez un papier essuie-tout et coupez ou pliez-le pour réduire ses dimensions, car plus tard on devrait le placer dans un sac à fermeture à glissière.

3. Placez l’essuie-tout sur la grille.

4. Épandez des graines de carotte, de panais ou de persil sur l’essuie-tout.

Versez de l’eau bouillante sur les graines pour stimuler la germination. Photo: http://www.naturesflavour.in & fr.aliexpress.com, montage: jardinierparesseux.com

5. Versez de l’eau bouillante sur les graines. Oui, bouillante! Non, cela ne fera pas mal aux graines, car la chaleur n’aura pas le temps de les pénétrer, mais cela ramollira la cuticule dure qui recouvre les graines et qui ralentit leur germination.

6. Laisser l’excès d’eau s’écouler pendant environ 10 à 15 minutes, jusqu’à ce que l’essuie-tout soit légèrement humide, mais pas détrempé.

Insérez l’essuie-tout dans un sac scellé. Ill.: Claire Tourigny, tirée du livre Les 1500 trucs du jardinier paresseux

7. Insérez délicatement le papier avec sa mince charge de semences dans un sac à fermeture à glissière, puis scellez ce dernier.

8. Placez le sac sur un tapis chauffant pour semis ou dans un autre endroit chaud (environ 21 à 27 °C). L’emplacement peut être à la clarté ou à l’obscurité, mais ne doit jamais être en plein soleil, sinon un effet de serre s’installera et fera mourir les fragiles semis de chaleur.

9. Lorsque vous voyez les premiers signes de germination (généralement au bout de 3 jours), il est temps de les repiquer en plein soleil à l’extérieur. Utilisez alors une pincette ou la pointe d’un crayon pour déplacer délicatement les graines germées au jardin une par une, en les espaçant d’environ 5 à 8 cm.

10. Recouvrez-les à peine de terre.

11. Arrosez l’emplacement avec un jet doux pour bien humidifier le sol sans renverser les semis.

12. Maintenant, continuez d’offrir aux petits semis, bientôt des plants, un bon entretien de base jusqu’à la récolte.

Déjà, les feuilles vertes des semis seront visibles en seulement quelques jours et alors les plants formeront peu à peu une belle racine sucrée à récolter plus tard au cours de l’été ou de l’automne.

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

19 comments on “La prégermination pour de meilleures carottes

  1. Alain Bedard

    Merci ! Très bonne idée !! Depuis quelques années, une misère noir à faire pousser ces foutues carottes. (environ 4%de réussite) En plus des mauvaises herbes qui les étouffent grrrrrrrr !!!! J’essais la technique cette année certain !!!

  2. Est-ce que vous repliez l’essuie-tout par-dessus les semences? Sinon, en versant l’eau, les semences ne partent-elles pas avec l’eau?

  3. Céline Chamberland

    Puis-je faire la même chose avec les graines de delphiniums?

  4. Mélanie Quesnel

    Bonjour,
    Merci trop hâte d’essayer votre truc. Par contre, je ne vois paz trop où les mettre à la chaleur. Avez-vous des suggestions?
    J’ai également bcp de difficulté avec mes radis, ça pourrait fonctionner aussi?
    Merci!

    • Si vous n’avez pas un endroit plus chaud, essayez un tapis chauffant, vendu en jardinerie. Radis? La méthode fonctionnera, mais il suffira d’humidifier avec de l’eau tiède.

      • Michèle Bénard

        Moi aussi j’ai de la difficulté avec mes radis! Mais pas pour les faire germer, plutôt pour qu’ils soient consommables! En effet depuis quelques années, le radis que je récolte ressemble à une grosse racine, dure et indigeste!! Bref, immangeable !

      • Peut-être un autre cultivar? Où un emplacement plus frais?

  5. Plutôt que de semer les graines germées une à une dans le potager, je vais essayer une nouvelle méthode cette année qui consiste à mettre les graines dans un gel à base d’amidon de maïs que l’on étend tout au fond du rang, comme le montre la vidéo suivante: (https://www.youtube.com/watch?v=Ua7s_Inj55s).

    L’efficacité de la méthode est assez spectaculaire !

    • Larry Hodgson

      C’est une méthode que je n’ai pas encore essayé.

  6. Line Bertrand

    Réponse à Mélanie

    Essayer le dessus de votre réfrigérateur. Le moteur dégage de la chaleur

    Note du jardinier paresseux: Pas nécessairement. Au moins d’avoir un très vieux réfrigérateur, ce vieux truc ne fonctionne plus. Touchez-y et vous verrez: le haut des réfrigérateurs ne dégage plus de chaleur.

  7. cynthia tremblay

    Peux-t-on faire la même chose avec la coriandre?

  8. Moi radis pas capable d’avoir de belle radis je sais pas ce que je fais peut etre manque dengrais

    • L’engrais n’est sûrement pas un facteur majeur. Les radis n’en utilisent pas beaucoup. Surtout, semez assez tôt (quant la terre est fraîche) et ne permettez pas au sol de sécher.

  9. Bonjour! Est ce que je peux faire cette technique avec des rubans de carottes déjà fait? Merci!!

    • Si le ruban reste intact, oui. Certains se désintègrent au contact avec l’eau ou se déchirent quand on essaie de les manipuler. Il faudrait expérimenter.

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :