Acclimatation hâtive des semis

Par défaut

Quand les journées du printemps commencent à être relativement chaudes (plus de 12 °C pour la plupart des semis, 18 °C et plus pour les semis frileux, comme les Solanacées [tomates, piments, aubergines, etc.] et les Cucurbitacées [melons, concombres, courges, etc.], ainsi que certaines annuelles, comme les bégonias, les impatiens et les agérates), les jardiniers de climat tempéré peuvent commencer à acclimater aux conditions de plein air les annuelles et les légumes qu’ils ont semés dans la maison. Si tôt dans la saison, il est fort probable que vous ayez encore à les rentrer la nuit ou du moins les placer temporairement à l’abri dans un garage ou cabanon. 

Cette exposition graduelle à la fraîcheur et au soleil donnera des plants plus compacts et, éventuellement, plus productifs.

Commencez par acclimater les semis dans un emplacement ombragé, puis, après 2 ou 3 jours d’ombre, à la mi-ombre. Encore après 2 ou 3 jours, ils sont prêts à goûter au plein soleil. 

On peut aussi utiliser une serre pour acclimater les plants, les fermant la nuit pour garder leur chaleur. Photo: notjustgreenfingers.wordpress.com

Si l’on annonce des journées moins chaudes que 12 °C (18 °C pour les semis tendres), mettez temporairement fin à votre expérience d’acclimatation et remettez-les à leur emplacement intérieur. Vous recommencerez quelques journées plus tard, quand la température se réchauffera encore.

Évidemment, ne plantez pas vos semis en pleine terre que lorsqu’il n’y a plus de risque de gel, ce qui suit généralement les premières belles journées du printemps de plusieurs semaines.

Publicités

9 réflexions sur “Acclimatation hâtive des semis

  1. Renée Gagnon

    Bonjour, je crois que c’est ce que je vais faire, car je commence à manquer de place à l’intérieur. Quelle température, la nuit, les plants pouvant être acclimatés à 12 degrés le jour peuvent-ils supporter? Selon la météo, les prochaines deux semaines, il fera plus de 12 degrés le jour et plus de 5 degrés la nuit à Montréal. Merci!

  2. Françoise Comeau

    12˚C c’est pour les solanacées et les plantes fragiles, mais les choux et les bettes a cardes ne devraient-elles pas résister à plus frais ? Je pense les laisser dehors et ne les rentrer que s’il gèle.

    • Larry Hodgson

      En fait, c’est 12 degrés pour les semis plus solides. Les Solanacées et les plantes fragiles, c’est 18 degrés). D’accord, les choux et bettes à carde peuvent tolérer plus frais, mais surtout quand ils sont plus établis: vous ne voudriez probablement pas réduire leur croissance en début de saison.

  3. Fernande Pelland

    Bonjour
    Vous mentionnez l’utilisation d’une serre pour acclimater les semis. Je possède une serre démontable (genre tempo). Je craignais que le recouvrement plastique de la serre bloque les rayons du soleil et empêche les plants de s’habituer au soleil. Qu’en pensez-vous?
    Merci!

    • Larry Hodgson

      La plupart des plastiques laissent pénétrer plus de rayons ultra-violets que la vitre et cela, plus le fait que du soleil direct pénètre un peu par la porte ouverte, peuvent donc servir un de lieu de transition pour les semis.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.