Couronne d’épines: la plante de Pâques dissidente

Par défaut

Vous n’êtes tout simplement pas un amateur de Pâques? L’idée de remplir votre maison de fleurs parfumées pour célébrer la version chrétienne d’une vieille fête païenne ne vous intéresse nullement? Vous êtes profondément plongé dans le déni religieux? Peut-être pouvez-vous exprimer votre dégoût avec une plante qui est tout à fait pascale, mais pas aussi douce et sympathique qu’un lis ou un jonquille, une sorte de plante de Pâques dissidente: la couronne d’épines (Euphorbia milii). C’est un peu comme si vous gardiez un rat en signe de rejet de la société, mais la couronne d’épines est plus facile à conserver qu’un muridé et aura moins tendance à s’échapper.

La couronne d’épines porte bien son nom commun! Des épines sérieusement tranchantes recouvrent ses branches; vous seriez plus tenté de la manipuler avec une pince à biberon qu’à mains nues. Pourtant, de manière bien séditieuse, elle porte des fleurs magnifiques qui attirent assurément le regard.

Histoire d’une plante pas touche

Une couronne d’épines bien entretenue peut porter des dizaines de fleurs pendant des mois. Photo: Anneli Salo, Wikimedia Commons.

Bien entendu, le nom commun fait référence à la couronne d’épines placée sur la tête de Jésus lors de la crucifixion. Et ses fleurs rouges représenteraient des gouttes de sang. Il n’y a rien de plus pascal que cela!

Par contre, personne ne sait quelle plante épineuse a réellement composé la couronne d’épines du Christ, mais de nombreuses autres plantes épineuses ont aussi pris couronne d’épines comme nom commun: Paliurus spina-christiGundelia tournefortiiKoeberlinia spinosa, etc. L’espèce présentée ici, Euphorbia milii, est toutefois la plus connue du lot.

Il s’agit d’une succulente très appréciée comme plante d’intérieur dans les régions tempérées (zones de rusticité 1 à 9) et comme arbuste d’extérieur dans les climats tropicaux arides (zones 10 à 12). Vous la connaissez peut-être sous d’autres noms communs, car on l’appelle aussi couronne du Christ et épine du Christ.

En dépit de ces noms, notre espèce n’était probablement pas la plante utilisée pour confectionner la véritable couronne d’épines de Jésus, car elle provient de Madagascar, et non d’Israël.

Le nom botanique de la couronne d’épines, Euphorbia, rend hommage à Euphorbus, médecin grec du roi de Maurétanie à l’époque du Christ. L’épithète milii, de son côté, est un hommage au baron Pierre Bernard Milius, qui aurait introduit cette espèce à la France en 1821.

Description

Voici un petit regroupement de cultivars de couronne d’épines pour vous donner une idée de la variété possible. Photo: http://www.worldofsucculents.com

La couronne d’épines est un arbuste ramifié atteignant 1,8 m (6 pi) de hauteur (généralement beaucoup moins lorsque cultivé comme plante d’intérieur) avec des tiges grises extrêmement épineuses. Les feuilles charnues ovales sont principalement portées sur les nouvelles pousses. Elle est généralement cultivée pour ses fleurs attrayantes, composées de deux (parfois plus) bractées colorées qui ressemblent à des pétales et qui peuvent durer des mois. Les fleurs véritables, présentes au centre de l’inflorescence, sont petites et peu visibles.

À l’état sauvage, les bractées sont généralement rouges ou, plus rarement, jaunes, mais il existe toutes sortes de cultivars dans un large éventail de couleurs — blanc, crème, rose, orange, bicolore, etc. — ainsi que des variétés naines et des cultivars à feuillage panaché.

Couronne d’épines géante (E. lomi). Photo: Photo Ram-Man, gardensoline.com.au.

Il existe également une espèce hybride avec des fleurs et des feuilles beaucoup plus grandes et une tige beaucoup plus épaisse: E. lomi (E. milii  E. lophogona). On l’appelle généralement couronne d’épines géante. Ses fleurs sont particulièrement frappantes et se déclinent dans une gamme de couleurs très vaste. Les Thaïlandais adorent cette plante et la considèrent un porte-bonheur. Comme résultat, il existe plus d’une centaine de variétés thaïlandaises souvent appelées hybrides Poysean (le nom thaïlandais pour E. milii). La couronne d’épines géante est généralement moins ramifiée et plus rigidement dressée que l’espèce d’origine et il faudra un peu de taille occasionnelle pour encourager à se ramifier.

Une couronne d’épines bien entretenue peut fleurir à tout moment de l’année, bien que la plante soit particulièrement portée à fleurir au printemps et en été. Les meilleurs cultivars, si on leur donne un excellent entretien, arrivent à fleurir sans arrêt toute l’année. 

Dans des conditions difficiles, par contre, notamment lors une sécheresse prolongée, la couronne d’épines peut aller en dormance et non seulement arrêter de fleurir, mais perdre toutes ses feuilles. Quand on l’arrose de nouveau, elle revient lentement à la vie. (Oui, encore un cas de résurrection!)

La sève de la couronne d’épines est un latex blanc toxique et collant. Ne la consommez pas et évitez tout contact avec les yeux. Elle peut même irriter la peau: rincez-vous bien les mains après toute manipulation. Évidemment, il est préférable de porter des lunettes et des gants de protection lorsque vous travaillez avec cette plante. Et gardez-la hors de la portée des enfants et des animaux domestiques!

Culture

Euphorbia milii ‘Variegata’ est un cultivar saisissant au feuillage bicolore et à fleurs rouges. Photo: tom-piergrossi.squarespace.com

La couronne d’épines est une plante très adaptable qui peut pousser dans presque n’importe quelle situation sauf un sol constamment détrempé, mais elle préfère le plein soleil et un sol bien drainé. Dans les climats chauds, une protection contre le soleil de midi est toutefois préférable. Bien que très tolérante à la sécheresse, la couronne d’épines fleurira mieux si vous l’arrosez régulièrement, gardant son terreau au moins légèrement humide. Le type de terre n’a pas beaucoup d’importance: à l’intérieur, un terreau d’empotage standard convient aussi bien qu’un terreau pour cactus et succulentes. Pour la culture en pleine terre sous les tropiques, elle s’accommode même des sols pauvres, rocheux et sablonneux. Elle semble bien croître avec très peu d’engrais, mais vous pouvez en appliquer un peu pendant sa saison de croissance principale, généralement du début du printemps au début de l’automne.

Dans les pays où elle peut pousser en plein air, elle est parfois cultivée comme haie défensive ou pour éloigner le bétail des champs. Certes, les vaches ne la mangent pas, pas plus que les cerfs et les lapins.

Le point faible de la couronne d’épines est son intolérance du froid: il est préférable de ne pas l’exposer à des températures inférieures à 10 °C.

La multiplication

Vous voulez multiplier votre couronne d’épines? Vous pouvez théoriquement le cultiver à partir de semences, mais c’est un processus lent et difficile et la germination est souvent faible. De plus, les semis ainsi produits ne seront probablement pas identiques à la plante mère. D’ailleurs, il est difficile de trouver des semences de cette plante dans le commerce! Méfiez-vous surtout des sites Web qui vous proposent des semences de couronne d’épines en faisant miroiter des photos de variétés aux fleurs dans une vaste gamme de couleurs: c’est certainement une escroquerie.

C’est surtout par bouture de tige qu’on multiplie la couronne d’épines. Photo: Nature Favor, http://www.youtube.com

Cependant, vous pouvez facilement multiplier la couronne d’épines par boutures de tige. Faites-le préférablement au printemps ou en été: le taux de réussite est alors supérieur. 

Arrosez d’abord la plante quelques jours à l’avance afin que ses tiges soient bien hydratées. Prélevez alors au sécateur une bouture de 10 à 20 cm de longueur. 

Les euphorbes de toutes sortes, y compris celui-ci, ont tendance à «saigner»: leur sève blanche coule abondamment pendant un certain temps après la coupe et cette perte de sève affaiblit la bouture tout comme la plante mère. Pour panser la plaie, vaporisez d’eau froide: la sève se coagulera presque instantanément.

Ensuite, badigeonnez un peu d’hormone d’enracinement sur la plaie de la bouture afin de favoriser la formation de racines et insérez la bouture dans un pot rempli de terreau à peine humide. D’ailleurs, pour une apparence plus ample, insérez trois ou quatre boutures dans le même pot.

Placez maintenant les boutures dans un endroit chaud (22’C et plus). À ce stade, un éclairage modeste et des arrosages très modérés suffiront. 

Lorsque vous voyez apparaître de nouvelles feuilles, signe que les boutures se sont enracinées, donnez-leur le plein soleil et arrosez-les plus abondamment, ce qui stimulera une première floraison.

Où en trouver?

La couronne d’épines classique, à petites inflorescences rouges, est la forme la plus souvent vendue en jardinerie. Photo: worldoffloweringplants.com

Vous n’aurez aucune peine à trouver des plantes à couronne d’épines à fleurs rouges: elles sont largement disponibles et vendues dans la plupart des jardineries, du moins au printemps. Si vous recherchez des cultivars spéciaux — dans une gamme de couleurs plus large ou des cultivars spécifiques — vous devriez probablement faire une commande postale chez une pépinière spécialisée en plantes succulentes. Au Canada, il y a Brugmansia Québec qui en offre alors que, en Europe, Ulig Kakteen a peut-être la plus vaste choix de cultivars. 


La couronne d’épines: peut-être la plante pascale la plus irrévérencieuse de toutes! Et pourtant, derrière ses tiges épineuses d’apparence si méchantes réside une plante tout à fait charmante et d’ailleurs l’une des plantes d’intérieur les plus faciles à faire fleurir.

Publicités

Une réflexion sur “Couronne d’épines: la plante de Pâques dissidente

Répondre à ROCAFORT Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.