L’ornithogale douteux: une plante à découvrir

Par défaut

Dans ma région, et probablement aussi dans la vôtre, les jardineries regorgent de pots d’une belle petite plante aux fleurs étoilées orange, jaune, pêche ou blanches au printemps. Ce sont en fait des hybrides de l’ornithogale douteux (Ornithogalum dubium), un bulbe sud-africain maintenant vendu comme potée fleurie. 

Mais quel bizarre de nom qu’ornithogale douteux! L’épithète dubium ne signifie pas, dans ce cas, «douteux», mais plutôt «atypique» et fut donné parce que c’est l’une des rares espèces d’Ornithogalum à fleurs orange plutôt que blanches. Vous pouvez également la voir vendue comme sous le nom d’étoile de Bethléem, mais ce nom est généralement réservé aux ornithogales à fleurs blanches, notamment O. arabicum. Quant à son nom botanique Ornithogalum, le nom vient du grec ornithos (oiseau) et gala (lait), peut-être une référence aux fleurs blanc laiteux des ornithogales européens. 

On peut trouver des ornithogale douteux à fleurs jaunes aussi. Photo: http://www.easytogrowbulbs.com

Les ornithogales douteux vendus comme plantes d’intérieur sont des sélections génétiquement naines de l’espèce, portant des tiges florales dressées qui dépassent rarement 25 cm de hauteur. Le feuillage se compose une rosette de 4 à 6 feuilles larges et rubanées vert moyen. Il existe aussi des variétés nettement plus grandes, jusqu’à 60 cm de haut, mais vous les trouverez plutôt chez le fleuriste qu’en jardinerie, car elles sont utilisées comme fleurs coupées, pas comme plantes d’intérieur.

Si l’ornithogale douteux est vendu au printemps, c’est parce qu’il fleurit naturellement à cette saison si on le produit en serre froide.

Longue floraison

Serre de production d’ornithogales douteux. Photo: asa.co.il

Les ornithogales douteux sont de charmantes plantes d’intérieur nécessitant peu d’entretien pendant leur floraison. Une fois épanouies, les fleurs peuvent durer plus d’un mois, parfois jusqu’à trois mois si votre plante produit plusieurs tiges florales.

Pour rester en bon état le plus longtemps possible dans une maison typique, il suffit de donner à l’ornithogale douteux un éclairage assez intense (oui, avec quelques heures de soleil direct si possible) et un arrosage régulier. En effet, en période de croissance, le terreau doit toujours rester au moins légèrement humide. Nos températures intérieures sont acceptables, mais la plante n’est pas friande de la chaleur: une température de 17 °C à 21 °C lui convient parfaitement, bien qu’une légère baisse de température la nuit puisse aider à prolonger la durée de sa floraison.

Ne mangez pas votre ornithogale douteux et gardez-la hors de la portée des animaux domestiques, car on la croit toxique (de nombreuses espèces d’Ornithogalumle sont).

Après la floraison

Préférez une plante avec beaucoup de boutons encore fermés et des signes d’une deuxième tige florale. Photo: http://www.bakker.com

La jardinerie qui vend des potées d’ornithogale douteux ne s’attend pas à ce que vous veuillez les conserver après la floraison. Elle voit l’ornithogale douteux comme une plante éphémère que vous jetteriez simplement au compost lorsque la dernière fleur est fanée. Mais c’est mal connaître les jardiniers, car la plupart peuvent difficilement résister au défi d’essayer de «récupérer» une plante quand elle a cessé de fleurir. Je vous mets toutefois en garde: le taux de succès n’est pas 100%. Cependant, si vous suivez le régime suivant, vous avez de bonnes chances que votre ornithogale refleurisse l’an prochain.

Voici quoi faire:

À la fin de la floraison, coupez la tige florale. Continuez d’arroser la plante normalement, et même à la fertiliser en douceur, tant que ses feuilles sont vertes, mais quand elles commenceront à jaunir, arrêter vos bons soins. C’est que la plante a besoin d’une très longue période de dormance.

Quand les feuilles sont mortes, coupez-les et placez le pot dans un endroit frais. Vous pouvez mettre le pot à la noirceur si vous voulez ou encore le laisser à la clarté. Pendant la dormance de ce bulbe, il faut quand même arroser un peu, mais juste assez pour empêcher le terreau de se dessécher complètement: probablement quelques cuillérées d’eau une fois par mois, encore moins si l’emplacement est bien frais.

Ornithogalles douteux blancs. Photos: asa.co.il

Au cours de l’hiver ou très tôt au printemps, vous devriez voir une pousse pâle apparaître à la surface du terreau. C’est un signe clair qu’il est temps de commencer à arroser plus abondamment et de fournir de nouveau un éclairage intense. Pour stimuler la floraison, d’ailleurs, le plein soleil n’est pas trop. Des journées de 17 °C à 21 °C et des nuits fraîches (7 °C à 12 °C) aideront à vous donner une belle plante compacte. Commencez aussi à fertiliser à environ ¼ du taux recommandé (un engrais tout usage conviendra). Vous devriez bientôt voir des fleurs.

Si rien ne se passe (et cela arrive!), mais que le bulbe a l’air en bonne santé (s’il paraît solide, mais dodu, ni asséché ni pourri), continuez à maintenir le sol au stade «sec mais pas trop». J’ai déjà entendu de cas où le bulbe est resté en dormance pendant 20 mois avant de se réveiller!

Ne soyez pas surpris si votre plante fleurit plus tard la deuxième année que la première, la date de floraison étant variable.

Culture en plein air

Seulement les jardiniers de climat doux (zones de rusticité 9 à 12) peuvent sérieusement penser cultiver un ornithogale douteux en plein air, du moins, en permanence. Il réussira mieux dans un climat de type méditerranéen, soit aux étés secs et aux hivers frais (mais libre de gel sévère) et plutôt pluvieux.

Des bulbes en vente?

Les bulbes d’orthiogale douteux sont rarement offerts aux jardiniers. Photo: http://www.choicegardeningclub.co.uk

Certaines pépinières se spécialisant dans la vente de bulbes par correspondance proposent parfois des bulbes d’ornithogale douteux à l’automne. Je ne connais aucune source au Canada pour ce bulbe, mais en Europe, il y a www.eden-plants.com et peut-être d’autres. À la bonne saison, des bulbes peuvent aussi paraître sur Etsy. L’achat de bulbes par correspondance vous donne un autre moyen pour obtenir cette plante.


L’ornithogale douteux: il n’y a pas de doute que cette petite plante d’intérieur saisissante saura vous charmer. Pourquoi ne pas succomber à la tentation de l’essayer?

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s