Comment contrôler les taupes

Par défaut

Le début du printemps est la saison des taupes. Ces petits insectivores poilus avec leurs yeux minuscules, leurs oreilles invisibles et leurs larges pattes faites pour creuser préfèrent être profondément enfouis sous terre où ils ne dérangent personne, mais au printemps, lorsque le sol est détrempé (ou encore gelé), leurs galeries profondes se remplissent d’eau et ils doivent alors remonter plus près de la surface. C’est alors qu’ils commencent à creuser des galeries juste sous la surface du sol… et à déranger les jardiniers. 

Dans les régions avec des automnes pluvieux, il peut y avoir une deuxième «invasion» à cette saison aussi.

Les taupes vivent essentiellement sous le sol et on ne les voit presque jamais. On voit plutôt leurs taupinières et leurs galeries bombées. Photo: Rasbak, Wikimedia Commons

Les taupes sont essentiellement des animaux souterrains. Rarement remontent-elles à la surface plus longtemps que ce qu’il faut pour vidanger une galerie de terre accumulée et, même là, elles effectuent ce travail la nuit. Le résultat est que vous voyez les dégâts causés par la taupe, mais rarement l’animal lui-même. 

Lorsqu’elles sont actives près de la surface, les galeries qu’elles creusent — elles peuvent forer jusqu’à 30 mètres de tunnel par jour! — font bomber la pelouse, rendant la tonte presque impossible et réduisant à néant toute possibilité de jouer au badminton sans trébucher. Elles creusent également dans les plates-bandes, déracinant parfois des plantes qui alors s’assèchent et meurent. Et les taupinières (monticules de terre qu’elles laissent ici et là en creusant) sont disgracieuses. Que faire alors?

Animaux saisonniers

Toutes sortes de remèdes maison et commerciaux sont suggérés pour lutter contre les taupes. Mais si certains semblent fonctionner, c’est principalement en raison du fait que les taupes redescendent dans leurs galeries profondes lorsque le sol s’assèche. Donc, si vous testez la méthode X et que les taupes disparaissent, vous criez victoire, convaincu que vous avez trouvé une solution. En fait, votre traitement pourrait avoir été tout à fait inutile: la taupe est tout simplement descendue à sa profondeur préférée, ce qu’elle aurait fait avec ou sans votre action.

Contrairement au mythe populaire, les taupes ne sont pas aveugles, mais leur vision est en effet très élémentaire. Elles se déplacent principalement en utilisant l’odorat, l’ouïe et surtout le toucher. Photo: pixabay.com & unixtitan.net, montage: jardinierparesseux.com

Souvent solitaires

La plupart des taupes vivent seules. Sur les terrains de banlieue, il n’y a presque jamais plus d’une taupe ou, pendant un mois ou deux au printemps, il peut y avoir une femelle avec quelques petits. En général, donc, tous les dégâts que vous voyez sur votre terrain sont causés par un seul individu — peut-être deux s’il y a des territoires avoisinants —, un détail bon à savoir dans vos efforts de contrôle.

Ce que les taupes recherchent

Il faut connaître les habitudes de son ennemi si on veut le contrôler et il est alors important de comprendre quelques détails sur les taupes.

Ce que les taupes préfèrent avant toute autre chose sont les vers de terre. Photo: smrtenglish.com

Surtout, il faut saisir que la taupe n’est pas un rongeur, mais un insectivore. Donc, elle ne mange pas vos plantes ni leurs racines comme le ferait un campagnol, par exemple. Tout dommage causé aux plantes est accessoire à sa recherche pour sa nourriture préférée: les vers de terre. Elle mange également des insectes souterrains, notamment les vers blancs, les coléoptères et les vers-gris ainsi que les limaces et les escargots et même de petites couleuvres ou souris si elle en rencontre. (Certaines espèces fréquentent aussi les cours d’eau où elles mangent également des grenouilles, des crustacés et de petits poissons.) Mais la taupe préfère les vers.

Inutile donc de traiter votre pelouse avec un insecticide pour éliminer les vers blancs (une méthode souvent recommandée pour éradiquer les taupes). Les vers blancs ne sont qu’une source de nourriture bien secondaire et la taupe n’hésitera pas à fréquenter un terrain où les vers blancs sont absents. 

Méthodes qui ne fonctionnent pas

La tendance de la taupe à disparaître aussi rapidement qu’elle est apparue (rappelez-vous qu’elle est probablement toujours là, mais maintenant profondément enfouie) a mené à toutes sortes d’astuces curieuses censées la contrôler. Voici quelques-unes de ces techniques inutiles:

Aussi bien mâcher la gomme Juicy Fruit vous-même: les taupes n’y seront pas intéressées. Photo: www.newstatesman.com & juicyfruit.com, montage: jardinierparesseux.com
  • Bâton de gomme. La marque Juicy Fruit est la variété généralement recommandée. La théorie est que la taupe avalera la gomme si on la place dans sa galerie et que la gomme bloquera alors fatalement ses intestins. En réalité, la taupe ne s’intéresse nullement à la gomme;
  • Appareils à ultrasons. Ils sont conçus pour chasser les rongeurs et souvent sur l’étiquette le mot «taupe» apparaît parmi les «rongeurs» contrôlés. Mais on se rappelle que les taupes ne sont pas des rongeurs et ce ne sont pas des ultrasons qui vont chasser ces animaux très territoriaux de leur chez-soi!;
Moulin Mole Chaser. Photo: http://www.pinterest.com
  • Moulins à vent. Il existe des moulins à vent dont les vibrations provoquées quand on plante leur tige dans la galerie sont censées chasser les taupes… mais elles en ont déçu plus d’un;
  • Plantes répulsives. On recommande parfois de planter l’épurge (Euphorbia lathyris), l’ail ou le ricin (Ricinus communis) pour éloigner les taupes, mais en fait, ils n’auront aucun effet. Après tout, les taupes ne mangent pas de plantes;
  • Litière pour chats usagée;
  • Poivre de Cayenne;
  • Feuilles assouplissantes;
  • Appâts à souris;
  • Éclats de verre;
  • Gravier (même si vous remplissez une galerie de gravier, la taupe en creusera tout simplement une autre);
  • Inonder les galeries d’eau (impossible; elles fuient trop);
  • Bombes fumigènes, artisanales ou commerciales: encore, il y a tout simplement trop d’ouvertures dans une galerie de taupe pour que cela fonctionne.

Méthodes qui fonctionnent 

Barricade infranchissable

Une tranchée remplie de gravier peut arrêter une taupe… mais que d’efforts! Photo: workwithnature, http://www.youtube.com

Creusez tout autour du terrain une tranchée d’environ 15 cm de large et 60 cm de profondeur et remplissez-la de gravier compacté. Ou insérez un treillis métallique dans le sol à une profondeur similaire. Bien que cela puisse réellement fonctionner (si vous l’installez au bon endroit, du moins: vous voudrez garder la taupe à l’extérieur de votre terrain, pas la coincer à l’intérieur!), il faut se rappeler que cette barrière est temporaire: elle ne repoussera les taupes que pour la saison en cours. L’an prochain, en remontant des profondeurs, la taupe pourra facilement aboutir à l’intérieur de la barricade. Et que d’efforts pour installer une telle barrière de toute façon!

Appâts empoisonnés

Appât à taupe en forme de ver de terre. Photo: http://www.tomcatbrand.com

On vend des appâts à taupe en forme de ver de terre. L’idée est d’insérer l’appât dans un tunnel actif en espérant que la taupe le prendra vraiment pour un ver de terre. Placez-en plusieurs, car les résultats sont variables. La plupart de ces appâts contiennent de la brométhaline, toxique pour la plupart des mammifères y compris pour les humains et les animaux domestiques. Soyez alors très prudent si vous voulez essayer ce type de produit.

Améliorer le drainage

Les sols humides poussent les taupes vers la surface du sol où elles peuvent causer des dommages. Il est donc logique que l’installation d’un drainage adéquat puisse aider à prévenir le problème. D’ailleurs, en général, on installe un système de drainage sur un terrain pour d’autres raisons (notamment pour prévenir l’infiltration d’eau dans la maison, une situation bien plus sérieuse que quelques taupinières dans un gazon!), puis on découvre que les taupes (ou du moins, leurs dégâts) disparaissent aussi. 

Pièges à taupe

Piège à taupe. Photo: http://www.trap-anything.com

La plupart des quincailleries vendent des pièges à taupe. Très différent d’un piège à souris, le piège à taupe s’installe en creusant un trou dans une galerie activement utilisée par l’animal. Il n’est pas nécessaire d’amorcer un piège à taupe avec un appât quelconque: il est activé par contact physique. Quand la taupe le traverse en passant dans sa galerie, les dents descendent et voilà: une taupe de moins.

Pour qu’un tel piège puisse fonctionner, vous devez localiser une galerie active. Or, la taupe utilise la plupart des galeries une seule fois, puis les abandonne. Pour trouver une galerie active, marchez dans le secteur en vous appuyant légèrement avec le pied sur le sol gondolé qui indique la présence d’une galerie. Votre but sera de l’enfoncer partiellement. Revenez quelques heures plus tard et là où la terre aura été de nouveau repoussée vers le haut, vous saurez qu’il y a présence d’une galerie active juste en dessous. C’est dans ces emplacements qu’il faut placer le piège. D’ailleurs, installez-en plusieurs: il est très difficile de prédire dans quelle direction une taupe va s’aventurer.

Appelez un exterminateur

Certains exterminateurs ne traitent pas contre les taupes, mais ceux qui le font utilisent inévitablement des pièges à taupe. Si vous êtes prêt à payer pour le service, leur expertise avec la créature permet généralement de régler le problème très rapidement.

Méthode de la fourche à bêcher

(Avis aux âmes sensibles: vous ne voulez pas lire ce truc.)

Localisez une galerie active, ce sera plus facile à faire tôt le matin, et restez près de celui-ci avec une fourche à bêcher à la main. Quand vous verrez le sol grouiller, vous saurez quoi faire.

Vivre et laisser vivre

Apprenez à aimer — ou du moins à tolérer — votre taupe! Ill.: clipartportal.com.

Mais la méthode préférée du jardinier vraiment paresseux est tout simplement d’apprendre à vivre avec la taupe qui habite son terrain. Cela peut être difficile à accepter si vous êtes un fanatique de la pelouse parfaite, mais on peut facilement réparer une pelouse endommagée avec quelques poignées de terre et des semences à gazon. De plus, c’est bien le gazon qui écope le plus. Les dégâts causés aux autres jardins sont rarement très significatifs. Et enfin, le problème est habituellement très saisonnier, apparaissant généralement avant que vous commenciez véritablement à jardiner.


Les taupes: ce sont des animaux fascinants, mais il est vrai qu’elles peuvent causer certains dommages à nos terrains. À vous de décider comment vous les traitez!

Publicités

12 réflexions sur “Comment contrôler les taupes

  1. dorisbruxelles

    J’adore, parce que dès le début de l’article, Cher Larry, on devine parfaitement … où vous voulez en venir. Très drôle! Vivre et laisser vivre: votre conclusion est incontestablement la bonne.

  2. Andrée

    Entièrement d’accord pour le «vivre et laisser vivre». Dans une zone très sablonneuse (près de Sorel-Tracy), chaque année et seulement à la fin d’août, on voit ces petites buttes de terre dans le gazon. Des mouffettes, ou des taupes, ou des mulots? Chose certaine, ça se produit pendant la nuit…

      • Andrée

        Merci pour cette précision, cher Jardinier! En effet, il y en a beaucoup par ici. Mes chiens en ont fait la mémorable connaissance et expérience… 😉

  3. Christine HAJDUK

    Mon père récupérait des vers de terre qu’il enduisait d’un poison violet avant de les mettre dans les galeries de ces petites bêtes. Je ne sais pas ce que c’était mais je sais que ça ne marchait pas ! Moi, je les laisse vivre : nous partageons un territoire ensemble, c’est tout et leur tas de terre ne m’a jamais dérangé car c’est une bonne terre toute retournée idéale pour mettre au jardin. De plus, quand mes garçons faisaient des bêtises, ils savaient qu’ils allaient être de corvée de ramassage alors merci aux petites taupes qui m’ont aidé sans le savoir à avoir moins de bêtises à gérer … !!! Bonne journée à vous et merci de préconiser le vivre-ensemble.

  4. Maguy

    Bonjour,
    Pour moi s’il n’y a pas de taupes dans un terrain, c’est que la terre est  » comme morte  » dans une terre  » vivante  » il y a forcement des verres de terre et d’autres petites bêtes bonnes pour la terre , donc des taupes; j’ai des poules, je stocke des céréales ce qui attire des souris & des rats des champs, et forcément des couleuvres qui sont les prédateurs des rongeurs.

  5. Christine

    Merci d’avoir passé en revue toutes ces ‘solutions’ qui ne marchent pas. Il y a aussi le ‘pétard à taupes’ qui semble bien fonctionner d’après ce que mes voisins me disent. Pour ma part, je suis comme vous: je laisse vivre et je profite de cette jolie terre pour mes massifs. Chez moi, l’activité des taupes ne s’arrête cependant pas entre la fin de l’hiver et le début du suivant, même si elle ralentit en été. Il faut donc étaler les monticules avant chaque tonte… Et les taupinières ont un rôle peu connu: elles aident les archéologues à localiser les sites à fouiller car les taupes amènent en surface des tessons et autres vestiges. Je viens de l’apprendre lors d’une conférence !

Répondre à dorisbruxelles Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.