Pourquoi faire des semis à l’intérieur ?

Par défaut

Les jardiniers chevronnés connaissent déjà les avantages de démarrer des semences d’annuelles, de légumes et d’autres plantes à l’intérieur, mais si vous êtes nouveau dans le monde du jardinage, vous vous demandez peut-être s’il vaut la peine de vous y lancer. Voici quelques explications qui confirment que le jeu en vaut la chandelle.

Parce que la saison de jardinage locale n’est pas assez longue. Beaucoup de légumes et de plantes annuelles ont besoin d’une longue saison de croissance avant de commencer à bien performer : tomates, poivrons, pétunias, bégonias, etc. Si vous les semez en pleine terre, ils n’auront pas le temps de produire plus que du feuillage. Bien sûr, si vous profitez d’une très longue saison de croissance (par exemple, si vous habitez la Côte d’Azur), vous pouvez les semer directement à l’extérieur, mais pour la majorité des lecteurs de ce blogue, qui vivent sous un climat tempéré, il faut vraiment donner à ces végétaux quelques semaines, voire quelques mois, de culture à l’abri.

Semez à l’intérieur si vous voulez obtenir des résultats plus rapidement. Ill.: clipart-library.com, montage: jardinierparesseux.com

Parce que vous voulez obtenir des résultats plus rapidement. D’accord, il y a d’autres plantes annuelles et légumes qui produisent, même sous un climat aux étés plutôt courts, une récolte décente ou un nombre raisonnable de fleurs lorsqu’on les sème directement en pleine terre, mais voulez-vous vraiment attendre si longtemps ? Le fait de semer des graines à l’intérieur donne des plantes qui arrivent à maturité plus rapidement. Si vous voulez croquer des primeurs ou avoir des fleurs avant le milieu de l’été, commencez ces graines à l’intérieur.

Parce qu’à l’intérieur, vous pouvez mieux contrôler leurs conditions de culture. Dans le jardin, vos petits semis sont à la merci du temps : le sol peut être trop froid ou trop chaud, trop humide ou trop sec et il peut y avoir présence de maladies et d’insectes. Comme vous pouvez l’imaginer, un mauvais départ ne donnera pas des plantes fortes ! Certains légumes et annuelles ont besoin de chaleur pour bien germer, ou encore, d’une terre qui est toujours d’une humidité relativement stable. Et presque tous les semis seront endommagés par le gel. Ils réussissent mieux quand on les démarre à l’intérieur, là où il fait toujours chaud et où le jardinier peut les arroser selon leurs besoins. D’autres ont des problèmes de parasites et des maladies à prendre en compte : leur donner quelques semaines de croissance à l’intérieur peut leur assurer une longueur d’avance sur leurs ennemis.

Faire des semis à l’intérieur, c’est économique! Ill.: http://www.vegetablegardener.com & http://www.pinclipart.com, montage: jardinierparesseux.com

Parce que faire ses propres semis coûte moins cher que d’acheter des plants produits en serre.  Même, beaucoup moins cher ! Avec un sac de terreau, des récipients recyclés variés utilisés comme pots, plateaux et dômes, et quelques paquets de semences, une dépense de peut-être 20 $ (13 €), vous pouvez facilement produire des centaines de plantes. C’est plusieurs fois moins cher que le prix des plantes en caissettes. Vous n’avez donc pas besoin de produire beaucoup de semis vous-même pour récupérer votre investissement.

Parce que les variétés que vous voulez cultiver ne sont tout simplement pas vendues localement. Vous pensez peut-être qu’une grande jardinerie vend toutes les plantes possibles, mais vous vous trompez. Elle n’offre en fait qu’un choix extrêmement limité : 10 ou 12 variétés de tomates, par exemple, alors qu’il en existe plus de 15 000 ! Si vous recherchez un légume du patrimoine, un grand muflier (presque toutes les annuelles vendues en caissette de nos jours sont des variétés naines !) ou quelque chose d’autre que les plantes les plus ordinaires, vous n’en trouverez tout simplement pas parmi les plantes vendues sur le marché local. Heureusement, les différents catalogues de semences (et il en existe des centaines) offrent un excellent choix de plantes moins communes que vous pourrez cultiver à partir de semences.

Les vendeurs de jeunes plants peuvent rarement garantir que leurs plants sont biologiques. Photo: http://www.tibs.com & worldartsme.com

Parce que vous voulez être sûr de cultiver des légumes et des fleurs biologiques. Peu de producteurs commerciaux garantiront que leurs plantes n’ont pas été traitées avec des pesticides, y compris les néonicotinoïdes tant redoutés ces temps-ci. Ou qu’elles n’ont pas au moins partagé une tablette avec les plantes ainsi traitées. Mais lorsque vous semez des plantes vous-même, vous pouvez contrôler quels pesticides sont utilisés et vous limiter strictement aux produits biologiques. 

Parce que vous aimez semer des graines à l’intérieur.Un néophyte pourrait trouver cela peu probable, mais en fait, semer des graines à l’intérieur, les regarder germer et grandir, leur donner de petits soins attentifs, etc. peut être très, très satisfaisant.

Où semer les semences ?

Ce ne sont pas tous les légumes et les annuelles qui profitent réellement d’un démarrage à l’intérieur. En fait, beaucoup réussissent mieux lorsque vous les semez en pleine terre. Le tableau suivant vous présente plusieurs annuelles et légumes populaires et leur emplacement de germination préféré.

Les informations fournies ci-dessous sont basées sur le jardinage dans les zones tempérées, où la belle saison est relativement courte, soit de moins de 150 jours. Si vous pouvez jardiner 9 mois par an dans votre patelin, beaucoup plus de plantes pourraient migrer vers la colonne « semer à l’extérieur ».

Légumes

Semer à l’intérieurSemer à l’intérieur ou
à l’extérieur
Semer à l’extérieur
Artichaut
Asperge
Aubergine
Basilic
Brocoli
Céleri
Cerise de terre
Chou
Chou kale
Chou-fleur
Choux de Bruxelles
Gombo
Oignon (à partir de
semences*)
Poireau
Poivron/piment
Tomate
Bette à carde
Chicorée 
Concombre
Coriandre/cilantro
Courge (citrouille,
courgette, etc.)
Endive
Laitue
Melon 
Persil







Betterave
Bourrache
Carotte
Épinard
Fève
Haricot
Maïs sucré
Navet
Pois
Radis
Rutabaga






*On peut aussi partir des oignons à partir de petits bulbes (oignonets) plantés en pleine terre.

Annuelles

Semer à l’intérieurSemer à l’intérieur ou
à l’extérieur
Semer à l’extérieur
Agérate
Amarante
Bégonia
Browallia
Cinéraire maritime
Coléus
Dahlia
Dracéna des jardins
Héliotrope
Impatiens
Lobélie érine
Muflier
Nicotiana
Œillet 
Pélargonium
Pensée 
Pervenche de Madagascar
Pétunia
Pourpier à grandes fleurs
Ricin
Rudbeckie hérissée
Sauge ornementale
Alysse odorante
Calendula (souci)
Capucine
Célosie
Cléome
Cosmos
Immortelle
Ipomée (gloire du matin)
Lavatère
Œillet de Chine
Œillet de poète
Phlox annuel
Reine-marguerite
Zinnia








Centaurée bleuet (bleuet)
Coquelicot
Dauphinelle
Nigelle
Pavot de Californie
Pavot somnifère
Pois de senteur
Tournesol (soleil)














Publicités

Une réflexion sur “Pourquoi faire des semis à l’intérieur ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s