Enfin du succès avec le lis glorieux

Par défaut

J’ai longtemps admiré les magnifiques fleurs du lis glorieux, également appelé lis gloriosa, glorieuse, lis grimpant et lis du Malabar (Gloriosa superba, syn. G. rothschildiana) et j’ai tenté plusieurs fois d’en cultiver chez moi à partir de tubercules achetés en jardinerie. Rien n’a jamais poussé. Il n’était pas seulement question de ne pas obtenir de fleurs, mais il n’y avait même pas une tige ou des feuilles. C’était frustrant, car il me semblait que je faisais tout selon les règles. Mais j’ai découvert par accident le secret de sa culture, une petite astuce facile que je veux partager avec mes lecteurs.

Mais d’abord…

Qu’est-ce qu’un lis glorieux?

Lis glorieux (Gloriosa superba). Photo: Mr.vivarium, http://www.youtube.com

Le lis glorieux est une plante grimpante de la famille des Colchicacées, ce qui signifie qu’il n’est pas apparenté au véritable lis (Lilium, famille des Liliacées), même si la fleur ressemble effectivement à celle d’un lis, avec ses tépales ondulés rouge et jaune qui se courbent vers le haut et ses longues étamines coiffées de pollen s’étalant vers le bas. Même ses feuilles lancéolées étroites et luisantes ressemblent beaucoup à celles des lis, à une différence près: l’extrémité de la feuille se termine en vrille qui saisit les objets proches, permettant ainsi au lis glorieux de grimper. Grâce à ses vrilles, il peut théoriquement se hisser à une hauteur de 4 m, bien que, sous mes conditions, la plante n’atteigne que 1,5 m environ.

Les vrilles du lis glorieux lui permettent de grimper sur des objets. Photo: teakdoor.com

Le lis glorieux est largement répandu en Asie tropicale et en Afrique, où il pousse dans presque tous les environnements: jungle, forêt, savane, même dans les dunes, du niveau de la mer jusqu’à 2 500 mètres d’altitude. Dans certains pays, on le considère même comme une mauvaise herbe.

Attention! Le lis glorieux est une plante toxique pour les mammifères, car il est riche en colchicine, un alcaloïde très toxique, et il ne faut donc jamais le manger. (Curieusement, les fournisseurs de tubercules ne semblent jamais mentionner ce détail!) Le risque est surtout pour les chasseurs-cueilleurs qui pourraient confondre le tubercule du lis glorieux avec une autre racine. Chez moi, ni le chien ni le chat ne lui ont prêté la moindre attention. Curieusement, en Inde et en Afrique, le lis glorieux est couramment cultivé comme plante médicinale… mais, comme on dit, le poison est dans la dose. N’essayez pas des traitements avec cette plante à la maison!

Trouver un tubercule viable 

Voilà la clé du succès.

Voici des tubercules en bon état, chacun étant muni d’un oeil. Regrettablement, on trouve rarement des tubercules en santé en magasin. Photo: mardeross-com

Le problème est qu’on nous vend des tubercules (en fait, le long tubercule en forme de cigare est un «rhizome tubéreux») qui sont borgnes, c’est-à-dire sans œil (bourgeon). Je ne peux pas croire que le fournisseur initial (le grossiste) ne le sait pas, et pourtant, c’est ce qu’on voit souvent en magasin. D’ailleurs, c’est lorsque je fouillais dans des tubercules de lis glorieux en vrac dans une foire agricole que j’ai vu, pour la première fois, un tubercule intact, avec un petit œil vert pâle à l’extrémité, tout seul de sa catégorie dans le lot. J’ai aussitôt compris que je m’étais fait avoir lors de mes achats précédents. 

Un tubercule de lis glorieux doit porter, à une extrémité, un œil vivant, sinon il ne poussera pas. C’est la même chose pour les tubercules de dahlia: certains sont borgnes et ne pousseront jamais. Pourquoi l’œil manque à la vaste majorité des tubercules de lis glorieux que je vois en magasin, je ne le sais pas, mais vous pourrez le confirmer vous-même. Quand les tubercules arrivent en magasin au mois de mars ou avril, il n’y en a même pas un sur 10 qui est viable! 

Évidemment, je suis reparti avec le seul tubercule dans le bac qui portait un œil, je l’ai planté à la maison et eurêka! Enfin, j’avais un lis glorieux qui portait tiges, feuilles et fleurs.

Comment trouver des tubercules viables

La façon la plus facile pour obtenir un tubercule intact est d’en acheter par commande postale d’un spécialiste des bulbes qui a bonne réputation. Ces compagnies offrent une garantie sur les bulbes qu’ils vendent. Si le bulbe arrive chez vous sans œil à l’extrémité, exigez un remboursement. Comme une bonne réputation leur est vitale, ces compagnies feront tout pour offrir des tubercules de qualité.

En jardinerie, gardez l’oeil ouvert. Les tubercules semblent presque toujours être borgnes. Ill.: http://www.malacandra.me & http://www.obi.de, montage: jardinierparesseux.com

En jardinerie, c’est plus compliqué. Les tubercules de lis glorieux sont généralement vendus préemballés dans un sac en plastique aéré fixé sur un carton. Souvent, le sac contient de la tourbe ou des copeaux de bois pour protéger le tubercule. Voilà qui est bien, mais il est alors difficile de vérifier l’état du tubercule. Or, c’est ce qu’il faut faire. Donc, avec vos doigts et sans ouvrir le sac, tassez un peu le substrat afin de vous assurer que le tubercule porte bien un œil (bourgeon) vert ou rose à son extrémité. Si ce n’est pas le cas, n’achetez pas.

Comment cultiver votre lis glorieux

Le lis glorieux ajoutera une note d’exotisme à votre aménagement. Photo: worldoffloweringplants.com

Vous avez trouvé un tubercule portant un œil en santé? Félicitations! Maintenant, le succès est presque garanti, car cultiver un lis glorieux à partir d’un tubercule viable est un véritable jeu d’enfant. Voici ce qu’il faut faire.

À moins que vous ne jardiniez dans un climat tropical ou subtropical (zones de rusticité 9 à 12) où vous pouvez tout simplement planter votre lis en pleine terre et l’y laisser en permanence, vous feriez mieux de cultiver votre lis glorieux en pot. 

C’est que le bulbe ne croît que sous une bonne chaleur, ce qui n’est pas facile à donner si vous plantez le tubercule en pleine terre. Si vous attendez que le sol se réchauffe à 15 °C (la température recommandée) avant de planter le tubercule au jardin, il n’aura peut-être pas assez de temps pour fleurir. 

Aussi, à la fin de la saison, vous devrez de toute façon rentrer le tubercule à l’abri, car il ne tolère pas le gel. Or, il est facile de rentrer un pot sans déranger le moindrement le tubercule à l’intérieur. Si vous devez déterrer le tubercule avant de le rentrer, vous risquez de l’abîmer… et il est en fait plutôt fragile.

Une autre raison pour cultiver le bulbe en pot? C’est que le lis glorieux fait aussi une excellente plante d’intérieur, fleurissant très bien dans la demeure devant une fenêtre ensoleillée. 

Que vous les achetiez localement ou que vous les fassiez livrer, les tubercules sont généralement disponibles au printemps (fin de mars, avril), cela en vue d’une floraison estivale. Et c’est justement la bonne période pour les démarrer à l’intérieur. Ne tardez pas trop: les tubercules se dégradent s’il sont laissés trop longtemps hors du sol.

Utilisez un pot assez large, car les longs tubercules prennent beaucoup d’espace. Dans un pot très grand (environ 30 cm de diamètre), vous pouvez planter deux ou trois tubercules pour un effet plus saisissant.

Plantez les tubercules dans un pot. Photo: http://www.gardenerworld.com

Remplissez le pot aux deux tiers de votre terreau préféré, ajoutez-y un peu d’engrais tout usage à libération lente et placez le tubercule sur le mélange, sur le côté ou avec l’extrémité portant l’œil légèrement inclinée vers le haut. Couvrez avec 2 à 4 cm de mélange et arrosez bien. Mettez le tout dans un endroit chaud jusqu’à ce que la croissance démarre. Aucun éclairage n’est nécessaire à ce moment.

Après deux ou trois semaines, quand la jeune pousse paraît à la surface du terreau, par contre, oui, il faut trouver un emplacement ensoleillé. La croissance est alors souvent fulgurante. Ajoutez des tuteurs pour que le lis puisse commencer à monter. Arrosez au besoin, dès que le terreau est sec au toucher. Les vrilles à l’extrémité des feuilles trouveront normalement les tuteurs d’elles-mêmes: sinon, dirigez-les doucement dans la bonne direction. Si vous craignez que les vrilles se ne fixent pas assez solidement à leur tuteur, vous pouvez fixer les tiges à leur support avec des liens torsadés, mais soyez alors prudent: elles sont fragiles.

Lorsqu’il n’y a plus de risque de gel et que l’air extérieur s’est réchauffé, déplacez le pot à l’extérieur, en l’acclimatant progressivement — deux ou trois jours à l’ombre au début, puis deux ou trois jours à la mi-ombre — avant d’exposer la jeune plante au soleil. Elle préfère d’ailleurs le plein soleil. Un emplacement à la mi-ombre est acceptable, mais la plante vous donnera moins de fleurs.

Fournissez un treillis, des tuteurs ou un autre support sur lequel le lis glorieux pourra grimper. Photo: extension.msstate.edu

Vous pouvez placer le pot sur une terrasse, une table ou le sol ou encore l’enterrer dans le jardin. Un treillis ou un autre support sera nécessaire pour soutenir les tiges. Je laisse souvent mon lis glorieux pousser sur une grande fenêtre où les vrilles s’accrochent à la moustiquaire.

Ou laissez le pot à l’intérieur dans l’endroit le plus ensoleillé que vous avez si vous voulez utiliser votre lis glorieux comme plante d’intérieur.

Votre entretien estival consistera surtout à arroser en période de sécheresse et à rediriger toute tige vagabonde vers le treillis.

La floraison a lieu du milieu de l’été jusqu’à l’automne et dure 6 semaines et plus. Les fleurs attirent les papillons, les abeilles et les colibris. Sachez que si vous cassez une fleur par accident, elle fera une excellente fleur coupée.

Rentrez le pot à l’intérieur pendant l’hiver. Photo: eudoxiafriday.wordpress.com

À l’automne, la floraison prenda fin et les parties vertes de la plante commenceront à dépérir. Ne paniquez pas: c’est normal. Votre plante entre simplement en dormance. Si la plante est en plein air, rapportez-la à l’intérieur avant l’arrivée des nuits froides. Arrêtez d’arroser et laissez le terreau s’assécher complètement. Coupez les tiges désormais mortes. 

Pendant la dormance, placez le pot contenant le tubercule dans un endroit protégé du froid, sachant que des températures inférieures à 10 °C peuvent être nuisibles. On peut remiser le pot à l’ombre ou le laisser à la clarté: cela n’a pas d’importance. N’arrosez pas tant que le tubercule est en dormance. 

Au printemps, la plante vous dira elle-même qu’elle est prête à commencer une nouvelle saison, car vous verrez une ou des pousses paraître au-dessus du sol. Reprenez alors en douceur l’arrosage, fertilisez et replacez le pot au soleil. Bientôt, votre lis glorieux sera de nouveau en fleurs!

Multiplication

Avec le temps, la plante se divisera et ainsi le nombre de tubercules dans le pot augmentera. Si vous voulez diviser la potée, le meilleur moment est la fin de l’hiver, juste avant que la croissance printanière de la plante débute. Il suffit alors de verser le terreau du pot sur une feuille de plastique, d’extraire les tubercules et de les replanter, puis de commencer un autre cycle de croissance. Souvent, deux ou trois tubercules sont joints à une extrémité, comme une carotte à deux ou trois pattes: vous pouvez les couper pour les séparer, car l’œil est porté à l’autre extrémité.

Variétés

Il existe plusieurs couleurs de lis glorieux, mais ces variétés sont difficiles à se procurer. Photo: crown-jewel.nl

Dans ma région, je ne trouve que l’espèce, avec ses magnifiques fleurs rouges à bordure jaune, mais il existe en fait de nombreux cultivars à fleurs jaunes, rouges, roses, orange, blanches ou vertes. De plus, il existe d’autres espèces de Gloriosadont vous pourrez peut-être vous procurer des tubercules chez des producteurs spécialisés. Sinon, il peut être nécessaire de les cultiver à partir de semences.

Où trouver des lis glorieux?

Comme mentionné ci-dessus, je recommande vivement l’achat par correspondance chez une entreprise réputée, question de commencer avec des tubercules viables, chacun muni d’un œil. En voici quelques-unes:


Le lis glorieux: oui, il est glorieux et même facile de culture… si vous commencez avec un tubercule viable!

Publicités

4 réflexions sur “Enfin du succès avec le lis glorieux

  1. Estelle

    Faut croire que j’ai été chanceuse car j’ai eu du succès dès la première fois. Je les ai mis en pleinne terre sur un mur face au sud. Je l’appelle mon micro climat ce coin là car il fait chaud et c’est à l’abri du vent.
    A la fin de l’été j’ai retiré mes bulbes de terre mais un à cassé et j’ai l’ai laissé en terre. Et bien l’été suivant mon bulbe qui a passé l’hiver à l’extérieure à poussé et même fleuri. J’ai hâte de voir cette année s’il va repousser.

  2. Isa Mich

    J’ai réussi à en avoir il y a 5 ou 6 ans, et la floraison a été spectaculaire, les voisins et les amis ont trouvé que c’était une plante superbe et originale. Malheureusement je n’ai pas réussi faire hiverner les tubercules et les années suivantes, je n’ai plus retrouvé ce tubercule chez mon fournisseur. MAIS… j’ai eu des graines de ma première floraison et je les ai plantées…. juste pour le fun! C’est long mais j’ai maintenant 2 petits tubercules de Gloriosa! Il ne me reste qu’à attendre qu’ils soient assez vieux pour fleurir, là il ne pousse qu’une tige par tubercule, avec quelques feuilles qui n’ont pas encore de vrilles. Mais que j’ai hâte! Et merci pour les suggestions de fournisseurs, je vais tenter ma chance ce printemps je crois!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s