Annuelles Compagnonnage Truc du jour

La capucine comme plante-piège

Capucine infestée de pucerons. Photo: cuckoosvegpatch.wordpress.com

Sur plusieurs sites de jardinage biologique, on recommande la capucine (Tropaeoleum majus) comme plante compagne sous prétexte qu’elle éloigne les pucerons. Par contre, si jamais vous essayez ce truc, vous découvrirez rapidement que la capucine ne repousse pas les pucerons, mais qu’elle les attire.

C’est en fait une plante-piège. La planter comme plante compagne ne réglera pas votre problème, mais risque plutôt de l’empirer, car une fois que les pucerons se seront installés dans votre capucine, ils pourront facilement faire le saut vers les plantes voisines, surtout s’il y a des fourmis dans le secteur, car ces dernières se nourrissent de miellat de puceron et s’occuperont de les étendre à d’autres «pâturages».

Le véritable truc est le suivant : plantez la capucine non pas comme plante répulsive, mais comme plante-piège. Quand vous voyez les pucerons sur la capucine, arrachez et détruisez-la pour écraser l’infestation dans l’œuf.

C’est une étape si facile, mais cruciale si vous voulez connaître le succès.

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

6 comments on “La capucine comme plante-piège

  1. Renée Gagnon

    Pour ma part, je n’ai jamais de pucerons sur mes capucines. Je crois qu’elles choisissent une plante encore plus attirantes dans mon jardin : l’esclépiade. Chaque saison, elles sont envahies, malgré que j’essaie de les faire partir avec mon boyau d’eau… Je crois que mon esclépiade agit comme plante piège pour ma capucine!

    • Vous avez de la chance, mais le puceron de l’asclépiade (orange) est assez spécifique aux asclépiades: ce n’est pas une espèce qui s’attaque aux légumes. Les pucerons des capucines est le puceron noir qui s’intéressent à plusieurs légumes, dont le haricots, les tomates, les betteraves, les pommes de terre, etc.

  2. Il faut arracher la plante en entier ou bien peut-on se contenter d’arracher les éventuelles quelques feuilles infestées ?

    • Si vous prenez l’infestation au début, il suffirait de quelques feuilles, mais logiquement, pour être vraiment certain d’avoir mis fin à l’infestation, il vaudrait mieux arracher la plante.

  3. YolPBou

    Bonjour, est-ce donc une bonne idée de mettre des capucines en pots au pied d’un potager surélevé? De cette façon les pucerons iraient sur les fleurs mais ne pourraient pas « théoriquement » sauter sur les autres plantes? Merci!

    • Je soupçonne que le vent ou des gouttes de pluie ou d’arrosage les lanceraient sur une certaine distance. Mais pourquoi ne pas essayer pour voir?

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :