Quand les feuilles du pothos se découpent

Par défaut

Feuilles adultes, grandes et fendues, sur mon pothos bleu. Photo: jardinierparesseux.com

Devrais-je emmener mon pothos bleu (Epipremnum pinnatum ‘Cebu Blue’) dans un bar pour fêter ça? Oui, il vient d’atteindre l’âge adulte… après environ 20 ans de soins, comme pour un être humain, quoi!

20190123b stayathomeplantmom, pinterest.com

Pothos bleu immature (Epipremnum pinnatum ‘Cebu Blue’). Photo: stayathomeplantmom, pinterest.com

Comme beaucoup d’aracées (dont l’exemple le plus frappant est sans doute le monstera [Monstera deliciosa]), le pothos a, dans sa forme juvénile, des feuilles plus petites et entières, d’environ 7 cm de longueur dans son cas, et de minces tiges. Ensuite, si les conditions sont favorables, les feuilles deviennent de plus en plus grandes et les tiges de plus en plus épaisses.

20190123C kensnursery.com:.jpg.jpg

La forme adulte du pothos bleu est si différente de la forme juvénile que vous l’auriez sûrement pris pour une plante totalement différente! Photo: kensnursery.com

À un certain moment, la plante atteint «l’âge adulte» et la feuille, auparavant entière, devient énorme (jusqu’à 60 cm de long) et commence à se fendre pour finalement devenir pennée, ressemblant alors à une fronde de palmier. La tige devient aussi très épaisse. Un pothos mature peut même fleurir, bien que les fleurs ne soient pas, me dit-on, très excitantes.

L’histoire de mon pothos

20190123H.jpg

Les feuilles de la plante mère mesurent de 5 à 9 cm de longueur. La feuille la plus longue du bébé, qui est aussi la plus découpée, mesure 33 cm de longueur. Photo: jardinierparesseux.com

J’ai deux pothos bleus chez moi. L’original, maman du deuxième, est encore juvénile, avec de toutes petites feuilles et des tiges ultraminces. Je l’ai acheté il y a environ 20 ans et il est plus long qu’à l’origine, mais autrement, il n’a pas beaucoup changé. Mais son «bébé» est maintenant beaucoup plus grand que lui, avec des feuilles nettement plus grandes qui sont maintenant fendues d’un côté. Pourquoi cette différence?

Cela est dû à la façon dont je les ai cultivés.

20190123Ijpeg.jpeg

Voici «Maman», aux longues tiges retombantes. Les feuilles n’ont pas grandi en 20 ans. Photo: jardinierparesseux.com.

Ma plante d’origine («maman») est cultivée dans un pot mural d’où ses tiges retombent en pluie, mais retomber n’est pas propice à la maturation chez le pothos. Elle n’a donc que de toutes petites feuilles. C’est exactement ce que fait cette liane tropicale asiatique dans la nature lorsqu’elle perd son emprise sur le tronc d’arbre sur lequel elle grimpait. Quand la tige commence à retomber, les feuilles deviennent de plus en plus petites à mesure que la tige descend et la tige aussi devient mince comme un filet. Éventuellement, elle continue de s’allonger, mais ne produit plus de feuilles.

Quand ma plante commence à produire des tiges dénudées, je les coupe pour l’encourager à produire plus de feuillage: des tiges nues pendantes ne sont pas attrayantes. Dans la jungle, cependant, la tige alors nue continue de s’allonger, retombant parfois sur 30 m, pour atteindre éventuellement le sol. Alors, elle se met à ramper, toujours sans feuille, jusqu’à ce que, dans sa pérégrination, elle rencontre un nouveau tronc. Elle commence alors à monter sur le tronc dressé grâce à ses racines aériennes et alors son comportement change : elle se met de nouveau à produire des feuilles ainsi qu’une tige plus épaisse. À mesure que la tige monte et commence à atteindre un peu plus de soleil, les feuilles deviennent de plus en plus grandes et. finalement, vers le sommet de l’arbre, la plante atteint l’âge adulte et de nouvelles feuilles matures, géantes et découpées, se forment.

20190123E LH.jpg

Le mur vert dans ma salle de bain. Photo: jardinierparesseux.com

Mon pothos mature pousse effectivement vers le haut… sur mon mur végétal. Prendre de la hauteur est propice à l’agrandissement des feuilles, donc ses feuilles sont plus grandes que celles de la maman suspendue. Toujours assez rapidement, pour une plante du moins, il arrive au sommet du mur (qui ne mesure que 2 m de hauteur, et non pas les 30 m que la plante peut atteindre dans une jungle!), alors je lui coupe la tête et la replante à la base du mur. Il ne fait ni une ni deux et se remet à grimper… et les feuilles continuent à s’agrandir.

En fait, je viens tout juste d’arracher ma tige aux feuilles découpées, car elle avait justement atteint le haut du mur — et j’en avais aussi besoin pour la photo! –, et je vais l’installer de nouveau au pied du mur. Je suis sûr que les feuilles continueront leur progression, s’agrandissant et se fendant davantage lors de la prochaine montée.

Votre pothos

20190123F www.alphaplantes.com.jpg

Pothos doré (Epipremnum aureum) tel qu’on le voit dans la plupart des demeures. http://www.alphaplantes.com

Le pothos le plus courant dans les maisons n’est pas le pothos bleu que je décris ici, mais plutôt le pothos doré ou lierre du diable (Epipremnum aureum, syn. Scindapsus aureus), aux feuilles en forme de cœur éclaboussées de jaune ou, dans le cas de certains clones, de blanc. Mais il finira également par devenir une liane géante avec de grandes feuilles fendues si vous le laissez pousser vers le haut, par exemple sur un tuteur recouvert de mousse dans lequel il peut s’enraciner. Quand il dépasse le sommet de votre tuteur, coupez la tête et bouturez-la, puis replantez-la à la base du tuteur afin qu’elle puisse recommencer sa montée. Vous verrez ainsi la tige s’épaissir et les feuilles grossir et même se fendre.

20190123G Daderot, Wikimedia Commons.JPG

Pothos doré mature avec ses grandes feuilles cordiformes légèrement fendues. Photo: Daderot, Wikimedia Commons

La plupart des gens cultivent leur pothos doré dans un panier suspendu duquel les tiges ne pourront que retomber et alors il restera toujours au stade juvénile. Mais si vous faites grimper le vôtre, vous le verrez — lentement, mais sûrement — devenir adulte.

20190123J www.morningdewtropical.com.jpg

Pothos doré devenant géant sur un tuteur. Photo: http://www.morningdewtropical.com

Je pense que vous serez assez fier de votre petit pothos quand il atteindra sa  maturité, n’est-ce pas?

7 réflexions sur “Quand les feuilles du pothos se découpent

  1. Cynthia Leduc

    J’adore votre mur ! C’est vraiment intéressant. En recherchant des idées de mur. Je suis tombé sur un cadre végétal. J’ai vu beaucoup de blog pour en faire en DIY. La plupart mettent du terreau à cactus avec des succulents, mais je me disais que c’était possible de reproduire votre mur en plus petit… Je me demandais selon vous quelle option était plus viable. Je me suis aussi dit que ça pourrait faire un bon article

    • Larry Hodgson

      D’abord, on peut en acheter un tout fait. On peut en trouver en jardinerie. Sinon, achetez de la mousse de sphinge séchée à longs fibres, humidifiez-la (c’est plus facile alors à manipuler) et recouvrez un tuteur quelconque de poignées de mousse, utilisant du fil de pêche pour les tenir en place. On est généralement un peu maladroit au début, mais on s’y habitue.

  2. Stéphanie Locas

    Vous parler de bouturer la feuille ayant atteint le haut du tuteur, mais que faîtes-vous avec la tige principale…On fini par avoir plusieurs tiges qui montent le long de notre tuteur et devoir tous les rebouturer? Un jour il n’y aura plus de place. merci

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.