Plantes d’intérieur inversées: tendance ou torture?

Par défaut

Deux plantes d’intérieur poussant à l’envers dans des pots Sky Planter. Notez que le croton (à gauche) essaie de corriger la position de son feuillage. Le yucca (à droite) n’a pas encore commencé à réagir à sa position anormale. Source: http://www.connox.com

Peut-être en avez-vous vu dans une jardinerie locale? Ou sur Pinterest? Des plantes d’intérieur suspendues à l’envers dans un long pot étroit. Apparemment, ces végétaux curieusement cultivés sont très à la mode… pour le moment. Pendant combien de temps, par contre, personne ne le sait.

20181217B www.icollector.com

Système Sky Planter. Dans cette photo, on peut voir le pot, le disque de verrouillage et le grillage. Source: http://www.icollector.com

Le système de suspension que j’ai vu s’appelle Sky Planter et provient de la firme britannique Boskke. Il est conçu pour permettre de suspendre des plantes d’intérieur à l’envers et de les arroser par le dessus du pot… autrement dit, par ce qui aurait été le fond du pot dans des circonstances normales.

Vidéo en anglais expliquant l’installation d’une plante dans un Sky Planter. Source: Boskke Sky Planter

Il y a un réservoir d’eau en terre cuite hors de vue au «sommet» du pot; l’idée est que l’eau sera libérée lentement, atteignant les racines de la plante sans s’égoutter sur le plancher. Au fond du pot inversé, il y a un grillage en mailles pour maintenir le sol en place et un «disque de verrouillage» pour soutenir le grillage, le terreau et la plante. Après, il s’agit d’ajouter de l’eau environ une fois par semaine (certains modèles ont même un «flotteur» qui vous permet de savoir quand le niveau d’eau dans le réservoir est bas). C’est un système ingénieux, mais fonctionne-t-il vraiment?

20181217C www.connox.com.jpg

On arrose en versant de l’eau dans le haut du pot où se trouve le réservoir. Source: http://www.connox.com

Bien sûr! Et pourquoi pas? Dans la nature, il arrive parfois que des plantes finissent sur leur côté, bien que rarement complètement à l’envers, après un glissement de terrain, un ouragan ou une autre perturbation naturelle. Elles se rétablissent et continuent de pousser tant que les nouvelles conditions le permettent. Et il n’y a rien de nouveau à utiliser un réservoir d’eau pour garder les racines des plantes humides.

Mais pourquoi le faire?

20181217D www.designforuse.com.jpg

Le ridicule ne tue pas, paraît-il! Source: http://www.designforuse.com

Sur les sites Web faisant la promotion des pots Sky Planter, la principale raison invoquée pour suspendre les plantes d’intérieur à l’envers est que cela permet aux personnes qui n’ont pas beaucoup d’espace d’en gagner davantage. En suspendant les plantes au plafond, cela dégage de l’espace au plancher. De plus, cela garde les plantes hors de portée des chats et des enfants. Cela a du sens, non?

Eh bien, si vous suspendez les mêmes plantes dans des paniers suspendus tout à fait ordinaires, avec leurs racines vers le bas et leurs feuilles vers le haut comme dans la nature, vous atteindrez aussi tous ces objectifs. C’est la partie «plante à l’envers» qui n’a vraiment pas de véritable utilité. Le Sky Planter est essentiellement un gadget conçu pour attirer l’attention, pas une façon logique de cultiver des plantes.

La curieuse réaction des plantes inversées

La chose intéressante à propos de ce système est de regarder comment les plantes se débrouillent pour continuer à survivre dans une situation désormais hostile, car être suspendues la tête en bas leur cause beaucoup d’ennuis. La plupart font d’ailleurs tout pour se redresser!

Voyez-vous, des feuilles placées à l’envers ne travaillent pas efficacement.

Normalement, les feuilles présentent deux faces : le dessus est vert foncé et le dessous plus pâle.

Le dessus comprend le gros des cellules chlorophylliennes, celles qui captent la lumière solaire (d’où la coloration foncée) et qui fournissent les sucres nécessaires à la croissance de la plante. Et de plus, les feuilles sont placées de façon à capter un maximum de lumière, ce qui est logique, puisque la lumière du soleil vient généralement d’en haut et un peu des côtés.

Chez la plupart des plantes, il y a moins de cellules chlorophylliennes sur le dessous de la feuille et peu de photosynthèse y est faite, car peu de lumière s’y rend. À la place, cette surface est recouverte de stomates, qui permettent la respiration.

20181217E designdelicatessen.com.jpg

Un dieffenbachia qui essaie de se redresser. Source: designdelicatessen.com

Imaginez alors la détresse d’une plante qui se trouve subitement à l’envers. Elle ne peut faire de la photosynthèse correctement et mourra assez rapidement si elle ne parvient pas à corriger la situation. Habituellement, elle réagit de deux façons. D’abord, les feuilles déjà présentes vont essayer de se virer. Ce n’est pas toujours possible, surtout pour les feuilles matures, et plusieurs se tordront et se tourneront, finissant par se figer à des angles anormaux et surprenants. Ensuite, la plante produira de nouvelles tiges et de nouvelles feuilles dressées vers le haut.

Dans la jardinerie où j’ai vu ce système, il y avait une sansevière (Sansevieria trifasciata) en pot Sky Planter. On se rappelle que cette plante a habituellement des feuilles épaisses très dressées, mais pas la sansevière inversée. Ses feuilles étaient pliées et courbées et poussaient dans tous les sens. On aurait dit un noyé qui essayait désespérément de remonter à la surface! C’était très étrange… et vraiment pas très joli!

Mais en même temps, il y avait un phalaenopsis (une orchidée) en fleurs qui semblait tout à fait heureux à l’envers. De toute évidence, par contre, il était nouvellement transplanté en pot Sky Planter, car même sa tige florale pendait, alors que les tiges florales sont généralement la première partie de la plante à se redresser quand vous inversez une plante.

Quelles plantes peut-on cultiver à l’envers?

En fait, presque toutes les plantes d’intérieur s’accommoderont éventuellement à la culture en Sky Planter. Après quelques semaines à quelques mois, la plupart des feuilles réajustent leur position et de nouvelles tiges poussant vers le haut se forment, portant des feuilles correctement placées. Ainsi, la vie continue.

20181217G www.einrichten-design.com.jpg

Lierre anglais. Source: http://www.einrichten-design.com

À long terme, les plantes habituellement cultivées en suspension, comme le pothos, le lierre anglais, le hoya et le sedum queue d’âne sont probablement celles qui auront la meilleure allure dans un pot inversé, car nous les cultivons pour leurs tiges retombantes, donc leur apparence change peu.

De nombreuses plantes épiphytes, soit celles qui poussent sur les branches d’arbres dans la nature, poussent assez bien à l’envers et y paraissent bien, car c’est souvent leur position dans la nature. C’est le cas de la plupart des «filles de l’air» (Tillandsia spp.) et de certaines fougères (la fougère corne d’élan [Platycerium spp.], par exemple) et orchidées. Souvent, ces plantes ont autant de cellules chlorophylliennes sur le dessous de leurs feuilles que sur le dessus : peu importe alors si elles grandissent à l’endroit ou à l’envers.

C’est un peu plus un défi pour les plantes cultivées normalement pour leur croissance dressée. Celles qui produisent plusieurs tiges sont souvent les plus attrayantes, du moins quand leurs tiges et leurs feuilles sont réparties assez également tout autour du pot et pas seulement d’un seul côté (un problème courant).

Les plantes d’intérieur à tige unique, par contre, comme les scheffleras, les dracaenas et les dieffenbachias, ont plus de difficulté avec une position à l’envers, car leur tige doit se retourner sur près de 180 degrés pour tenter de se redresser, ce qui les laisse avec une apparence pour le moins bizarre : une tige en «U» avec des feuilles à l’extrémité.

20181217F onekindesign.com.jpg

Des herbes aromatiques à l’envers dans la maison? Pas une bonne idée! Source: onekindesign.com

Certains sites Web recommandent de cultiver des herbes aromatiques ou des légumes dans les pots Sky Planter comme plantes d’intérieur. De toute évidence, ils n’ont pas essayé de suivre leur propre recommandation! D’accord, cela peut être une expérience intéressante à tenter à court terme, mais ni les herbes ni les légumes ne sont faciles à cultiver à l’intérieur; la plupart meurent assez rapidement. Pourquoi alors compliquer encore plus leur lutte pour la survie en les plantant à l’envers?

Achat de pots Sky Planter

Certains magasins (jardineries, fleuristeries, etc.) proposent des pots Sky Planter, avec ou sans plantes, mais si vous ne pouvez pas en trouver localement, il existe de nombreuses sources pour ces pots sur Internet. Je vous laisse faire vos propres recherches. Soyez averti, toutefois: ils ne sont pas bon marché!

À essayer juste pour voir

Pour répondre à la question dans le titre, planter des plantes d’intérieur à l’envers est à la fois tendance et aussi un peu une torture pour elles, mais alors, les êtres humains ont depuis toujours torturé les plantes (il suffit de penser aux pauvres cactus peints et aux bonsaïs taillés à la limite de la mort). Pour autant que nous sachions, toutefois, les plantes ne ressentent pas la douleur et pousser à l’envers leur offre plus un défi qu’une condamnation à mort.

Amusez-vous donc avec vos plantes cultivées à l’envers et quand vous en aurez marre du ridicule de la situation, recommencez à les cultiver de la façon que dame Nature recommande : à l’endroit!

Publicités

12 réflexions sur “Plantes d’intérieur inversées: tendance ou torture?

  1. dorisbruxelles

    Ridicule, mais aussi d’une laideur sans nom je trouve. Tout comme les cactus peints d’ailleurs, ou les roses teintées artificiellement. Pourquoi bon sang les gens ne peuvent pas se contenter de ce qui existe naturellement. Bref, un brin énervée par ces Sky Planters, dont j’ignorais l’existence.

  2. Joanne Gosselin

    Les plantes ressentent la souffrance. Il y a eu aux Etats-Unies une expérience qui cherchait à vérifier cette hypothèse. Pour la vérifier ils ont eu l’idée de connecter la plante à des senseurs qui sont utilisés sur le détecteur de mensonge (j’ai oublié le nom de la machine) Ils se sont aperçus que lorsque nous pensions à une plante que nous voulions tailler la plante décelait l’intention et ils retrouvaient avec le détecteur une grosse réaction. Évidemment quand ils passaient à l’acte c’était pire. Ils ont essayé aussi l’effet contraire à savoir si on aime la plante et qu’on la rassure continuellement comme un cactus qui a des épines pour se défendre celui-ci poussait sans épine. Cela donne une idée pourquoi certaines personnes ont le pousse vert. Cela a de l’air poussé mais j’ai lu à quelques reprises sur le sujet. Désolée si j’ai fait perdre du temps à certaines personnes avec ce commentaire qui paraît probablement loufoque

      • Mon inquiétude ne viens pas de l’idée suspendre une plante à l’envers, ce que je ne ferais jamais, mais de la taille, car oui, je taille les plantes souvent. J’aime autant penser que cela ne leur fais pas mal! Ou de la récolte. Qui veut savoir qu’une carotte souffre quand on la mange!

    • dorisbruxelles

      Même loufoque, c’est mieux que de ne pas y réfléchir. Et de toute façon, quand c’est loufoque, c’est déjà bien 😉
      Moi, l’idée de la souffrance s’impose davantage, et je me pose en tout cas la question, quand je vois un arbre se faire élaguer, tout en me disant que c’est presque toujours pour son bien. Alors que pour la plante qui doit pousser à l’envers, je ne sais pas si elle souffre, mais c’est en tout cas inutile.

  3. Andrée

    Le bonsaï, les mosaïcultures, les thuyas taillés en «boules parfaites» suscitent pour moi la même question: oui, pourquoi faire ça à une plante vivante? Nous vivons déjà tellement de contraintes, pourquoi en faire subir aux plantes ;-0

  4. Lilia

    Pauvres plantes. J’en avais déjà vu plantées comme ça, effectivement, on ne sait plus quoi inventer. Ça va sans doute vous paraître absurde, mais ça me fait penser à tous ces enfants à qui leurs parents donnent des prénoms à coucher dehors, voire ridicules, sous prétexte d’originalité. Ils doivent être moqués à l’école en grandissant. 😦

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s