Arrosage Cactus et succulentes Humidité atmosphérique Plantes d'intérieur Truc du jour

L’arrosage des plantes d’intérieur l’hiver: pas si simple!

Parfois, il faut arroser les plantes d’intérieur plus souvent pendant l’hiver, pas moins. Source: clker.com, pluspng.com & hugohd.com, montage: jardinierparesseux.com

Je trouve toujours compliquées les questions relatives à l’arrosage des plantes d’intérieur. Tout le monde semble vouloir que je simplifie les choses en recommandant un arrosage une fois par semaine ou une fois toutes les deux semaines, mais cela ne fonctionne tout simplement pas. Les plantes ont besoin d’eau quand elles ont besoin d’eau, point final. La même plante peut avoir besoin d’un arrosage après dix ou douze jours suite à une longue période de journées grises, mais seulement après 5 ou 6 jours quand le soleil brille constamment. De plus, la taille du pot est un facteur non négligeable. Une plante placée dans un pot trop petit utilise de l’eau à une vitesse accélérée et peut même avoir besoin d’arrosage aussi souvent que tous les deux ou trois jours.

Il n’est tout simplement pas possible de choisir une fréquence d’arrosage spécifique et d’obliger toutes vos plantes à la suivre. Faites cela et vous perdrez plusieurs végétaux!

Aussi, les différences saisonnières ont un effet sur l’arrosage… mais pas nécessairement celui auquel vous auriez pensé.

Faut-il arroser plus en hiver?

20181215B www.vanbeeks.com.jpg
Quand la température baisse, souvent les besoins en arrosage augmentent. C’est le contraire de ce qu’on pense souvent! Source: http://www.vanbeeks.com

Prenez l’arrosage en hiver. Logiquement, vous penseriez que les plantes auraient besoin d’arrosages moins fréquents en hiver, car elles poussent alors moins rapidement (en fait, plusieurs ne poussent pas du tout). Et il est vrai que cela peut être le cas, mais pas toujours, car l’air sec vient compliquer la situation.

En effet, pendant l’hiver, les plantes perdent souvent davantage d’eau en raison de l’évapotranspiration, car l’air de nos maisons peut être très sec. Quand les plantes ouvrent grand leurs stomates pour respirer, l’eau qui remonte des racines s’évapore: c’est l’évapotranspiration. Et il faut compenser cette eau perdue par des arrosages. Ainsi, même une plante qui ne pousse pas l’hiver peut quand même avoir besoin de plus d’eau l’hiver que l’été.

Chez moi, par exemple, j’essaie de maintenir une humidité relative d’au moins 50% toute l’année, ce qui est parfait pour les humains, bien qu’à peine acceptable pour de nombreuses plantes (la plupart préféreraient 70% ou même plus). Malgré cet effort, j’échoue souvent.

Au moment où j’écris ce texte, par exemple, il fait -20 °C à l’extérieur. L’humidité relative est de 47% au rez-de-chaussée, là où j’ai le plus de plantes (car les plantes s’aident elles-mêmes à humidifier l’air grâce à leur évapotranspiration), et je calcule que cela est raisonnable. Mais au sous-sol, où se trouve mon bureau, l’humidité relative est de seulement 25%, l’équivalent de l’humidité relative du Sahara! Les températures basses à l’extérieur sont reliées à l’air plus sec à l’intérieur, car l’air perd de l’humidité lorsqu’il est chauffé (c’est pourquoi on parle d’humidité relative: l’humidité est relative à la quantité d’eau que l’air peut contenir à un moment donné). Plus on chauffe, plus l’air est sec… et souvent, plus il faut arroser!

Cela paraîtra la prochaine fois que j’irai arroser mes plantes: bon nombre de mes plantes au rez-de-chaussée n’auront pas besoin d’être arrosées, car elles poussent peu l’hiver et l’humidité est raisonnable, mais je sais que la plupart des végétaux dans mon sous-sol auront besoin d’arrosage, l’air sec ayant volé leur humidité. Pourtant, j’ai fait une tournée d’arrosage il y a seulement quatre jours.

Succulentes versus autres plantes d’intérieur

20181215C www.teepublic.com, www.clker.com & clipart-library.com .jpg
La plupart des cactus (mais pas les autres succulentes) préfèrent une température hivernale près du point de congélation. Source: http://www.teepublic.com, http://www.clker.com & clipart-library.com, montage: jardinierparesseux.com

En ce qui concerne l’arrosage et l’humidité pendant l’hiver, les cactus de climat aride et les autres plantes succulentes sont d’une moindre préoccupation.

Souvent couvertes de cire ou de poils et avec moins de stomates (pores de respiration) que les autres végétaux, les succulentes perdent moins d’eau à l’évapotranspiration. De plus, ayant évolué pour tolérer la sécheresse, elles ne craignent pas le dessèchement de leur sol, surtout lorsque la lumière est basse et la température fraîche. Si je pouvais maintenir une température d’air d’environ 5 °C pendant l’hiver chez moi (impossible toutefois, sinon je devrais écrire en portant des sous-vêtements longs, un parka, une tuque, des bottes et des gants!), je n’aurais pas besoin d’arroser certains cactus, et peut-être même certaines autres succulentes, pendant tout l’hiver. Mais comme je chauffe davantage les pièces (je vise un minimum de 18 °C la nuit, sinon mon épouse se plaint), je dois arroser plus souvent, soit lorsque leur mélange de rempotage est «vraiment sec» au toucher, ce qui peut vouloir dire aux deux ou trois semaines.

Mes autres plantes d’intérieur n’aiment pas que leur sol s’assèche complètement et il me faut alors les arroser beaucoup plus souvent. Je vérifie toujours aux trois ou quatre jours et arrose uniquement les plantes dont le sol est sec au toucher*. Et quand j’arrose, j’arrose en profondeur, versant peu à peu l’eau jusqu’à ce que la motte de racines en soit complètement imbibée.

*Il existe un petit groupe d’exceptions: les plantes de milieu humide comme le papyrus d’intérieur (Cyperus alternifolius) et les larmes de bébé (Soleirolia soleirolii) que je garde toujours dans une soucoupe remplie d’eau.

Sachez alors qu’il est souvent nécessaire d’arroser certaines plantes d’intérieur non succulentes plus souvent en hiver qu’en été, mais que cela dépend de vos conditions de culture.

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

2 comments on “L’arrosage des plantes d’intérieur l’hiver: pas si simple!

  1. Julie Lachapelle

    Je cherche de l’info sur l’arrosage des plantes d’intérieur avec de l’eau de pluie versus de la neige fondue. Il semble y avoir une discorde sur cette idée… la neige fondue est-elle pire que l’eau de pluie en terme de composés chimiques/polluants?

  2. Je n’ai pas pu trouver d’études solides sur le sujet, mais beaucoup d’opinions non vérifiés. Logiquement, la qualité de l’eau de pluie (plus étudiée) varie énormément selon une foule de facteurs. Sans doute, la neige fondue aussi. Probablement toujours meilleures que l’eau de robinet maintenant que l’air est tellement moins pollué qu’autre fois.

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :