Catégories

Recherche

La pourriture chez les plantes d’intérieur

Poinsettia (Euphorbia pulcherrima) souffrant de pourriture: le feuillage fane, mais le terreau est encore humide. Source: www.missouribotanicalgarden.org & www.buttonmuseum.org Votre plante d’intérieur préférée semble flétrir tout d’un coup. Pourtant, elle ne manque pas d’eau, car son terreau est encore humide au toucher. Mais si vous sentez le terreau, il dégage parfois une odeur de pomme de terre pourrie. Quand vous dépotez la plante, les racines, ou du moins une bonne partie de celles-ci, sont molles et brunes plutôt que blanches ou jaunes comme celles d’une plante en santé. La tige aussi peut être atteinte. C’est la pourriture… et c’est généralement fatal à la plante! Qu’en est la cause? Une maladie pathogénique D’abord, il faut comprendre que la pourriture est une maladie généralement causée par divers champignons (Pythium, Phytophthora, Rhizoctonia ou Fusarium notamment), mais parfois aussi par des bactéries. Les pathogènes responsables de la pourriture sont généralement polyphages, c’est-à-dire qu’ils n’ont pas de préférence et s’attaquent indifféremment aux plantes de plusieurs genres. Par contre, ces... Lire la suite >

Plus près des fenêtres… mais pas trop!

Il y a peu de lumière l’hiver, alors collez vos plantes aux fenêtres pour qu’elles en profitent au maximum. Source: Alina Vilchenko, www.pexels.com Avec les jours courts d’automne et le temps souvent gris à cette saison, vos plantes d’intérieur commencent à trouver que le soleil manque sérieusement. Pour les garder en bon état, placez-les plus près de la fenêtre ou dans une pièce plus éclairée. (Dans les régions septentrionales, les plantes ne «brûleront» pas quand les jours sont courts, même si on les place devant une fenêtre orientée plein sud!). S’il y a des stores ou rideaux, ouvrez-les complètement, du moins durant la journée. Ou offrez à vos plantes un éclairage supplémentaire sous forme d’une lampe DEL ou fluorescente. Il ne faut toutefois pas que la plante touche à la fenêtre, même quand le vitrage est double, car la partie qui y touche pourrait être endommagée par le froid.

Que faire d’un dracéna étiolé?

Les tiges minces et penchées indiquent que ce dracéna marginé manque de lumière depuis longtemps. Source: Rachel Bernier Question : J’ai un dracéna qui est bien vert avec les feuilles très belles, mais comme vous voyez sur la photo, il a le corps très recourbé. Que puis-je faire avec? Le couper et replanter la tête? Rachel Bernier Réponse : Votre dracéna (Dracaena marginata), aussi appelé dracéna marginé, manque sérieusement de lumière, d’ailleurs depuis longtemps. C’est pour cela qu’il s’étire tant et penche vers la fenêtre. Et aussi que ses tiges et feuilles sont plus minces qu’elles devraient l’être. Oui, il serait sage de couper et de bouturer la tête. Puis, si vous coupez les tiges restantes presque au sol, elles bourgeonneront aussi, vous donnant une deuxième potée. Une autre possibilité pour le multiplier serait de faire un marcottage aérien. Prévention À l’avenir, si vous voulez maintenir votre dracéna à son emplacement actuel, donnez-lui régulièrement un quart de tour, peut-être à chaque arrosage, toujours... Lire la suite >

Fleurs parfumées dans la chambre la nuit?

Mieux vaut enlever certaines fleurs parfumées de la chambre la nuit. Source: www.bitmoji.com & www.amazon.com, montage: jardinierparesseux.com Ce n’est pas toujours une bonne idée de conserver des plantes ou des fleurs coupées très parfumées dans la chambre à coucher la nuit. C’est que certains parfums très intenses, même si on les trouve très agréables le jour, peuvent nuire au sommeil la nuit, provoquant même des nausées ou des maux de tête chez les gens très sensibles. Mieux vaut placer les jacinthes, le muguet, les hoyas, les brugmansias, les narcisses Paperwhite et d’autres plantes à parfum très capiteux dans une autre pièce pendant la nuit, du moins, pendant leur période de floraison. Elles peuvent toutefois réintégrer la chambre pendant le jour… du moins, en présumant que vous n’y dormez pas! Cela dit, le parfum de certaines autres plantes est réputé aider au sommeil. Ainsi, nul besoin d’éloigner de la chambre à coucher le jasmin, les gardénias et la lavande, par exemple. En... Lire la suite >

Le fabuleux Cirque des arbres

L’arbre à deux jambes (Two-Legged Tree), formé de 2 platanes d’Amérique (Platanes occidentalis) greffés ensemble, accueille les visiteurs à Gilroy Gardens. Source: www.visitcalifornia.com Vous n’avez probablement jamais rien vu de comparable au Tree Circus (Cirque des arbres), une collection d’arbres sculptés de manière artistique produite à l’origine par Axel Erlandson (1884-1964), un agriculteur américain d’origine suédoise. Il a d’abord créé les arbres comme passe-temps. Il avait remarqué que lorsque deux branches frottaient l’une contre l’autre dans sa haie, elles formaient parfois une greffe. Avec cette idée en tête, il a commencé à expérimenter. À partir de 1925, dans sa ferme de Hilmar, Californie, il a commencé à greffer des arbres pour créer différentes formes intrigantes. Il dessinait d’abord la forme sur papier, puis il plantait, taillait, pliait et greffait les arbres en conséquence. Généralement, il fallait au moins 10 ans avant que les frêles arbrisseaux d’origine aient assez mûri pour impressionner. Erlandson n’a jamais révélé ses techniques, les considérant comme... Lire la suite >

Le coco-fesses: la plus grosse graine du monde

Le coco-fesses: une graine géante de forme suggestive. Source: www.eagleheadline.com Au cours des 17e et 18e siècle, des marins rapportaient à l’occasion un mystérieux fruit géant qu’ils avaient trouvé, flottant dans la mer près des îles Maldives. Ne sachant pas de quelle plante provenait la noix, les gens de l’époque présumaient que c’était la noix d’une sorte de palmier géant (le fruit ressemble beaucoup à une énorme noix de coco) qui pousserait quelque part sous la mer. On a donc appelé le palmier «cocotier de mer» et le fruit, «coco de mer». Mais d’autres noms sont venus de la forme très suggestive de la noix bilobée qui ressemble à un postérieur féminin : coco-fesses, coco indécent et cul de négresse (le dernier n’est pas très politiquement correct, mais c’est bien le terme utilisé). Les scientifiques, se basant uniquement sur la noix flottante, ont néanmoins donné un nom botanique à la plante : Lodoicea (pour le roi Louis XV) maldivica, car on présumait que le cocotier... Lire la suite >

Pas d’engrais pendant le repos

Ne fertilisez pas vos plantes d’intérieur pendant leur dormance. Source: Stephen Almond, commons.wikimedia.org & www.boomanfloral.com, montage: jardinierparesseux.com La plupart des plantes d’intérieur poussent au ralenti à l’automne et pendant l’hiver, ou même pas du tout. Cette dormance est causée par les jours courts qui signalent généralement aux plantes qu’il faut arrêter de grandir. Puisqu’il n’y a pas de croissance, il ne faut pas les fertiliser à cette saison, sinon cela peut stimuler une croissance pâle et faible (l’étiolement). Vous reprendrez les fertilisations à la fin de l’hiver (au mois de mars dans l’hémisphère Nord) quand vos plantes commenceront à montrer de nouveau des signes de croissance. Si vous éclairez artificiellement vos plantes, toutefois, maintenant 12 heures et plus d’éclairage toute l’année, la plupart continueront à croître pendant l’hiver et alors il serait logique et sage de continuer de les fertiliser.

Une douche santé pour plantes d’intérieur

Une douche fait du bien aux plantes d’intérieur. Source: hnczcyw.com La poussière, les saletés et les huiles de cuisson qui se posent sur les feuilles des plantes d’intérieur réduisent de beaucoup la lumière qui parvient aux plantes et aussi leur respiration. Une douche mensuelle — oui, dans la douche de votre salle de bain! — aidera à nettoyer les feuilles des saletés… et enlèvera peut-être aussi tout insecte qui pourrait se cacher dans le feuillage. Pour que le terreau de vos plantes d’intérieur ne s’en aille pas pendant que vous les douchez, recouvrez-le d’un linge, tout simplement. Idéalement, vous doucherez vos plantes à l’eau tiède le matin afin que les feuilles s’assèchent avant l’arrivée de la nuit, surtout avec les plantes à feuillage poilu.

Quand un pic cogne sur les murs

Pic mineur tambourinant sur un mur. Source: Wes Clark, www.youtube.com Question : J’ai un problème avec des pics mineurs. Ils cognent sur le revêtement de ma maison depuis que nous avons installé des mangeoires près de celle-ci. Est-ce qu’ils s’arrêteront si j’éloigne les mangeoires? lecoucoudeclo Réponse : D’abord, la présence ou non de mangeoires n’est pas un facteur. C’est tout simplement une coïncidence que le bruit ait commencé peu après leur installation. Le pic (il n’y en a qu’un seul qui entreprend cette action dans un territoire donné) a découvert que le revêtement agit comme une caisse de résonance et qu’y frapper amplifie le son. À défaut de chant pour marquer son territoire, il se sert de ce «tambourinage» pour annoncer aux autres pics de son espèce que c’est son territoire. Si on le laisse faire, le pic tambourinera pendant tout l’hiver et au début du printemps. Le vacarme cessera normalement quand l’oiseau commencera sa nichée. Vous avez quand même de la... Lire la suite >

Le tour d’inspection des arbres

Quand les feuilles sont tombées, il est temps d’inspecter les arbres. Source: melbournechapter.net & svgsilh.com, montage: jardinierparesseux.com La chute des feuilles des arbres est surtout vue par les jardiniers comme la fin de la saison horticole, mais c’est aussi une occasion en or pour étudier l’état de nos arbres. En effet, sans feuilles, toute leur structure est visible, ce qui permet de voir des défauts. Tout propriétaire d’arbre devrait faire un tour d’inspection annuel, juste pour s’assurer que tout va bien. Un peu de taille Les problèmes qu’on voit le plus souvent sont des branches problématiques. Certaines branches sont peut-être cassées et doivent être supprimées. D’autres frottent sur des branches voisines, ce qui affaiblira et tuera, éventuellement, les deux. Idéalement, l’une ou l’autre doit partir. Parfois, on voit des «balais de sorcière» causés par une mauvaise taille antérieure : un amas de branches partant du même point. Le balai doit être supprimé pour ne pas provoquer des bris futurs. On peut aussi... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!