Le fabuleux Cirque des arbres

Par défaut

L’arbre à deux jambes (Two-Legged Tree), formé de 2 platanes d’Amérique (Platanes occidentalis) greffés ensemble, accueille les visiteurs à Gilroy Gardens. Source: http://www.visitcalifornia.com

Vous n’avez probablement jamais rien vu de comparable au Tree Circus (Cirque des arbres), une collection d’arbres sculptés de manière artistique produite à l’origine par Axel Erlandson (1884-1964), un agriculteur américain d’origine suédoise. Il a d’abord créé les arbres comme passe-temps. Il avait remarqué que lorsque deux branches frottaient l’une contre l’autre dans sa haie, elles formaient parfois une greffe. Avec cette idée en tête, il a commencé à expérimenter.

20181126B treehugger.com

Axel Erlandson prenant place sous le géant à quatre jambes (Four-Legged Giant), sa première sculpture d’arbre, composé de 4 platanes d’Amérique (Platanes occidentalis). Source: treehugger.com

À partir de 1925, dans sa ferme de Hilmar, Californie, il a commencé à greffer des arbres pour créer différentes formes intrigantes. Il dessinait d’abord la forme sur papier, puis il plantait, taillait, pliait et greffait les arbres en conséquence. Généralement, il fallait au moins 10 ans avant que les frêles arbrisseaux d’origine aient assez mûri pour impressionner.

Erlandson n’a jamais révélé ses techniques, les considérant comme des secrets commerciaux. Si quelqu’un lui demandait comment il avait fait pousser ses arbres de façon si extraordinaire, il disait qu’il les encourageait à pousser ainsi en leur parlant!

De loisir à attraction touristique

20181126C The Basket Tree adventuretalgache.blogspot.comJPG.JPG

L’arbre-panier (The Basket Tree), composé de 12 platanes d’Amérique (Platanes occidentalis). Source: adventuretalgache.blogspot.com

Pendant 20 ans, il a travaillé en solitaire et seulement sa famille et quelques amis étaient au courant de son passe-temps. Mais, suite à une visite dans un parc de curiosités, il réalisa qu’il serait peut-être possible de montrer ses arbres au public et d’ainsi gagner de l’argent avec son passe-temps.

20181126D sastha.blogspot.com.jpeg

Pancarte annonçant The Tree Circus («Voyez les arbres les plus étranges du monde ici») au début des années 1950. Source: sastha.blogspot.com

Sa ferme étant trop éloignée du circuit touristique, il acheta une parcelle de terrain à Scott Valley, près de la route principale, et commença à y transplanter ses meilleures sculptures vivantes. C’est en 1947 qu’il ouvrit officiellement «The Tree Circus»… sans grand succès.

Il a cependant envoyé des photos de ses œuvres au journaliste américain Robert Ripley qui publiait une chronique illustrée appelée Ripley’s Believe It or Not! (Croyez-le on non). Ce dernier n’a pas hésité à mettre les arbres du Tree Circus en vedette, d’ailleurs à 12 reprises! Avec cela, et d’autres articles publiés dans les journaux et magazines locaux et nationaux, l’entreprise a réussi à susciter un certain intérêt, mais n’a jamais connu de véritable succès financier, surtout lorsqu’une nouvelle autoroute contournant Scott Valley a orienté la circulation loin du jardin.

Un an avant sa mort en 1964, Erlandson vendit la propriété au prix de 12 000 dollars US et les nouveaux propriétaires créèrent une nouvelle attraction touristique, The Lost World (le Monde perdu), avec des modèles grandeur nature de dinosaures. Tristement, la nouvelle entreprise n’a jamais connu plus qu’un succès modeste.

Finalement, The Lost World ferma aussi ses portes. Les arbres furent laissés à l’abandon et commencèrent à décliner. Après à peine 10 ans, il ne restait plus que 40 des 70 sculptures d’arbres originales.

20181126E visitgilroy.com.jpg

L’emblème (Emblem), fait de 3 platanes d’Amérique (Platanes occidentalis). Source: visitgilroy.com

Les arbres devaient d’ailleurs être détruits au bulldozer en 1977 pour faire place à un développement hôtelier, mais ils ont été sauvés à la dernière minute parce que l’architecte Mark Primack a eu vent du développement. Il a rapidement fondé l’association Friends of the Scott Valley Tree Circus pour essayer de protéger les arbres restants. Bien que le groupe n’ait jamais réussi à faire déclarer ces arbres ressource historique ou culturelle comme il le souhaitait, il a au moins retardé le développement suffisamment longtemps pour que les plans soient abandonnés. De plus, M. Primack s’est occupé personnellement de maintenir les arbres restants pendant ces 8 années.

Ce n’est qu’en 1985 qu’un nouvel emplacement pour les arbres restants a été trouvé à Gilroy, en Californie, à environ 65 km de Scott Valley. Les 24 arbres toujours récupérables ont donc été déplacés encore une fois.

20181126G tripswithtykes.com.jpg

Pancarte à l’entrée de Gilroy Gardens. Source: tripswithtykes.com

Les nouveaux acheteurs, Michael et Claudia Bonfante, propriétaires d’une chaîne de supermarchés, Nob Hill Foods, avaient l’intention de créer un parc d’attractions et y ont travaillé pendant 25 ans. En attendant, ils utilisaient le parc comme lieu de détente pour leurs employés et y ont aussi installé une pépinière commerciale de production d’arbres sous le nom Tree Haven. Ce n’est qu’en 2001 que s’est enfin ouvert le parc d’attractions basé sur la nature, Bonfante Gardens, avec des manèges, des glissades d’eau… et les arbres sculptés de M. Erlandson, complètement restaurés.

20181126H revolvingdoor, çwww.phancy.com.jpg

La porte tournante (Revolving Door), faite d’un seul érable à Giguère (Acer negundo). Source: http://www.phancy.com

Mais Bonafante Gardens ne connut pas plus de succès que les autres entreprises… du moins, pas au début. Ainsi, deux firmes consécutives, spécialisées en parcs d’attractions, ont tenté leur chance de faire lever le parc avec seulement un succès relatif. En 2008, la ville de Gilroy acheta le parc et en demeure propriétaire encore aujourd’hui. Le parc d’attractions connaît maintenant plus de succès, et d’ailleurs opère toujours, mais désormais sous le nom Gilroy Gardens Family Theme Park. La famille Bonfante demeure toujours très impliquée dans sa gérance.

Un parc à visiter

20181126F knowledge-sastha.blogspot.com.jpeg

Le géant à quatre jambes a maintenant plus de 80 ans et demeure encore en bon état. Source: knowledge-sastha.blogspot.com

Aujourd’hui, les Circus Trees (arbres de cirque), comme on les appelle maintenant, peuvent être visités 12 mois par année. Amenez vos enfants ou vos petits-enfants, laissez-les s’amuser dans les manèges et les toboggans aquatiques… mais montrez-leur quand même ces fabuleux exemples d’art vivant que sont les arbres de M. Erlandson! La plus ancienne de ces sculptures, le géant à quatre pattes, a d’ailleurs maintenant plus de 80 ans!

Comme mentionné ci-dessus, tous les arbres sculptés d’Erlandson n’ont pas survécu. Par contre, on peut trouver des spécimens morts préservés dans certains musées américains, notamment le Museum of Art History de Santa Cruz, Californie, et le Maryland American Visionary Art Museum à Baltimore, Maryland.

Cela nous donne presque envie de commencer à créer nos propres arbres sculptés, n’est-ce pas?

Publicités

3 réflexions sur “Le fabuleux Cirque des arbres

  1. La pancarte et plusieurs autres sources disent 6 platanes, mais d’autres sources, dont la fille de M. Erlandson lui-même, prétendent que c’est 12: 6 groupes, chacun composé de 2 arbres. Probablement qu’on ne le saura jamais!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s