Humidité atmosphérique Mythes horticoles Plantes d'intérieur Truc du jour

Quand les feuilles d’un avocatier brunissent

L’air sec est la principale cause du brunissement des feuilles chez les avocatiers cultivés à l’intérieur. Source: cantikalami.club

Question : J’ai fait pousser un avocatier et maintenant les feuilles brunissent. Pourquoi? La plante mesure 75 cm (30 pouces) de haut et a seulement une tige principale.

Hélène

Réponse : L’avocatier (Persea americana) n’est pas vraiment très bien adapté aux conditions qui règnent dans nos demeures. D’accord, il est relativement facile à faire germer à partir du noyau récupéré d’un fruit et il pousse avec vigueur pendant un certain temps mais, par la suite, il devient graduellement de moins en moins attrayant… et c’est normal. Ce qu’il voudrait en fait est le plein soleil tropical et une forte humidité atmosphérique, choses difficiles à lui donner à l’intérieur.

C’est à l’automne et pendant l’hiver que le feuillage brunit, surtout en raison de l’air trop sec de nos demeures. En effet, quand nous commençons à chauffer notre résidence, l’humidité baisse sérieusement, souvent à 30% ou moins, alors que l’avocatier préfère une humidité relative très forte, soit d’environ 70 à 80%. Dans une telle situation, à cause de l’évapotranspiration, ses grandes feuilles perdent de l’eau plus rapidement que la plante ne peut la remplacer et alors les cellules commencent à mourir, d’où le brunissement.

Idéalement, vous augmenterez l’humidité dans la pièce au moyen d’un humidificateur. Ainsi, il devrait être possible de maintenir une humidité relative d’environ 50%. Ce n’est pas encore l’idéal, mais habituellement cela permet que le brunissement soit beaucoup moins prononcé. Un plateau humidifiant peut aussi aider à réduire le brunissement.

20181116C montage LH.png
Vaporiser les feuilles avec de l’eau ne donnera aucun résultat bénéfique. Montage: jardinierparesseux.com

Il ne sert à rien, par contre, de vaporiser les feuilles avec de l’eau dans un effort pour augmenter l’humidité. Que la vaporisation aide les plantes à faire face à l’air sec est un de ces mythes horticoles qui ne veut pas mourir.

Pour une croissance «parfaite», vous pourriez cultiver votre avocatier à l’étouffée pendant l’automne et l’hiver, soit dans un grand sac de plastique transparent où une humidité de 80% devrait être facile à atteindre. Vous pourriez ouvrir un peu le sac pour laisser sortir toute condensation. Une serre à l’atmosphère très humide conviendrait aussi.

Notez bien que, même si vous augmentez l’humidité, les feuilles abîmées ne reverdiront pas. Une bonne humidité ne fait que prévenir les dommages futurs.

Quelques suggestions supplémentaires

D’abord, je présume que votre plante est cultivée dans un pot de terreau. Beaucoup de gens démarrent leur avocatier au-dessus d’un verre d’eau, mais il ne peut pas y vivre éternellement. Dès que vous voyez un début de croissance racinaire, il faut le transplanter dans un milieu terrestre.

20181115B brbdyer420,www.houzz.com .jpg
Ne laissez pas votre avocatier faner suite à un manque d’eau, surtout quand l’air est sec, car cela aggravera le brunissement des feuilles. Source: brbdyer420,www.houzz.com

Quand il a été empoté, un arrosage régulier et en profondeur est nécessaire : la motte de racines ne doit jamais s’assécher complètement, car, encore, quand les racines s’assèchent, cela peut aussi mener à des feuilles brunissantes. Donc, dès que le terreau paraît sec au toucher, il est temps d’arroser de nouveau.

L’eau dure n’est pas bonne pour l’avocatier non plus. Or, non seulement l’eau du robinet peut-elle être naturellement dure, selon son origine, mais les traitements donnés à l’eau pour la maintenir potable peuvent augmenter sa dureté. Et l’eau dure peut aussi faire brunir le feuillage, surtout en combinaison avec l’air sec. Idéalement, l’eau d’arrosage aura une concentration en carbonate de calcium inférieure à 60 mg/l, ce qui correspond à une eau dite douce. Si l’eau de votre municipalité est considérée comme dure ou très dure, il vaudrait mieux arroser votre avocatier avec de l’eau de pluie, de l’eau de déshumidificateur ou de l’eau distillée.


La bonne nouvelle est que, même si vous ne faites rien, l’état de votre avocatier devrait s’améliorer au printemps, car les feuilles endommagées tomberont et de nouvelles feuilles, profitant de l’humidité accrue qui vient avec le changement de saison, pousseront et seront en pleine forme… jusqu’à la prochaine saison de chauffage. Cette dégradation saisonnière répétée est l’une des raisons pour lesquelles je répète que l’avocatier ne fait pas vraiment une bonne plante d’intérieur.

22 comments on “Quand les feuilles d’un avocatier brunissent

  1. Merci

  2. Vivianne Doyon

    Merci pour tous ces conseils et ces renseignements

  3. Merci c’est très utile pour mieux comprendre ce dépérissement ! Merci pour vos conseils :-))

  4. Le mien vas très bien depuis 3 ans qu’il a germé il fait maintenant 2m et commence à faire des branches

  5. Chantal Chabot

    Au bout de combien de temps peux t on installer l’avocatier en pleine terre ? Le mien fait 60 cm

  6. Bonjour,

    J’ai lu votre article et suivi vos conseils. Mon avocatier a +1 an. Il allait très bien jusqu’à récemment : je l’ai rentré en octobre, les feuilles ont commencé à noircir en décembre (mon appartement est très lumineux et chauffé normalement) et elles sont toutes tombées la semaine dernière (je l’avais rapproché du radiateur quelques jours). Ainsi, j’ai décidé de le mettre dans un grand sac plastique pour lui apporter de l’humidité. Le problème c’est que toutes les tiges notamment la tige principale ont noirci et séché sur les extrémités. Je l’ai donc sorti du grand sac. Maintenant je l’ai mis sous une lumière de potager artificielle. Que dois-je faire selon vous pour améliorer son état ? Je viens de couper les extrêmités noires des tiges… La bonne nouvelle c’est que pas mal de bourgeons sont présents et prêts à sortir. Merci beaucoup pour votre aide.

  7. Mon avocatier a 2 ans, il fait environ 40cm de haut, il était beau mais à l’étroit dans son pot. Je l’ai rempoté il y a 3 semaines et depuis les feuilles sont tombantes, comme sur la photo de votre article…
    Le rempotage a été difficile car il y avait beaucoup de petites racines qui se sont coupées. Depuis je ne sais pas quoi faire pour qu’il redevienne comme avant, je suis désespérée… Est ce que je dois tenter d’augmenter encore l’humidité en tentant le sac plastique transparent ? Il y a toujours des petites feuilles types bourgeon en haut de la tige, elles sont vraiment toutes petites même pas 1cm mais elles sont restées droites.
    Merci beaucoup

    • D’abord, la transplantation est toujours un choc pour le systèmes des plantes: il faut s’attendre à ce qu’il y ait au moins une petite réaction négative. Dans votre cas, elle a été un peu plus sévère, mais la plante devrait récupérer peu à peu, surtout maintenant que les jours se rallongent. Un sac de plastique peut très bien aider: il n’y a rien comme une forte humidité pour aider à la récupération des plantes (autres que les succulentes).

    • Vivianne Doyon

      Merci pour tous vos conseils Le mien a environ 4ans jamais a été a l extérieur il grandit si vite que je dois attacher les branches par en bas sinon il toucherait au plafond il perd des feuilles l hiver mais il y a toujours de nouvelles repousses je pince régulièrement les nouvelles tiges et ça fonctionne très bien

  8. ma08ud

    Bonjour,

    J’ai un avocatier depuis maintenant 3 ans, en intérieur, qui allait parfaitement bien jusqu’à il y a 4-5 mois. L’avocatier fait environ 1m50, il est placé au sud et à partir d’Octobre, il a perdu toutes ses feuilles, qui ont bruni, séché et sont tombées. Sachant qu’il subit très mal le chauffage et l’air sec, je n’ai quasiment pas chauffé la pièce dans laquelle il était (je n’avais jamais eu de problèmes les hiver précédents). Il dispose également de billes d’argiles qui lui permettait de garder une bonne humidité sans attirer les mouchons. Un ami vigneron m’a dit qu’il s’agissait probablement d’une carence en azote. J’ai donc acheté un produit concentré en azote et cela a semblé marcher pendant un temps. Il a refait des branches et des feuilles en janvier. Mais depuis, la croissance stagne, les feuilles dépérissent à nouveau, bien plus lentement, mais il n’est pas en forme. Habitant à Marseille, j’ai testé le ph de l’eau qui est à 9 voir 10, depuis le covid. Je me suis dit que cela se corrélait bien à la maladie de mon avocatier. Je l’arrose désormais avec une eau au ph controlé entre 6,5 et 7 et lui administre du lombrithé qui contient beaucoup de nutriments…
    Je n’ai plus vraiment de solutions… Si vous avez une idée, je suis preneuse !

  9. Bonjour et merci pour cet article ! De mon côté, mon avocatier à 1 an et depuis avril/mai ses feuilles noircissent. J’ai coupé les plus abimés mais le processus continue. Il est en pot avec terreaux, la terre est humide et se trouve à côté d’une fenêtre… comment faire pour qu’il aille mieux ? Est-ce intéressant de lui ajouter de l’engrais ? Merci et bonne journée 🙂

    • Vous pouvez appliquer un peu d’engrais pour la croissance générale de la plante, mais cela n’aura aucun effet sur le brunissement. Essayez d’augmenter l’humidité: pensez « jungle »! Il sera peut-être nécessaire de cultiver la plante à l’intérieur d’un sac de plastique en permanence. Rappellez-vous que l’avocatier n’est pas une bonne plante d’intérieur.

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :