N’empilez pas trop de terre sur les racines d’un arbre

Par défaut

Évitez d’empiler de la terre à la base d’un arbre. Source: inconnue.

En faisant des travaux sur votre terrain, évitez d’ajouter trop de terre sur la zone racinaire d’un arbre (environ 1 ½ fois sa ramure), car cela peut sérieusement endommager ses racines, voire tuer l’arbre lui-même. C’est que les racines près de la surface du sol servent à alimenter l’arbre en oxygène. Si on les couvre de trop de terre, elles vont littéralement suffoquer.

On voit souvent les entrepreneurs, par exemple, empiler de gros tas de terre sur le terrain lors de travaux. Qu’ils les posent sur un stationnement ou sur un gazon (facile à réinstaller), mais jamais au pied d’un arbre, surtout si la terre doit y rester plusieurs semaines. Pire, on voit parfois des entrepreneurs paysagistes (qui seraient censés savoir ce qu’ils font!) rajouter 45 ou 60 cm de terre, voire même plus, tout autour d’un arbre en voulant changer le gradient du terrain.

Ce genre de dommages est insidieux. Un arbre meurt rarement sur le coup après un tel traitement, mais graduellement, sur plusieurs années. Qui se rappellera quand il mourra 10 ans plus tard qu’il avait passé 2 mois avec un tas de terre à son pied? Ou pensera reprocher les dégâts à l’entrepreneur qui a rehaussé le terrain il y a belle lurette?

Puits d’arbre?

20181025B jvearchitects.com

Puits d’arbre. Source: jvearchitects.com

Parfois, un puits d’arbre (tour d’arbre) est proposé quand le gradient doit être augmenté autour d’un arbre mature: un mur de soutènement qui entoure le tronc de sorte qu’au moins une partie du système racinaire ne soit pas couvert par la nouvelle couche de terre. Et il faut tout un puits: il doit mesurer au moins 2,5 à 3 m de diamètre. D’ailleurs, idéalement, il serait installé à la limite des racines de l’arbre.

Les résultats sont toutefois mitigés. Tout dépend de l’espèce d’arbre (certaines essences s’adaptent mieux aux changements que d’autres) et de son âge (les jeunes arbres font mieux face aux changements que les spécimens matures). Ainsi, même quand un puits d’arbre est soigneusement installé selon les règles de l’art, un arbre mature va souvent entrer dans un déclin lent qu’on ne pourra pas corriger.

Planter au pied d’un arbre

20181025C HC.jpg

Pour planter sous un arbre, déposez une couche de papier journal (pour étouffer les mauvaises herbes), puis recouvrez le sol de pas plus de 20 cm de terre meuble. Cela donnera une couche de terre sans racines dans laquelle planter sans nuire à l’arbre. Source: Claire Tourigny, image tirée du livre Les 1500 trucs du jardinier paresseux

Vous pouvez quand même déposer une mince couche de terre à la base d’un arbre si vous avez besoin d’y faire une plantation. 20 centimètres de terre, par exemple, suffisent pour planter des jeunes vivaces ou des plantes couvre-sol sous un arbre sans nuire à l’oxygénation de ses racines. Mais déjà, recouvrir son système racinaire de seulement 10 cm de terre de plus (30 cm) peut être lentement fatal à certaines espèces.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s