Le nicandre : la plus jolie annuelle que vous n’avez jamais plantée

Par défaut

Jacinthe avec son nicandre. Source: Jacinthe Emond

Question : Pouvez-vous identifier cette belle grande plante? Elle est apparue dans ma plate-bande toute seule; je ne l’ai jamais plantée.

Jacinthe Emond

Réponse : Il s’agit d’un nicandre faux-coqueret ou, tout simplement, nicandre (Nicandra physalodes). C’est ce que j’appelle une belle d’autrefois: une plante bien connue de nos grands-parents, mais qu’on voit rarement dans les jardins modernes. Toutefois, elle se ressème et les graines égarées peuvent facilement voyager d’un terrain à un autre, transportées par les oiseaux. Ainsi, le nicandre s’est maintenu comme plante spontanée, apparaissant çà et là dans les champs et les jardins jusqu’à nos jours.

Le nicandre est originaire de la cordillère des Andes, en Amérique du Sud, mais est bien établi sur tous les continents comme plante adventice. D’ailleurs, il semble être en recrudescence : je reçois beaucoup de questions à son sujet.

20180915B Boronian, Wikimedia CommonsJPG.JPG

Fleur de nicandre. Source: Boronian, Wikimedia Commons

C’est une grande annuelle de 90 à 150 cm de hauteur, même 250 cm quand on lui laisse assez d’espace. Le nicandre produit des fleurs violettes en forme de cloche qui éclosent de juin ou juillet à septembre ou octobre. Les feuilles sont grandes (jusqu’à 30 cm de longueur), vert foncé à marge très dentée. Les fleurs à l’odeur musquée sont réputées éloigner les aleurodes* (mouches blanches), d’où le nom anglais «shoofly plant» (plante chasse-mouches). Les anglophones l’appellent aussi «apple of Peru» (pomme du Pérou) à cause de ses fruits ronds.

*Réputation sûrement surfaite, car on trouve parfois des larves d’aleurodes au revers des feuilles.

Après la floraison se forme un calice enflé vert qui rappelle celui du coqueret (lanterne chinoise), Physalis alkekengi, ou encore, de la cerise de terre, P. pruinosa, deux plantes du genre voisin Physalis, les trois plantes appartenant à la famille des Solanacées. On peut faire sécher les calices de nicandre pour utilisation dans les arrangements floraux.

À la différence de la cerise de terre, comestible, le fruit du nicandre serait toxique, comme ses feuilles d’ailleurs. Malgré cette toxicité supposée, les graines et les feuilles de nicandre sont consommées dans certaines parties du monde et on attribue à la plante plusieurs utilisations médicinales.

Comment le cultiver

20180915C www.aphotoflora.com.jpg

Calice de nicandre, probablement du cultivar ‘Violacea’ étant donné sa coloration pourprée. Source: www.aphotoflora.com

Si le nicandre ne se présente pas spontanément chez vous, vous pouvez l’acheter sous forme de semences, offertes dans certains catalogues.

Sachez que, curieusement, le meilleur moment pour semer le nicandre est à l’automne, car les graines germent mieux après un traitement à températures basses. Sinon, on peut le semer en pleine terre tôt au printemps, quand le sol est encore frais ou, pour une plante d’extra grande taille, à l’intérieur 4 à 6 semaines avant la date du dernier gel dans des pots biodégradables (recommandés pour ne pas endommager les racines fragiles lors du repiquage).

Semez sans recouvrir les semences, qui ont besoin de lumière pour germer. Cultivez la plante dans un emplacement ensoleillé ou, à la rigueur, mi-ombragé, dans tout sol bien drainé, même pauvre. Après tout, le nicandre est une mauvaise herbe : pensez-vous qu’il ait besoin d’un sol de jardin parfait?

20180915D normsnursery.blogspot.com.JPG

Une branche particulièrement panachée du cultivar ‘Splash of Cream’. Source: normsnursery.blogspot.com

C’est souvent le cultivar ‘Violacea’, aux fleurs de couleur plus foncée et aux calices pourprés, qu’on voit, non seulement dans les catalogues, mais même spontanément dans les jardins. La variété ‘Splash of Cream’, aussi offerte, présente un feuillage panaché irrégulièrement picoté de jaune pâle.

Sources

Voici quelques catalogues qui offrent des semences de nicandre :

La société des plantes
Semences Solana
Semailles
Chiltern Seeds


Le nicandre: une belle d’autrefois, certes, mais toujours aussi jolie au 21e siècle!

Publicités

3 réflexions sur “Le nicandre : la plus jolie annuelle que vous n’avez jamais plantée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s