Les légumineuses ajoutent-elles vraiment de l’azote au sol?

Par défaut

Dans la plupart des potagers, les légumineuses ne sont pas une aussi bonne source d’azote qu’on le prétend. Source: mcclendonsselectblog.com

Si vous appliquez les règles de base de la rotation des cultures, vous savez que vous devez suivre un plan de quatre ans dans l’ordre suivant: légumes-feuilles la première année, légumes-fruits la deuxième et légumes-racines la troisième. Ainsi, vous passez des plantes qui utilisent le plus d’azote aux plantes qui en utilisent le moins. Puis, la quatrième année, il vous faut cultiver des légumineuses afin de recharger le sol en azote. Ensuite, vous recommencez le cycle.

Il y a juste un hic! Les légumineuses n’apportent pas vraiment beaucoup d’azote au potager et, en fait, en utilisent probablement plus qu’elles n’en ajoutent, du moins lorsque vous les cultivez comme le font la plupart des jardiniers.

Pas de symbiose, pas d’azote

Une explication :

La plupart des légumineuses (les pois, les haricots et les fèves sont les légumineuses les plus cultivées, tandis que le trèfle, la vesce et le mélilot sont parmi les légumineuses sauvages les plus communes) vivent en symbiose avec des bactéries (rhizobiums) qui absorbent l’azote atmosphérique et le convertissent en substances que les plantes peuvent utiliser, comme l’ammoniac et le nitrate. Ces bactéries habitent les nodules situés sur le système racinaire de la plante. Lorsque la légumineuse meurt, cet azote est lentement libéré sous une forme que les autres plantes peuvent absorber. Génial! Toutes les plantes du potager peuvent en bénéficier! Sauf que…

20180901B shop.victorygardensvancouver.ca.jpg

Si vous n’ajoutez pas d’inoculant, il est peu probable que vos légumineuses entreront en symbiose avec les bactéries fixatrices d’azote. Source: shop.victorygardensvancouver.ca

Les légumineuses que vous cultivez ont-elles déjà été inoculées avec les bonnes bactéries? Si non, il vous faudra appliquer un inoculant. Il existe des souches spéciales pour les haricots, les pois, le soja, etc. ou vous pouvez utiliser une variété polyvalente qui traite la plupart des légumineuses de potager. Vous devez appliquer cet inoculant lorsque vous semez vos légumineuses pour la première fois. Une fois établies dans le sol, les bactéries peuvent rester vivantes, mais en dormance, pendant plusieurs années. Ainsi, passer quelques années sans partenaire légumineux ne les tuera pas. Donc, vous n’avez à les appliquer qu’une seule fois. Alors, quand vous sèmerez de nouveau des légumineuses la quatrième année de votre rotation des cultures, les bonnes bactéries seront toujours là.

Cela dit, parfois les rhizobiums appropriés trouvent votre potager par eux-mêmes ou étaient déjà dans le sol pour commencer, mais c’est assez peu courant. Et sans le bon rhizobium, vos légumineuses ne fixeront tout simplement pas l’azote!

20180901C www.greenpatchseeds.com.au.jpg

Nodules sur les racines d’un haricot mung. Source: www.greenpatchseeds.com.au

Pour vérifier si les bons rhizobiums ont trouvé votre potager, déterrez une légumineuse (pois, haricot, fève, etc.). S’il n’y a pas de nodules (croissances grumeleuses de différentes tailles) sur les racines, ce qui est le cas dans la plupart des jardins, cela signifie que vos légumineuses sont de nets utilisatrices d’azote, pas des fournisseurs. Il vous faudra les inoculer l’année suivante.

Mais attention! Les légumineuses sont paresseuses. Si vous enrichissez fortement le sol en azote (avec un engrais ou un apport de compost) juste avant de semer des légumineuses, celles-ci ne se donneront pas la peine d’établir une symbiose avec les rhizobiums et utiliseront tout simplement l’azote du sol, si facilement disponible. L’inoculation fonctionnera mieux lorsqu’aucune source d’azote n’a été ajoutée au sol au cours des deux dernières années.

Question

Pourquoi les semenciers n’ajoutent-ils pas une petite cuillérée du rhizobium approprié dans chaque sachet de semences de graines de légumineuse? Il me semble que ce serait la chose la plus logique à faire. Mais, pour autant que je sache, ce service n’est jamais offert.

Laissez les légumineuses se décomposer sur place

Supposons que les choses se passent bien et que la nodulation est bien présente sur les racines de vos légumineuses. Génial! Maintenant, n’allez pas gâcher les choses en les arrachant à la fin de la saison.

Voici pourquoi:

20180901D www.groworganic.com.jpg

C’est en utilisant des légumineuses comme engrais vert qu’on enrichit le plus facilement le sol en azote. Source: www.groworganic.com

La manière la plus efficace pour enrichir le sol en azote consiste à utiliser les légumineuses comme engrais vert. Quand elles commencent à fleurir, c’est-à-dire lorsqu’elles sont les plus riches en azote, retournez-les dans le sol où elles se décomposeront et libéreront l’azote qu’elles ont stocké. Ne les laissez pas monter en graine, car alors l’azote migrera largement des racines vers les graines. (C’est d’ailleurs pour cette raison que les graines des légumineuses sont si riches en protéines, car l’azote en est un composant essentiel.) Ainsi, avec la méthode de l’engrais vert, vous ne mangez pas vos haricots et vos pois: vous les laissez pourrir sur place!

20180901E www.garden.eco.jpg

N’arrachez pas les légumineuses à l’automne: laissez leurs racines se décomposer sur place! Source: www.garden.eco

Cependant, il y a un compromis possible, une façon de fertiliser le sol tout en nourrissant votre famille. Cultivez vos pois, haricots, fèves, etc. comme vous le faites habituellement, récoltant (et mangeant) leurs graines, mais ne les arrachez pas à l’automne. Au lieu de cela, coupez les feuilles et les tiges au sol si vous le voulez (bien que vous puissiez les faire pénétrer dans le sol aussi), mais surtout, laissez les racines dans le sol où elles pourront se décomposer. C’est que tout l’azote ne s’est pas déplacé vers les graines; une partie est restée dans les racines. Ainsi, les racines en décomposition contiennent encore une part décente d’azote dont vos futures cultures pourront profiter.

Côté pratique

Le jardinier moyen peut continuer de faire une rotation des cultures comme à l’habitude: c’est une excellente technique pour toutes sortes de raisons. Mais la prochaine fois que vous sèmerez des légumineuses, ajoutez le bon inoculum (disponible dans les jardineries, les coopératives agricoles, les catalogues de semences et en ligne) et ensuite, lorsque vous récolterez votre potager, laissez les racines des légumineuses dans le sol.

Ce n’est pas si compliqué, n’est-ce pas?

Publicités

4 réflexions sur “Les légumineuses ajoutent-elles vraiment de l’azote au sol?

  1. BD

    Pourquoi les semenciers n’ajoutent-ils pas une petite cuillérée du rhizobium approprié dans chaque sachet de semences de graines de légumineuse? Il me semble que ce serait la chose la plus logique à faire. Mais, pour autant que je sache, ce service n’est jamais offert.

    La réponse est simple: l’inoculant n’a qu’une durée de vie très courte, entre 4 et 5 mois maximum. Passé ce laps de temps, l’inoculant n’a plus aucun effet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s