Catégories

Recherche

Mon outil de plantation de bulbes préféré

L’outil de plantation ProPlugger. Source: www.proplugger.com Je suis un planteur de bulbes d’automne invétéré. Je ne peux tout simplement pas m’arrêter! Chaque automne, je finis par commander des centaines de bulbes à floraison printanière (et non, je n’exagère pas!) et je dois alors trouver des emplacements pour planter mon butin. Il y a vingt ans, alors que j’avais l’habitude d’agrandir une plate-bande annuellement, sinon d’en ajouter une nouvelle, c’était facile. J’avais beaucoup d’espace! Alors, je plantais les bulbes à la pelle: il suffisait de creuser un grand trou, d’y laisser tomber beaucoup de bulbes, puis de les couvrir de terre. Tout se faisait en un claquement de doigts! Mais depuis quelques années, «les» plates-bandes sont devenues «la» plate-bande: tout mon terrain est désormais un jardin de fleurs, de fruitiers et de légumes, de la rue jusqu’au fond de la cour. Je dois plutôt «insérer» mes bulbes dans des espaces restreints entre les autres végétaux. Cela signifie qu’une pelle est maintenant... Lire la suite >

Tournesol géant

Tournesol géant multiflore. Source : Louise Labrecque Question : Un tournesol géant a poussé dans mon jardin potager, et ce, sans que j’aie planté une graine. Il est magnifique et a l’aspect d’un gros bouquet de fleurs. Est-ce fréquent de voir un tournesol aussi gros? Louise Labrecque Réponse : Les tournesols (Helianthus annuus) viennent dans une vaste gamme de tailles allant de nain (moins de 30 cm) à géant (normalement entre 2,7 m et 3,5 m de hauteur). Votre plante est plus haute que la normale et très impressionnante, mais c’est loin du record pour un tournesol qui est établi à 9,17 m, soit presque 3 étages. Aussi, il est très fréquent que des tournesols spontanés apparaissent dans les jardins ou dans les champs, car souvent, les oiseaux ou les écureuils transportent les graines à une bonne distance de leur source, généralement un champ de tournesol ou une mangeoire. Un tournesol spontané de cette taille, et avec cette quantité de fleurs, demeure cependant très... Lire la suite >

Pensée du jour

Source: Dawn Arlotta, www.freestockphotos.biz C’est en jardinant qu’on devient jardinier. — Tiré de Pensées pour profiter pleinement du jardinage

Arbres et arbustes aux semences trop entreprenantes 

Semis beaucoup trop nombreux d’érable de Norvège (Acer platanoides) envahissant une forêt. Source: www.massaudubon.org Les arbres et arbustes suivants peuvent être envahissants par leurs semences qui tombent partout — souvent apportées par le vent, les oiseaux ou les écureuils — et qui germent presque toujours où l’on ne veut pas les voir. Heureusement que l’utilisation d’un bon paillis empêchera la plupart de germer. Par contre, certains arbres figurent parmi les rares végétaux dont les graines peuvent germer à travers un paillis. Ceux qui sont envahissants même dans un paillis de 5 cm d’épaisseur ou plus sont indiqués par un astérisque (*). Il peut quand même y avoir des variétés stériles parmi les espèces mentionnées (souvent le cas des variétés à fleurs doubles, notamment) et qui ne seront donc pas envahissantes. Aussi, souvent des espèces plantées à la limite de leur rusticité n’arrivent pas à produire des semences viables sous cette condition et alors ne sont pas envahissantes. Je ne dis pas de ne... Lire la suite >

L’automne: l’autre saison de plantation

Oui, on peut planter à l’automne! Source: clipartxtras.com, montage: jardinierparesseux.com Les jardiniers des régions tempérées sont à la course au printemps. Après une longue période de farniente (l’hiver), il y a tout d’un coup beaucoup de choses à faire en même temps. Il y a le potager à planter, des vivaces à diviser, une section de pelouse à réparer. On dirait qu’il n’y a pas assez d’heures dans une journée pour tout accomplir! À l’automne, toutefois, l’ambiance est plus détendue. Les gros travaux de l’année sont terminés. Il ne reste souvent qu’un peu de ménage à faire. C’est donc la saison idéale pour faire des plantations. La plantation automnale, est-ce même possible? Des plantations à l’automne? Beaucoup de jardiniers seront surpris de l’entendre, mais en fait, l’automne est généralement une aussi bonne période pour planter les végétaux que le printemps. On s’entend toutefois : ce n’est pas la saison pour planter les annuelles, les légumes annuels ou les bulbes d’été (dahlias,... Lire la suite >

Feuilles en réserve pour l’an prochain

Mettez des sacs de feuilles déchiquetées de côté pour le compost de l’an prochain. Source: katob427.com Quand les feuilles tombent abondamment à l’automne, n’utilisez pas toutes vos feuilles comme paillis. Mettez-en de côté, déchiquetées si possible (il suffit de les passer sous une tondeuse à gazon), dans des sacs de plastique (type sac de poubelle). Au printemps et à l’été, votre composteur se remplira de matières organiques vertes (mauvaises herbes, résidus de cuisine, rognures de gazon, etc.). Or, pour que la décomposition se fasse bien, il faut une part environ égale de matières vertes et brunes. Avec votre réserve de feuilles mortes de l’automne précédent, vous pourrez alors bien «nourrir» votre composteur durant toute la belle saison!

Faut-il éviter les grimpantes sur les murs?

Lierre de Boston (Parthenocissus tricuspidata) poussant sur un mur de brique. Non, il ne l’endommagera pas. Source: icastle.com Certaines grimpantes, comme la vigne vierge (Parthenocissus quinquefolia, zone 2), le lierre de Boston (P. tricuspidata, zone 5), l’hydrangée grimpante (Hydrangea anomala petiolaris, zone 5),  le lierre commun (Hedera helix, zone 7) et le fusain de Fortune (Euonymus fortunei, zone 6), montent grâce à des «crampons» (racines aériennes ou ventouses, selon le cas), ce qui leur permet de gravir même des surfaces plates comme les murs d’une maison. Par contre, les vieux livres de jardinage déconseillaient leur culture sur les murs, sous prétexte que les crampons pouvaient s’infiltrer dans le mortier et l’arracher. Il y avait peut-être un fond de vérité dans cette croyance, car les types de mortier utilisés jusqu’au début du 19e siècle s’effritaient avec le temps, et le poids d’une plante qui s’y serait fixée aurait pu théoriquement arracher le mortier, mais ce n’est plus le cas. Le mortier utilisé depuis... Lire la suite >

Nids d’oiseaux dans le potager

Champignons nids d’oiseaux, probablement des stercoraires (Cyathus stercoreus). Notez le péridiole noir lancé sur une brindille. Source : Richard Coulombe Question : Pourriez-vous identifier ces petits cônes gris foncé qui ont envahi le sol de mon carré de maïs et de haricots? À l’intérieur, il y a 4 à 5 graines noires qui semblent se disperser comme les graines d’un pissenlit puisque j’en retrouve collées sur du feuillage à 30 cm et plus de hauteur. Richard Coulombe Saint-Raphaël, Québec Réponse: Il s’agit de champignons nids d’oiseaux, de la famille des Nidulariacées. Leur nom vient de leur forme : on dirait un nid avec des œufs à l’intérieur. Il en existe beaucoup d’espèces dans cinq genres: Crucibulum, Cyathus, Mycocalia, Nidula et Nidularia, et on les trouve partout dans le monde. À sa formation, le «nid» est couvert par une membrane qui finit par se déchirer, révélant des sporophores (organes de fructification) en forme d’œuf qu’on appelle des péridioles. Quand des gouttes de pluie tombent dans le nid, cela... Lire la suite >

Benary: 175 ans de semences

C’est le 175e anniversaire du semencier-grossiste Benary, fournisseur de semences du monde entier. Source: www.benary.com, montage: jardinierparesseux.com En tant que jardiniers amateurs, nous ne savons pas toujours d’où viennent les semences que nous cultivons. Nous les achetons dans un magasin ou un catalogue et les semons. Nous posons rarement des questions sur leur origine. Mais quelque part, quelqu’un (en fait, généralement de nombreuses personnes) est en train de développer et de tester de nouvelles variétés, de récolter et d’emballer des semences, de les expédier, etc. Tel est le cas de Benary, un semencier-grossiste allemand qui partage ses semences avec le monde depuis 175 ans. Vous avez probablement cultivé des semences qui viennent de chez Benary, ou à tout le moins des plantes issues de semences de chez Benary, sans le savoir. Et l’entreprise est dans la même famille depuis maintenant six générations. Voici un bref résumé de cette entreprise fascinante. Des débuts modestes L’entreprise Ernst Benary Samenzucht für Gartensämereien und... Lire la suite >

10 faits surprenants au sujet du rosier

Source: clipartoons.com & battlefordreamisland.wikia.com, montage: jardinierparesseux.com Les rosiers (Rosa spp.) sont parmi les plantes de jardin les plus cultivées. Nous savons tous qu’ils ont des fleurs saisissantes, des parfums suaves et des tiges épineuses, et d’ailleurs, les êtres humains en cultivent depuis environ 5 000 ans. Vous pourriez donc penser que nous savons tout à leur sujet. Mais même ces plantes populaires conservent quelques secrets. En voici quelques-uns : Le rosier arbustif le plus haut du monde: un rosier hybride de thé ‘Bewitched’ est, à 5,7 m, le plus haut rosier arbustif jamais mesuré. Il a été cultivé par Christopher Rose à La Puente, en Californie et mesuré le 8 novembre 2017. Le plus haut rosier grimpant du monde: tous les rosiers ne sont pas autoportants et beaucoup sont cultivés comme plantes grimpantes. Selon le Livre Guinness des records, le rosier grimpant le plus haut de tous les temps est un spécimen de ‘Cécile Brunner’ de 27,7 m de hauteur, soit environ 8... Lire la suite >

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!