Pourquoi j’adore les conifères nains

Par défaut
20180718A www.pinterest.ca.jpg

Jardin dominé par les conifères nains. Source: www.pinterest.ca

J’aime la facilité dans le jardinage et, pour cette raison, les conifères nains me vont comme un gant. Imaginez! Aucun besoin de taille, d’engrais, de protection hivernale ni même, dans la plupart des cas, d’arrosage, du moins, pas une fois que la plante est bien établie. Vraiment, ce sont des plantes parfaites pour le jardinier paresseux!

D’accord, les jardiniers qui sont axés sur la floraison peuvent les trouver fades, car les conifères n’offrent pas de fleurs très saisissantes (elles sont généralement si discrètes qu’elles passent inaperçues!), mais leur feuillage est beau en toute saison, créant un effet qui dure beaucoup plus longtemps que celui des plantes à belle floraison. Et que de couleurs, de textures et de formes (pyramidale, ovale, colonnaire, évasée, arrondie, en monticule, etc.)!

Qu’est-ce un conifère nain?

Dans la nature, très peu de conifères sont de petites dimensions. La plupart des conifères nains que nous cultivons viennent de mutations: une branche normalement longue aux aiguilles bien espacées produit subitement une croissance très compacte, souvent avec des aiguilles plus courtes. Souvent, on appelle ses mutations des balais de sorcière. Quand on bouture ou greffe une branche de conifère prélevée d’un balai de sorcière, généralement la nouvelle plante garde sa croissance compacte et on l’appelle alors un conifère nain.

20180718B naturalistsnotebook

Le Jardin de la vallée à Bodnant Garden au Pays de Galles a été planté aux alentours de 1874. Plusieurs de ses conifères, maintenant géants, étaient à l’origine des conifères nains. Source: naturalistsnotebook

Par contre, le mot «nain» n’est pas vraiment bien choisi. J’aurais plutôt dit «à croissance lente», car tout conifère, même nain, continue de grandir durant toute sa vie. Donc, éventuellement, même le plus petit des conifères «nains» deviendra grand. J’ai déjà vu des conifères «nains» de plus de 20 m de hauteur! D’accord, c’étaient des plantes plus que centenaires, mais cela vous donne une idée.

Dimensions des conifères

Pour faciliter l’utilisation de conifères, on les classifie en quatre catégories d’après leur vitesse de croissance :

Conifère miniature : grandit de moins de 2,5 cm par année.

Conifère nain : grandit de 2,5 à 15 cm par année.

Conifère intermédiaire : grandit de 15 à 30 cm par année.

Grand conifère : grandit de plus de 30 cm par année.

Pour les petits coins intimes, donc, préférez des conifères miniatures ou nains.

Quand vous achetez un conifère nain…

20180718D www.agecroftgardencentre.co.uk.jpg

Les dimensions indiquées sur l’étiquette des conifères nains et miniatures sont généralement celles qu’ils auront à 10 ans. Source: www.agecroftgardencentre.co.uk

Saviez-vous que, quand vous achetez un conifère nain, les dimensions données représentent non pas ses dimensions maximales, mais ses dimensions à 10 ans? C’est une convention adoptée il y a longtemps par les producteurs de conifères, mais peu connue des jardiniers amateurs, qui sont alors surpris de voir leur «conifère nain» engouffrer la plate-bande au complet avec le temps. Et comme le conifère que vous lorgnez a peut-être déjà 4 ou 5 ans, il arrivera à cette taille — et la dépassera! — assez rapidement!

Ainsi, un pin des montagnes nain (Pinus mugo mughus) dont les dimensions sur l’étiquette indiquent 1 m de hauteur par 1,5 m de diamètre ne sera pas très nain dans 20 ans quand il mesurera 2 m de hauteur et 3 m de diamètre! Et imaginez dans 40 ans!

Suggestion de jardinier paresseux

2018071E www.pinterest.ca.jpg

Ici, on n’a pas tenu compte des dimensions futures des conifères. Bientôt, ils s’entremêleront et deviendront une masse de végétation mélangée. Source: http://www.pinterest.ca

Quand vous achetez un conifère nain (ou miniature), doublez mentalement les dimensions indiquées sur l’étiquette ou dans le catalogue et placez la plante selon ces calculs, laissant donc passablement d’espace entre chaque plante. (Suggestion: couvrez le sol d’un paillis épais pour prévenir les mauvaises herbes.) Ainsi, vous aurez environ 20 ans de beauté sans le moindre entretien.

Il n’est pas facile de récupérer un conifère surdimensionné par contre: la plupart répondent mal à la taille. Donc, après 20 ans de farniente, grouillez-vous et enlevez-le. Et si vous le remplacez par un autre conifère nain, vous voilà avec encore 20 ans de paix!

Culture des conifères nains

Il est difficile d’être très précis dans la culture des conifères nains, car il y en a tant de variétés différentes, chacune avec ses préférences. D’ailleurs, il existe à la fois des conifères tropicaux qui peuvent pousser sous les palmiers et d’autres si rustiques qu’ils peuvent pousser au-delà du cercle arctique, c’est dire à quel point leurs besoins peuvent diverger!

20180718F Kej605 Wikimedia CommonsJPG.JPG

Le cyprès chauve (Taxodium distichum) est l’un des rares conifères qui peut pousser dans un milieu semi-aquatique… et oui, il existe des variétés naines de ce conifère. Source: Kej605, Wikimedia Commons

Les conifères poussent sous presque toutes les conditions, sauf sous l’eau (il existe toutefois quelques conifères qui poussent avec leurs racines immergées). On peut dire qu’en général ils aiment le plein soleil ou, au plus, la mi-ombre et un sol bien drainé. Il existe quelques conifères qui tolèrent l’ombre, comme les ifs et les pruches (tsugas). La plupart tolèrent parfaitement les sols acides, mais ne les exigent pas pour réussir. Il existe aussi des conifères tolérant les sols alcalins (certains genévriers et ifs, notamment), mais ici encore, ils n’exigent pas un tel sol.

Peu de conifères tolèrent le sel (l’épinette blanche [Picea glauca] étant l’une des rares exceptions) et il n’est donc pas sage de planter des conifères trop près d’une rue traitée aux déglaçants. Ne placez pas non plus les conifères là où de la neige sera lancée par une souffleuse, car leurs aiguilles, étant présentes toute l’année, seront abîmées.

Évidemment, il faut toujours choisir des conifères d’après votre zone de rusticité. Si vous résidez en zone 4, donc, choisissez des conifères de zone 1, 2, 3 ou 4, mais pas de zones supérieures à la vôtre.

20180718G Ragesoss, Wikimedia Commons.jpg

Réversion sur une épinette naine. Il faut supprimer cette branche pour maintenir la forme compacte du conifère. Source:  Ragesoss, Wikimedia Commons

Normalement, si vous avez choisi le bon conifère pour votre emplacement, aucune taille ne sera nécessaire. Par contre, il arrive qu’un conifère nain produise une réversion, une tige de dimension normale pour l’espèce, ou une tige qui ne va pas dans le son sens. Si oui, il suffit de la supprimer.

Quant à l’engrais, tirons les choses au clair. D’abord, vous voudriez que votre conifère nain pousse lentement. Pourquoi essayer de stimuler une croissance plus rapide avec de l’engrais? Aussi, à moins que votre sol soit vraiment de piètre qualité, vous n’avez jamais besoin de fertiliser des conifères, nains ou de grande taille. Les engrais pour conifères sont essentiellement de la poudre de perlimpinpin, vendus par les jardineries davantage pour satisfaire l’inquiétude de leurs clients que pour avoir quelque utilité pour la plante. Ces plantes utilisent peu de minéraux et sont passées maîtres dans l’art d’extraire le peu qu’il leur faut du sol sans votre aide.

20180718H www.cornells.com.jpg

Il peut être utile d’installer une simple protection hivernale pour le premier hiver d’un conifère. Source: www.cornells.com

La première année de la plantation d’un conifère, il est sage de bien surveiller les arrosages pour que la motte de racines ne s’assèche pas. Il peut être utile de le protéger du vent froid le premier hiver en plaçant un écran temporaire (un morceau de géotextile ou de jute tendu entre deux piquets, par exemple) du côté du vent dominant à la fin de l’automne. Par la suite, aucune protection ne sera nécessaire. Si l’automne est sec, continuez à arroser les conifères jusqu’à ce que le sol gèle, sinon leurs aiguilles peuvent s’assécher et «brûler» au cours de l’hiver.

Et que dire de la coutume bizarre — mais très bien ancrée au Québec — qui consiste à emballer un conifère de jute ou de géotextile l’hiver? Je ne la comprends pas du tout : à quoi sert-il de planter un végétal intéressant en bonne partie pour son apparence hivernale puis de le cacher de la vue l’hiver?

Même en pot

20180718I minigardener.wordpress.com.jpg

On peut même créer de petits paysages en pot en utilisant des conifères miniatures comme arbres. Source: minigardener.wordpress.com

Les conifères nains — et surtout, miniatures — font aussi d’excellents sujets pour la culture en pot sur la terrasse, le balcon ou le toit. Justement, leur effet hivernal est imbattable! Mais assurez-vous de choisir un cultivar extra rustique, car les plantes cultivées en pot souffrent davantage du froid que les mêmes plantes cultivées en pleine terre. Donc, préférez une variété d’au moins une zone moindre que la vôtre. Les jardiniers de la zone 5, par exemple, devraient préférer, pour la culture en pot, un conifère de zone 1, 2, 3 ou 4 plutôt que de la zone 5; ceux de la zone 4, un conifère de zone 1, 2 ou 3, etc.


Allez-y! Ajoutez quelques conifères nains à votre aménagement et vous verrez comme l’apparence de ce dernier sera améliorée… en toute saison!

 

Publicités

2 réflexions sur “Pourquoi j’adore les conifères nains

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s