Le maïs aime la compagnie

Par défaut

 

20180617E hortidact.eklablog.com.jpg

Le maïs est monoïque: il produit des fleurs mâles et femelles séparées, mais sur la même plante. Source: hortidact.eklablog.com, montage: jardinierparesseux.com

Le maïs sucré ou blé d’Inde (Zea mays saccharata) est essentiellement le seul «légume» pollinisé par le vent. Pour cette raison, il faut le planter en groupe de façon à ce que le pollen des fleurs mâles (portées en panicule au sommet de la plante) tombe sur les fleurs femelles (les «soies», portées au milieu de la plante).

20180617B samwarren55.wordpress.com.jpg

Dans le potager familial, on cultive typiquement le maïs en blocs. Source: samwarren55.wordpress.com

Dans la grande culture, on assure cette pollinisation en cultivant le maïs en rangs multiples à perte de vue, ce qui n’est pas possible dans un petit potager domestique. On l’y plante plutôt en «blocs» (plusieurs rangs serrés formant un carré ou un rectangle). Le jardinier paresseux, toutefois, préféra sans doute la méthode des Amérindiens: semer 4 à 6 graines ensemble (on appelle cela la plantation en poquets).

20180617C www.thesurvivalgardener.com.jpg

Culture à l’amérindienne (la méthode des trois soeurs), où un poquet de 4 à 6 plants de maïs est entouré de haricots et de courges. Source: www.thesurvivalgardener.com

Cela donne un plus bel effet et, de plus, permet d’éparpiller le maïs dans le parterre, évitant ainsi les risques associés aux monocultures. Ainsi, les prédateurs du maïs, comme le ver de l’épi du maïs et la pyrale du maïs, qui trouvent le maïs d’après la concentration de l’odeur qu’il dégage, auront plus de difficulté à trouver les plantes, vous assurant une belle récolte avec moins d’efforts.

Les 4 à 6 plantes qui pousseront ensemble suffiront pour assurer une bonne pollinisation.20180617E hortidact.eklablog.com

Publicités

3 réflexions sur “Le maïs aime la compagnie

    • Dans le sens que c’est une plante qui demande plus d’engrais que beaucoup d’autres, oui… mais, la différence est quand même assez mineur et facile à compenser avec des applications de compost ou d’engrais. Le problème du maïs est plutôt l’espace qu’il occupe: c’est une grande plante qui occupe beaucoup d’espace et il faut plusieurs spécimens pour assurer une bonne fécondation. Sa culture dans un « petit » potager vient plutôt de cela.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s