Jardin d'ombre Truc du jour Vivaces

La plus belle vivace dont vous n’avez jamais entendu parler

 

20180616A friendsofthecommons.org.jpg
La spigélie du Maryland: que de couleurs pour l’ombre! Source: friendsofthecommons.org

Exotique à souhait, comme un fuchsia à fleurs dressées, cette petite plante des forêts décidues américaines crée tout un effet et pourtant, peu de jardiniers en ont entendu parler. La spigélie du Maryland (Spigelia marilandica) n’est tout simplement pas la vivace la plus reconnue. D’ailleurs, qui connaît même sa famille, les Loganiacées? Pourtant, c’est une plante de culture des plus faciles, très tolérante de l’ombre (!) et bien rustique (zone de rusticité 4). Ainsi, elle est promise à un bel avenir. Essayez-la et vous comprendrez pourquoi.

Petite plante de sous-bois aux fleurs voyantes

La spigélie pousse en touffe dense d’environ 30-60 cm de hauteur et 40-60 cm de diamètre, portant des tiges dressées minces, mais très robustes, et des feuilles opposées ovées ou lancéolées vert foncé et luisantes; sans pétiole et opposées, elles engainent la tige à leur base.

20180616B www.easywildflowers.com.jpg
Curieuses mais très jolies fleurs. Source: www.easywildflowers.com

La floraison est tout à fait surprenante. À l’extrémité de la tige se forme une série de 2 à 12 boutons floraux, tous du même côté, alignés à la file indienne. Ils sont verts au début, s’allongeant peu à peu et s’enflant à leur extrémité, comme une quille à l’envers, puis ils rougissent : un rouge riche et intense qui attire tous les regards. Mais ce n’est pas fini. Subitement, l’extrémité du bouton éclate pour révéler une étoile… jaune pâle à vert lime! Le contraste entre le rouge et le jaune est frappant.

La floraison, qui va du début au milieu de l’été, dure un bon quatre à six semaines. Ensuite, la plante redevient une simple plante à feuillage pour le reste de l’été.

Ses préférences

La spigélie du Maryland est une plante des sous-bois ouverts de l’est des États-Unis : oui, de l’état du Maryland, mais aussi d’une vingtaine d’autres. Elle se comporte donc mieux dans un milieu qui ressemble à son environnement naturel: un emplacement mi-ombragé ou ombragé et un sol riche en matières organiques avec beaucoup de litière forestière.

20180616C putnamhillnursery.com.jpg
Quelle jolie plante pour une plate-bande ombragée! Source: putnamhillnursery.com

Cela dit, on peut la planter ailleurs que dans une forêt sauvage. Elle est très attrayante dans une plate-bande classique et se montre très adaptable. Elle peut notamment tolérer sans problème le plein soleil, pour autant que son sol demeure humide, et elle est remarquablement vigoureuse à l’ombre. Tout sol bien drainé peut lui convenir, mais un sol riche en matières organiques est préférable. Pour compenser le manque de litière forestière dans les plates-bandes, un bon paillis organique est tout à fait indiqué.

Cette plante n’est pas très résistante à la sécheresse : arrosez-la en cas de disette.

La multiplication

Voilà que les choses se compliquent… et on comprend alors pourquoi la plante n’est pas plus courante dans les jardineries. C’est que sa multiplication est lente.

La spigélie est une plante qui donne de bons résultats dès l’année de la plantation, c’est vrai, mais avant qu’elle prenne assez d’expansion pour que vous soyez prêt à la diviser, on parle de 7 à 10 ans. Oui, la touffe s’élargit… mais si lentement!

20180616F J. Carmichael, WC.jpg
Les fleurs sont placées à la queue leu leu. Source: J. Carmichael, Wikimedia Commons

On peut la multiplier par semences… mais elles doivent être fraîches pour bien germer; les laisser sécher, c’est les faire mourir, alors peu de semenciers les offrent.

Vous pouvez cependant récolter les graines de vos propres plants. Mais attention : un jour, la capsule semble être loin de vouloir mûrir, le lendemain elle est déjà vide, les graines ayant été éparpillées partout au cours de la nuit que la capsule éclate explosivement. Donc, pour ne pas les perdre, placez un petit sachet de tissu autour des fleurs fanées pour capturer les graines à mesure qu’elles mûrissent.

Autre possibilité : naturalisez quelques plantes de spigélie dans un sous-bois et laissez-les se ressemer spontanément. Quand vous verrez de jeunes plants avec le même feuillage que les adultes, vous pourrez les déterrer et les transplanter où vous voulez.

Un pollinisateur spectaculaire

201880616D allthedirtongardening.blogspot.com.JPG
Les colibris apprécient le nectar sucré emmagasiné dans le tube rouge de la fleur. Source: allthedirtongardening.blogspot.com

La spigélie du Maryland est réputée pour sa capacité d’attirer les colibris. L’Opération Rubythroat, un centre de recherche international sur le colibri à gorge rubis, l’a mise sur sa liste des 10 meilleures plantes pour les attirer. On ne lui connaît aucun autre pollinisateur.

Toxique, mais…

La famille des Loganiacées est réputée pour ses plantes toxiques, dont le vomiquier (Strychnos nux-vomica), un arbre dont on dérive la strychnine, chère à l’auteur de romans policiers Agatha Christie. Et la spigélie, bien que moins toxique que sa cousine, demeure une plante toxique. Vous pouvez la manipuler sans crainte, mais pas la manger. Évidemment, dans votre environnement immédiat, environ 40 à 60 % des plantes sont toxiques, même que beaucoup de plantes comestibles ont des parties vénéneuses (pommiers, cerisiers, pommes de terre, etc.) et les cas d’empoisonnement sont extrêmement rares. Mais mieux vaut le savoir.

20180616E pixabay.com.png
Source: pixabay.com

Presque toute plante toxique a aussi des utilisations médicinales et, effectivement, les Amérindiens utilisaient autrefois une extraction des racines comme vermifuge.

Cette toxicité a aussi des avantages pour le jardinier: la spigélie semble bien résistante aux insectes et aux maladies et les cerfs ne s’y intéressent pas non plus.

Où la trouver?

Cette plante n’est pas inconnue des pépiniéristes et ceux qui se spécialisent en vivaces l’offrent assurément. Si vous ne la trouvez pas localement, il y a beaucoup de pépinières qui la vendent par la poste. Faites une recherche sous le nom botanique Spigelia marylandica pour voir.


Une belle vivace d’ombre à découvrir : pourquoi ne pas essayer la spigélie du Maryland cet été?

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

9 comments on “La plus belle vivace dont vous n’avez jamais entendu parler

  1. juste wow pour cette plante !!!

    • josée charbonneau

      cette magnifique plante est très très difficile a trouver!!! jai fait une recherche exhaustive et elle est introuvable au Québec!!!! jardin Jasmin, le seul qui la connaît, n’en a pas reçu cette année, Les pépinières que jai trouvé sur Internet ( aux USA) ne livrent pas au Canada…. avez vous des idées ou des adresses a me donner? j’apprécierais grandement.
      merci et bonne fin de semaine
      josée

  2. est-ce que cette plante se comporte bien dans un endroit à forte compétition racinaire ?

  3. Madeleine côté

    Je vais l’essayer dans mon jardin d’ombre si je la trouve
    Merci de la faireconnaitre

    • Cynthia Leduc

      Je viens de chercher sur google et elle semble disponible à Montréal sur le site de Jardin Jasmin. Il est possible de faire la livraison. J’aimerais aussi l’essayer!

  4. Merci de la découverte Larry!

Répondre à Laurette Audet Annuler la réponse.

Inscrivez-vous au blogue du Jardinier paresseux et recevez ses articles dans votre boîte de courriel à tous les matins!

%d blogueurs aiment cette page :