Pesticides en cas de besoin seulement

Par défaut
20180601A Sygenta Pesticidewise .jpg

Avant d’appliquer un pesticide en prévention, pensez à l’effet sur l’environnement, même s’il s’agit d’un pesticide biologique. Source: Sygenta Pesticidewise

En tant que jardinier paresseux, je ne suis pas vendu au concept pourtant populaire de traiter avec un fongicide ou un insecticide en prévention d’un problème qui pourrait survenir. Même si le traitement est biologique, il n’en reste pas moins qu’il perturbe l’environnement.

Plutôt que de traiter de façon préventive, je suggère d’attendre d’être certain d’avoir un problème et de traiter alors avec le produit le moins dommageable possible pour l’environnement… et seulement la plante en question. De plus, faites toute application à un moment où les insectes bénéfiques sont absents : par exemple, quand la plante n’est pas en fleurs ou, si elle l’est, tôt le matin avant que les insectes pollinisateurs ne soient présents.

Ainsi, l’impact sur l’environnement sera minime et surtout très localisé.

Tant qu’à traiter…

20180801B entomology.ifas.ufl.edu

Quand on fait un traitement, il faut toujours suivre les consignes. Source: entomology.ifas.ufl.edu

Tant qu’à traiter, cependant, un jardinier paresseux sage fera le traitement de A à Z, donc à la pleine dose recommandée et avec deux ou trois applications si le mode d’emploi du produit le conseille. Un traitement pesticide dilué ou qu’on ne complète pas ne fait qu’aider l’ennemi à développer une résistance au produit. C’est comme quand le médecin vous donne un antibiotique : il faut suivre le traitement jusqu’à la fin.

Et si le problème revient trop souvent — annuellement, par exemple —, soyez vraiment paresseux : arrachez la plante en question ou ne la semez plus. Il y a une limite à jouer avec des pesticides!

Plantes résistantes

Sachez qu’il existe maintenant des variétés résistantes aux maladies (et, à un moindre degré, aux prédateurs) chez presque tous les végétaux populairement cultivés : des pommiers résistants à la tavelure, des phlox résistants au blanc, des hostas résistants aux limaces, des rosiers résistants à la tache noire, etc. Utilisez-les plutôt que de déséquilibrer l’environnement avec des applications répétées de pesticides!20180601A Sygenta Pesticidewise

Publicités

8 réflexions sur “Pesticides en cas de besoin seulement

  1. Andrée

    Merci pour ce rappel aux lecteurs. Je n’utilise aucun pesticide. Je fous même la paix aux criocères, c’est tout dire. Mère Nature est nommée la gérante de mon petit jardin fleuri, rempli d’oiseaux. Parfois, il y a même des abeilles sauvages!

      • Andrée

        Merci, M. Divet, mais j’ai tout essayé! Les tomates ici (Montérégie) se plantent aux environs du 10 juin, mais les lys sont attaqués dès la fin d’avril… Trop tard. Un jour, je finirai par faire comme notre Jardinier paresseux et je jetterai les bulbes. Il m’arrive d’avoir malgré tout des lys odorants sans tige ni feuilles. Ils sentent vraiment trop bon pour les détruire…

  2. Salut !!
    En ce qui me concerne je n’utilise plus de produits chimiques. Je suis arrivé à avoir quasiment tous les produits naturels qui traitent de façon efficaces. Je les fabrique sous forme de purin.. Etc.. Certaines plantes permettent d’éloigner certains insectes. Certains insectes m’aident dans ce domaine.. Etc..

  3. Danielle

    Moi cette année j’ai des « bibittes » sur mes asperges ! Je les ai semées y’ a 4 ans environ. C’est la première fois que je les vois.
    Que faire ? J’ai été très découragée de voir cela !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s