Une barrière anti-insectes

Par défaut
20180518A rhinowindows.info.jpg

La couverture flottante laisse entrer l’air, l’eau et le soleil, mais pas les insectes indésirables. Source: rhinowindows.info

Un des «pesticides» les plus curieux qui soit est la couverture flottante, aussi appelée voile anti-insectes, filet d’exclusion ou toile flottante («floating row cover» ou «frost cover» en anglais). Il s’agit d’une étoffe translucide et très légère qui laisse passer l’eau de pluie, l’air et, bien sûr, la lumière du soleil.

À l’origine, ce produit fut conçu pour offrir aux légumes semés tôt au printemps quelques degrés de protection contre le gel… mais je pense que la plupart des jardiniers qui s’en servent aujourd’hui l’utilisent davantage pour protéger leurs cultures contre les insectes nuisibles.

Voici comment elle fonctionne.

20180518B www.amazon.com.jpg

Des doryphores (bibittes à patate en bon québécois) bien frustrés! Ils peuvent voir et sentir leur plante-hôte, la pomme de terre, mais ne peuvent pas l’atteindre. Source: www.amazon.com

Il s’agit de recouvrir lâchement le rang ou le carré du légume susceptible d’être attaqué par un insecte nuisible volant de la toile flottante et de retenir cette dernière sur les bords avec des piquets, des briques, de la terre ou des pierres, afin qu’elle ne parte pas au vent. La marge doit être pressée contre le sol ou même enterrée pour empêcher les prédateurs de pénétrer le secteur à partir du sol.

Quand les plants lèvent, l’insecte trouve vite sa proie préférée grâce à l’odeur qu’elle dégage et se pose sur la couverture, prêt à la bouffer. Mais horreur! Il ne peut pas pénétrer la barrière. Il fait les cent pas, tourne en rond, mais il n’y a rien à faire. Affamé, il finit par s’en aller ou encore, il meurt tout simplement, faute de pouvoir se nourrir.

La couverture flottante est très utile contre une vaste gamme d’insectes: 

  • altises
  • chenilles
  • cicadelles
  • coléoptères
  • doryphores de la pomme de terre
  • mineuses
  • mouches de la carotte, du chou et de l’oignon
  • pucerons
  • sauterelles
  • scarabées
  • teignes du poireau
  • thrips
  • vers gris (espèces migratoires)
  • et beaucoup d’autres

Essentiellement, si l’insecte vole ou saute pendant que la toile est en place, elle peut l’empêcher d’atteindre la plante. Elle peut même exclure les limaces et les escargots… du moins, s’il n’y en avait pas qui hivernaient dans le sol du secteur recouvert.

Pas besoin de support

20180518C www.gardening-guy.com.jpg

Les jardiniers forcenés aiment bien installer des tuteurs ou des cerceaux pour soulever la toile, mais cela va à l’encontre de la nature même du produit. Si on appelle ce produit « toile flottante», c’est qu’elle lève avec les plantes et n’a pas donc besoin d’autre support. Source: www.gardening-guy.com

La toile est tellement légère qu’elle lève avec les plantes à mesure de leur croissance (c’est pour cela qu’on la dit «flottante»), donc, elle n’a pas besoin d’une structure pour la surélever. Autrement dit, ce n’est ni un tunnel ni une mini-serre.

Par contre, beaucoup de jardiniers plus zélés que moi aiment bien installer des piquets ou des cerceaux et l’utilisent comme si c’était une tente. Après tout, ils semblent se dire, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué?

Un bémol

La couverture flottante n’est pas sans défauts, toutefois.

20180518D rurification.blogspot.ca.jpg

Il faut enlever la toile quand les légumes-fruits commencent à fleurir afin de donner accès aux abeilles et aux autres pollinisateurs. Source: rurification.blogspot.ca

D’abord, elle exclut tous les insectes, même les insectes pollinisateurs. Pour les légumes nécessitant une pollinisation, comme les courges, les concombres, les poivrons et les autres légumes-fruits, il faut ouvrir ou enlever la toile dès que les premières fleurs s’épanouissent.

Aussi, elle peut tenir les plantes trop au chaud pendant les périodes de canicule. Quand la température sous la toile dépasse 30 °C, il peut être sage de l’enlever.

Évidemment, une fois la couverture enlevée, vos plants seront alors de nouveau exposés aux insectes nuisibles, mais normalement, ce sera après le premier cycle de leur ennemi. Et habituellement, la population de l’ennemi, privé de sa source principale de nourriture au début de la saison, est désormais tellement réduite qu’il ne cause plus de dégâts dignes de mention. De plus, vos plants seront alors mieux développés et donc plus en mesure de résister si une deuxième génération de l’insecte devait se présenter.

Rotation obligatoire

Pour que cette technique soit efficace, il faut toujours faire une rotation des cultures, sinon, quand l’insecte sortira du sol au printemps, car il se terrait là où se trouvait sa plante-hôte l’année précédente, il se trouvera à l’intérieur de votre barrière anti-insectes et pourra alors s’en donner à cœur joie. Pas trop efficace, n’est-ce pas?

Durée de vie

20180518E www.westcoastseeds.com.jpg

Normalement, une toile flottante devrait durer au moins 4 ans. Source: www.westcoastseeds.com

Sous des conditions d’utilisation normales, on peut estimer qu’une toile flottante aurait une vie utile d’environ 4 ans.

Pas d’insecticides

Évidemment, l’utilisation d’une toile flottante permet de produire d’excellentes récoltes sans devoir utiliser des insecticides potentiellement nuisibles pour l’environnement.


Meilleurs résultats, moins d’efforts? La couverture flottante est parfaite pour le jardinier paresseux!20180518A rhinowindows.info

Publicités

4 réflexions sur “Une barrière anti-insectes

  1. Tomate urbaine

    Si je cultive mes carottes en contenant, ai-je besoin de les protéger quand même de la mouche de la carotte? Jusqu’à quelle date environ peut-on installer la toile? Est-il encore temps de le faire? Merci.

    • La culture en contenant n’est pas, en soi, une protection. Par contre, si vous cultivez dans un emplacement isolé du sol (sur un balcon, par exemple), la mouche peut prendre des années avant de trouver les pots. Les adultes commencent normalement à pondre en juin dans beaucoup de régions, donc vous avez encore du temps.

  2. Louise D. Sylvain

    Est-ce que le coton à fromage peut faire le même travail de protection? Où peut-on acheter la toile blanche protectrice? Probablement dans les centre jardins, mais tous ne semblent pas connaître cette toile car au Jardins de l’aéroport, ils ne connaissaient pas ce produit. Ils n’ont que les toiles noires pour empêcher les mauvaises herbes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s