Plus de 100 fleurs qui attirent les colibris

Par défaut

Colibri à gorge rubis femelle visitant des fleurs de jacobinia légèrement dressées (Dicliptera suberecta). Source: giphy.com

L’un des plus désirables oiseaux des Amériques est aussi le plus petit: le minuscule, mais très actif colibri ou oiseau-mouche. Il en existe plus de 300 espèces, la plupart trouvées en Amérique du Sud et centrale*, mais quelques espèces s’aventurent jusqu’au Canada et en Alaska l’été, notamment, dans l’est de l’Amérique du Nord, le colibri à gorge rubis (Archilochus colubris) et, dans l’ouest, le colibri roux (Selasphorus rufus). Quelle joie que de recevoir la visite de ces petits hélicoptères bourdonnants à deux ailes!

*Je vais certainement décevoir mes lecteurs européens, mais il n’y a pas de colibris en Europe.
20180430B Rick from Alabama : Flickr.jpg

Colibri à gorge rubis mâle sur des fleurs de pentas. Source: Rick from Alabama, Flickr

Les colibris sont les seuls oiseaux américains à se nourrir presque exclusivement de nectar floral et d’insectes trouvés dans les fleurs. Donc, plus vous avez de fleurs sur votre terrain, plus vous aurez de chances d’y voir des colibris. Ils préfèrent des fleurs qui sont riches en nectar. Ces fleurs sont souvent tubulaires ou portent un long éperon et, avec leur bec élancé, les colibris sont souvent les seuls animaux qui peuvent s’y abreuver, ce qui leur garantit que le nectar n’aura pas déjà été pillé par un insecte quelconque!

20180430D Aqulegia canadensis sunlightgardens.com.jpeg

La fleur de l’ancolie du Canada (Aquilegia canadensis) est munie de longs éperons, une adaptation à la pollinisation par les colibris. Source: sunlightgardens.com

Notez que les colibris visitent des fleurs de toute couleur, pas seulement les rouges, malgré la croyance populaire qui affirme le contraire. Par contre, ils sont indifférents aux parfums dégagés par les fleurs. Habituellement, les fleurs très odoriférantes sont pollinisées par les insectes.

Remarquez aussi que, très souvent, les nectaires des fleurs doubles sont cachés sous un amas de pétales et sont donc inaccessibles aux colibris. Si vous cherchez à attirer ces pollinisateurs à plumes, il vaut mieux vous limiter aux fleurs simples.

À vous de choisir

Voici une liste de plus de 140 plantes que les colibris adorent visiter:

  1. Abélia (Abelia spp.) zones 5 à 8, selon l’espèce
  2. Abutilon (Abutilon spp.) annuelle
  3. Agapanthe (Agapanthus spp.) plante d’intérieur ou zone 7
  4. Agastache (Agastache spp.) zones 3 à 8, selon l’espèce
  5. Agave (Agave spp.) plante d’intérieur ou zones 7 à 11, selon l’espèce
  6. Agérate (Ageratum houstonianum) annuelle
  7. Aloès (Aloe spp.) plante d’intérieur ou zone 9
  8. Alstromère (Alstroemeria spp.) plante d’intérieur ou zones 6 à 10, selon l’espèce
  9. Ancolie (Aquilegia spp.) zone 3
  10. Anisacanthe (Anisacanthus spp.) zone 8
  11. Arbre à soie (Albizia julibrissin) zone 7
  12. Arbre aux papillons (Buddleia davidii) zone 6b
  13. Arbre aux pois (Caragana spp.) zone 3
  14. Arbre corail (Erythrina spp.) zones 7 à 10, selon l’espèce
  15. Asclépiade (Asclepias spp.) annuelle ou zones 3 à 10, selon l’espèce
  16. Aubépine (Crataegus spp.) zone 3
  17. Azalée (Rhododendron spp.) zones 2 à 10, selon l’espèce
  18. Baptisia (Baptisiaspp.) zone 3

    20180430C Begonia boliviensis Starshine Red, www.jparkers.co.uk.jpg

    Begonia boliviensis ‘Starshine Red’. Source: http://www.jparkers.co.uk

  19. Bégonia (Begonia spp., notamment B. boliviensis) annuelle ou bulbe tendre
  20. Belle-du-jour (Convoluvulus tricolor) annuelle
  21. Bergenia (Bergenia spp.) zone 3
  22. Beschornéria (Beschorneria spp.) zone 9
  23. Bétoine écarlate (Stachys coccinea) zone 7
  24. Bois bouton (Cephalanthus occidentalis) zone 4
  25. Bomarea (Bomarea spp.) plante d’intérieur ou zone 8
  26. Bouvardia (Bouvardia spp.) plante d’intérieur ou zone 8
  27. Buisson au colibri (Hamelia patens) plante d’intérieur ou zone 9
  28. Cactus (Echinocereus spp., Opuntia spp. etc.) zones 3 à 10, selon l’espèce
  29. Calament (Calamintha spp. et Clinopodium nepeta) zones 3 à 8, selon l’espèce
  30. Calibrachoa (Calibrachoa spp.) annuelle
  31. Campanule (Campanula spp.) zones 3 à 7, selon l’espèce
  32. Canna (Canna spp.) zone 8
  33. Capucine (Tropaeolum spp.) annuelle
  34. Caragana (Caragana spp.) zone 3
  35. Caryoptère (Caryopteris spp.) zones 5 à 8, selon l’espèce
  36. Céphalanthe occidental (Cephalanthus occidentalis) zone 4
  37. Cestrau (Cestrum spp.) zone 8
  38. Chèvrefeuille arbustif (Lonicera spp.) zone 2
  39. Chévrefeuille du Cap (Tecoma capensis) zone 10

    20180430E LonicerabrowniiDropmoreScarlet www.perryhillnurseries.co.uk

    Chévrefeuille grimpant (Lonicera x brownii ‘Dropmore Scarlet’). Source: http://www.perryhillnurseries.co.uk

  40. Chèvrefeuille grimpant (Lonicera spp.) zone 3 à 6, selon l’espèce
  41. Chilopsis (Chilopsis linearis) zone 8
  42. Clématite (Clematis spp.) zones 2 à 9, selon l’espèce
  43. Cléome (Cleome hasslerana) annuelle
  44. Cœur-saignant (Dicentra spp.) zone 3
  45. Crocosmia (Crocosmia spp.) zone 6
  46. Cuphéa (Cuphea spp.) annuelle
  47. Dahlia (Dahlia spp.) zone 8 ou bulbe tendre
  48. Delphinium (Delphinium spp.) annuelle ou zone 3
  49. Diervillée (Diervilla spp.) zone 3
  50. Digitale (Digitalis spp.) zone 4
  51. Échinacée (Echinacea spp.) zone 3 ou 4
  52. Épilobe à feuilles étroites (Chamaenerion angustifolium, syn. Epilobium angustifolium) zone 1
  53. Érable de maison (Abutilon spp.) annuelle
  54. Érythrine (Erythrina spp.) zones 7 à 10, selon l’espèce
  55. Faux agave (Manfreda spp. et x Mangave cvs) plante d’intérieur ou zone 8
  56. Faux indigotier (Baptisia spp.) zone 3
  57. Fleur cigarette (Cuphea ignea) annuelle

    20180430F Fuchsia magellanica, Jano Vega, www.flickr.com.jpg

    Fuchsia magellanica. Source: Jano Vega, http://www.flickr.com

  58. Fuchsia (Fuchsia spp.) annuelle
  59. Fuchsia de Californie (Epilobium canum, syn. Zauschneria californica) zone 4
  60. Gadelier (Ribes spp.) zone 4b
  61. Galane (Chelone spp.) zone 3
  62. Gentiane (Gentianaspp.) zones 2 à 6, selon l’espèce
  63. Géranium annuel (Pelargonium spp.) annuelle
  64. Germandrée (Teucrium spp.) zones 4 à 7, selon l’espèce
  65. Gingembre (Alpinia spp., Costus spp., Hedychium spp., Zingiber spp.) zone 10
  66. Glaïeul (Gladiolus spp.) bulbe tendre
  67. Gloire du matin (Ipomoea spp.) grimpante annuelle
  68. Gloxinia forestier (Gloxinia sylvatica, syn. Seemannia sylvatica et autres) zone 8
  69. Grévillier (Grevillea spp.) plante d’intérieur ou zones 8 à 11, selon l’espèce
  70. Groseillier (Ribes spp.) zone 4b
  71. Gueule de loup (Antirrhinum majus) annuelle
  72. Haricot d’Espagne (Phaseolus coccineus) grimpante annuelle et légume
  73. Hémérocalle (Hemerocallis spp.) zone 3
  74. Heuchère (Heuchera spp.) zone 3
  75. Hibiscus (Hibiscus spp.) zones 5 à 11, selon l’espèce
  76. Hibiscus dormant (Malvaviscus spp.) plante d’intérieur ou zone 9
  77. Hosta (Hosta spp.) zone 3
  78. Impatiens des jardins (Impatiens wallerana) annuelle

    20180430G Impatiens du Cap Tony Alter, WC.jpg

    L’impatiens du Cap (Impatiens capensis) est une annuelle indigène d’Amérique du Nord qui nourrit les colibris. Source: Tony Alter, Wikimedia Commons

  79. Impatiens du Cap (Impatiens capensis) annuelle
  80. Ipomée (Ipomoea spp.) grimpante annuelle
  81. Iris (Iris spp.) zones 2 à 9, selon l’espèce
  82. Jacobinia (Justicia spp.) plante d’intérieur ou zone 10
  83. Jacobinia légèrement dressé (Dicliptera suberecta) plante d’intérieur ou zone 10
  84. Jasmin trompette (Campsis radicans) zone 6
  85. Justicia rouge (Odontonema strictum) annuelle ou zone 10
  86. Kolkwitizia (Kolkwitzia amabilis) zone 4
  87. Lantana (Lantana camara), annuelle ou zone 8
  88. Liatride (Liatris spp.) zone 3
  89. Lis (Lilium spp.) zones 3 à 7, selon l’espèce
  90. Lis des Incas, lis du Pérou (Alstroemeria spp.) plante d’intérieur ou zones 6 à 10, selon l’espèce
  91. Lis queue de renard (Eremurus spp.) zone 4
  92. Lobélie cardinale (Lobelia cardinalis) zone 2
  93. Lupin (Lupinus spp.) zone 3
  94. Lupin indigo (Baptisia spp.) zone 3
  95. Mandevilla (Mandevilla spp.) annuelle
  96. Manéttie (Manettia spp.) plante d’intérieur ou zone 8
  97. Marronnier d’Inde (Aesculus spp.) zones 4b à 8, selon l’espèce

    20180430H Mirabilis_jalapa, Juni WC.jpg

    Merveille du Pérou (Mirabilis jalapa). Source: Juni, Wikimedia Commons

  98. Merveille du Pérou (Mirabilis jalapa) annuelle ou zone 9
  99. Mimule (Mimulus spp.) annuelle
  100. Monarde (Monarda spp.) zone 3
  101. Muflier (Antirrhinum majus) annuelle
  102. Népéta (Nepeta spp.) zone 3
  103. Nicotiana (Nicotiana spp.) annuelle
  104. Œillet (Dianthus spp.) annuelle ou zone 3 à 9, selon l’espèce
  105. Oenothère (Oenothera spp.) zones 2 à 7, selon l’espèce
  106. Olivier de Bohême (Elaeagnus angustifolia) zone 2b
  107. Onagre (Oenothera spp.) zones 2 à 7, selon l’espèce
  108. Passerose (Alcearosea) zone 3
  109. Pélagonium (Pelargonium spp.) annuelle
  110. Penstémon (Penstemon spp.) annuelle ou zones 2 à 8, selon l’espèce
  111. Pentas (Pentas lanceolata) annuelle
  112. Petit flamboyant (Caesalpinia spp.) plante d’intérieur ou zone 9
  113. Pétunia aux étamines exertées (Petunia exerta) annuelle
  114. Phlox (Phlox spp.) annuelle ou zone 3
  115. Physostégie (Physostegia virginiana) zone 2
  116. Pied d’alouette (Delphinium spp.) zone 3

    20180430I Justicia brandegeeana, Rror, WC.jpg

    Plante crevette (Justicia brandegeeana). Source: Rror, Wikimedia Commons

  117. Plante crevette (Justicia brandegeeana, syn. Beloperone guttata) plante d’intérieur ou zone 10
  118. Pommiers et pommetiers (Malus spp.) zone 3
  119. Quamoclit (Ipomoea quamoclit), plante grimpante annuelle
  120. Quatre-heure (Mirabilis jalapa) annuelle ou zone 9
  121. Queue de lion (Leonitis spp.) annuelle
  122. Rhododendron (Rhododendron spp.) zones 2 à 10, selon l’espèce
  123. Rince bouteille (Callistemon spp.) plante d’intérieur ou zone 9
  124. Robinier (Robinia spp.) zones 4 à 8, selon l’espèce
  125. Romarin (Rosmarinus officinalis) annuelle ou zone 7
  126. Rose trémière (Alcea rosea) zone 3
  127. Rudbeckie pourpre (Echinacea spp.) zone 3 ou 4
  128. Saponaire (Saponaria spp.) zone 3
  129. Sauge (Salvia spp.) annuelle ou zone 4
  130. Scabieuse (Scabiosa spp.) annuelle ou zone 4
  131. Scrophulaire rouge (Scrophularia macrantha) zone 4

    20180430H Silen Regia Royal Catchfly www.tapatalk.com.jpg

    Colibri pollinisant une fleur de silène royal (Silene regia). Source: www.tapatalk.com

  132. Silène (Silene spp.) annuelle ou zones 3 à 8, selon l’espèce
  133. Silphium (Silphium spp.) zone 3
  134. Spigélie du Maryland (Spigelia marilandica) zone 4
  135. Tabac d’ornement (Nicotiana spp.) annuelle
  136. Torénia (Torenia fournieri et autres) annuelle
  137. Tritome (Kniphofia spp.) zone 6
  138. Tubéreuse (Polianthes tuberosa) bulbe tendre
  139. Tubéreuse bleue (Agapanthus spp.) plante d’intérieur ou zone 7
  140. Verge d’or (Solidago spp.) zone 3
  141. Vernonie (Vernonia spp.) zones 4 à 6, selon l’espèce
  142. Véronique (Veronica spp.) zones 2 à 7, selon l’espèce
  143. Vervaine (Verbena spp.) annuelle
  144. Weigela (Weigela spp.) zones 3 à 5, selon l’espèce
  145. Yucca (Yucca spp.) plante d’intérieur ou zones 3 à 10, selon l’espèce
  146. Yucca rouge (Hesperaloe spp.) zone 7
  147. Zinnia (Zinnia spp.) annuelle20180430B Rick from Alabama : Flickr

 

Publicités

7 réflexions sur “Plus de 100 fleurs qui attirent les colibris

  1. Coude

    Si vous cherchez LA plante annuelle dont les colibris sont fous, chez moi c’est le cuphéa « Vermillionaire ».

    Cuphea ignea était la plante la plus utilisée par M. Turgeon du projet colibri Québec. ( Il en vendait des semis dans le défunt comptoir de vente.) Mais on trouve le cultivar Vermillionaire dans la plupart des centre-jardins.

    Les colibris ne le lâchent pas. Bien sûr ils visitent aussi les fuchsias ( beaucoup! ), weigela, monbrétilas/crocosmies, asarines/lophosperum, primevères, etc, mais celle qu’ils visitent avec le plus d’insistance c’est le « Vermillionaire ».

    Le cuphéa produit sans arrêt des douzaines de fleurs tubulaires orange vif, pleines de nectar, de sa sortie dehors jusqu’au gros gel (il reste beau et fleuri sous la neige à -3°C).

    Il endure un petit oubli d’arrosage, demande peu d’engrais, se garde bien à l’intérieur l’hiver ( devant une fenêtre au sud il fleurira sans arrêt ) et on peut le bouturer très facilement pour en mettre partout. ( Boututres à l’étouffée, enracinement en 10-15 jours. )

    Ses racines sont superficielles, donc j’en plante des boutures préalablement enracinées avec mes tulipes. Quand le cuphéa s’étend, le feuillage des tulipes se meurt.

  2. Lise Blais

    J’ai beaucoup d’espèces mentionnées (vivaces et annuelles) ici dont le cuphéa « Vermillionaire » et oui, ils adorent !

  3. Michelle Turcotte

    Quand vient le temps de la fleuraison des haricots espagnols, je le vois…merci pour cet info sur les colibris que j’adore

  4. Steven

    Bonjour, n’ayant pas d appareil photo ac moi je nai pas eu loccasion de le photographier mais je vous assure que si vous avez les bonne fleur le colibri est present du moins dans le nord de la france.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s