Tout savoir sur la fertilisation des plantes d’intérieur

Par défaut

Note: ce blogue a été emprunté, avec permission, à Folia Design. Son auteur est Réal Dumoulin.

20180426growingtogether.areavoices.com .jpg

Il faut savoir bien utiliser les engrais sur les plantes d’intérieur. Source: growingtogether.areavoices.com

Il existe de grands mythes dans la population sur les vertus de la fertilisation des plantes, notamment des plantes intérieures. En effet, la plupart des gens pensent que la fertilisation joue un rôle prépondérant dans la santé de leurs plantes alors qu’en fait la fertilisation n’y joue qu’un rôle mineur. Ce qui importe surtout dans la vie d’une plante d’intérieur, ce sont la qualité du terreau, l’éclairage, l’arrosage, l’humidité et la température ambiante. Toutefois, il ne faut pas négliger complètement la fertilisation qui joue tout de même un rôle dans la qualité et la beauté de nos plantes intérieures.

Alors, quand faut-il fertiliser?

Le grand principe est le suivant : on ne fertilise une plante que lorsqu’elle est en croissance!

• De façon générale, on ne fertilise pas les plantes durant l’hiver dans nos maisons. Les plantes sont presque toutes en semi-dormance et la fertilisation ne fera que favoriser une pousse faible et étiolée, sensible aux insectes et aux maladies. Toutefois à partir de la fin de février,la plus grande luminosité engendre une poussée de croissance chez la plupart de nos plantes intérieures. C’est alors le temps de fertiliser.

• Toutefois, il y a des exceptions. Toute plante qui est en réelle croissance peut être fertilisée, normalement à une dose moindre que celle recommandée sur les produits, soit du ¼ à ½ la dose. En effet, les plantes qui sont en situation de vive luminosité, par exemple sous des lampes fluorescentes, dans un solarium ou dans une fenêtre plein sud, continuent de croître et même de fleurir durant l’hiver. Il faut donc les fertiliser. De plus, certaines plantes sont justement en pleine floraison durant l’hiver dans nos maisons telles les cyclamens, les azalées de maison, les gardénias, etc. Il faut donc aussi les fertiliser régulièrement.

• Une erreur souvent commise est de fertiliser une plante en détresse, ce qu’il ne faut absolument pas faire. Lorsqu’une plante est mal en point, il faut analyser la situation et la traiter selon ses besoins : manque de lumière, trop ou pas assez d’arrosage, terreau trop compact, rempli de sels minéraux des fertilisants ou dévitalisé, etc. Fertiliser une plante en détresse risque tout simplement de la tuer!

• Généralement, on ne fertilise pas après un rempotage ou un surfaçage, car les terreaux contiennent déjà des engrais. On attend au moins 2 à 4 semaines avant de commencer à fertiliser une plante qui a été rempotée ou surfacée.

• Les plantes n’ont habituellement pas besoin de fertilisation pour environ 6 semaines après l’achat, car elles l’ont été en magasin.

La période normale de fertilisation va de la fin de février au mois de septembre pour les plantes d’intérieur qu’elles passent la saison estivale dehors ou non.

Quel fertilisant choisir?
On trouve dans le commerce un grand nombre de fertilisants différents se présentant sous différentes formes et différentes formules chimiques ou biologiques. On veut naturellement choisir le meilleur pour nos plantes.

D’abord, il faut savoir que la plupart des fertilisants se valent plus ou moins et on peut utiliser à peu près n’importe lequel pour n’importe laquelle plante. M. Larry Hodgson dit toujours avec raison que les plantes ne savent pas lire les étiquettes et donc qu’elles vont profiter de tout fertilisant quel qu’il soit.

Fertilisants à dégagement lent ou rapide

Certains fertilisants se présentent sous forme de granules ou de bâtons et sont à dégagement lent, c’est-à-dire qu’ils vont nourrir la plante pour une longue période. Souvent, une seule application suffit au printemps, quoiqu’une nouvelle application en début de juillet peut s’avérer favorable.

La plupart des fertilisants sont à dégagement rapide que ce soit sous forme liquide ou en poudre que l’on dilue avant usage en suivant les indications du fabriquant. On arrose le terreau avec le liquide, mais attention : on ne fertilise pas un sol sec, car cela nuira à la plante et affectera les racines asséchées.

On peut aussi ajouter du fertilisant foliaire, c’est-à-dire vaporiser sur le feuillage un fertilisant, souvent des algues diluées dans un liquide.

20-20-20? / 10-30-10? / 15-30-15? / 30-10-10?

Comment se débrouiller dans tous ces chiffres? Rappelez-vous que les plantes ne savent pas lire les étiquettes! En général, un fertilisant de type 20-20-20 ou similairement équilibré convient parfaitement pour toutes les plantes sans problèmes. Les fertilisants d’algues marines sont particulièrement intéressants tant pour usage foliaire que pour le terreau.

Et le compost?

Le compost n’est pas vraiment un fertilisant, mais un élément qui vient améliorer la structure du sol pour qu’il retienne mieux l’eau ainsi que les fertilisants. Il est excellent d’en ajouter dans vos potées, mais il faudra tout de même fertiliser éventuellement.

Fertilisants biologiques ou chimiques?

Alors là, on entre dans toute une discussion. En fait, les plantes ne voient pas vraiment la différence. Le choix se fera selon vos valeurs personnelles. On trouve facilement sur le marché des fertilisants biologiques comme les algues marines.
Attention à la surfertilisation!

Beaucoup de gens abusent de la fertilisation en pensant que leurs plantes seront plus belles et en meilleure santé. C’est une erreur grave. Les plantes surfertilisées finissent par dépérir, car leur croissance excessive s’avère faible et maladive et les rend sensibles aux maladies et aux infestations d’insectes. De plus, cet excès entraîne des carences et des déséquilibres entre les éléments nutritifs, ce qui leur nuit encore plus.


Bref, une fertilisation équilibrée en temps utile aidera vos plantes d’intérieur à s’épanouir, mais tout excès sera nuisible.

 

Publicités

4 réflexions sur “Tout savoir sur la fertilisation des plantes d’intérieur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s