Prêtez attention aux plantes phototoxiques!

Par défaut
20180416F wagwalking.com & www.handinorme.com .jpg

Il y a des plantes qu’il ne faut pas toucher, du moins pendant une journée ensoleillée, comme cette grande berce (Heracleum mantegazzianum). Source: wagwalking.com & www.handinorme.com, montage: jardinierparesseux.com

Avec la saison de jardinage extérieur qui débute, il peut être utile de rappeler aux jardiniers (et aux randonneurs!) d’éviter, si possible, tout contact avec les plantes phototoxiques présentes dans nos jardins et nos campagnes ou, du moins, de les éviter par une journée ensoleillée.

20180416B Vincent, WC.jpg

Réaction phototoxique au contact avec la rue (Ruta graveolens). Source: Vincent, Wikimedia Commons

Une plante phototoxique est une plante qui provoque une réaction cutanée chez l’humain ou chez l’animal quand il y a eu contact avec la peau suivi d’une exposition au soleil. Donc, au contraire des plantes qui causent une dermite de contact simple en toutes circonstances, comme l’herbe à la puce (Toxicodendron radicans) ou l’ortie (Urticaria spp. et Laportea spp.), et avec lesquelles la réaction peut donc avoir lieu en tout temps même si le contact a eu lieu la nuit, les plantes phototoxiques ne créent de désagréments que par de belles journées ensoleillées… quand justement les jardiniers et les randonneurs sont en plein air.

20180416C Westdelta, www.youtube.com.jpg

Panais sauvage (Pastinaca sativa). Source: Westdelta, http://www.youtube.com.

Les principaux composés chimiques qui provoquent une réaction phototoxique sont les furocoumarines, produites par certaines plantes pour se protéger des prédateurs. On les trouve surtout dans deux familles végétales : la famille des Apiacées (ombellifères) et la famille des Rutacées (famille de l’oranger). Certaines sont des plantes sauvages ou des mauvaises herbes, comme la berce du Caucase (Heracleum mantegazzianum) et le panais sauvage (Pastinaca sativa), alors que d’autres sont des plantes de jardin, comme la rue (Ruta graveolens), plante médicinale et condimentaire, et la fraxinelle (Dictamnus albus), plante ornementale.

La sensibilité aux plantes phototoxiques (photosensibilité) varie beaucoup d’une personne à l’autre. Certaines personnes n’y réagissent pas du tout, d’autres ne sont que légèrement touchées, avec une réaction qui ressemble à un simple coup de soleil, alors que d’autres voient leur peau se couvrir de cloques qui peuvent résulter en des cicatrices permanentes. Contrairement à la dermatite photoallergique, la réaction n’implique pas de phénomène immunologique et peut se présenter dès la première exposition à la substance. Les personnes très sensibles finissent parfois à l’hôpital! Les enfants sont souvent plus photosensibles que les adultes, mais par contre, à la manière d’une allergie, d’autres personnes en deviennent plus sérieusement affectées à la suite de contacts répétés.

20180416D kupindo.com.jpg

Rue (Ruta graveolens). Source: kupindo.com

Notez que le type de plante est aussi un facteur. La berce du Caucase a la réputation d’être la plante la plus phototoxique, mais certaines personnes réagissent aux plantes qui ne dérangent pas le moindrement la plupart des humains : la carotte sauvage (Daucus carota), par exemple, commune dans les champs presque partout dans le monde. Plusieurs herbes aromatiques et médicinales, ainsi que certains légumes de tous les jours, peuvent donner des réactions cutanées aux gens très sensibles qui manipulent leur feuillage, notamment l’aneth, l’anis, l’angélique, le céleri, la carotte, la coriandre, le fenouil, la livèche, le persil et — surtout! — la rue (environ un tiers de la population est sensible à cette dernière).

Parmi les plantes alimentaires tropicales, il n’est pas rare de voir les gens réagir négativement aux limes, aux citrons et aux oranges amères et certaines personnes sont sensibles aux figues si elles s’exposent au soleil après les avoir mangées. En général, ce sont alors les lèvres et la peau autour des lèvres qui écopent!

20180415A www.invadingspecies.com.jpg

Travailleur habillé de la tête au pieds pour combattre une invasion de berce du Caucase (Heracleum mantegazzianum). Source: www.invadingspecies.com

Même si vous n’avez jamais réagi dans le passé aux plantes réputées très phototoxiques comme la berce du Caucase et le panais sauvage, mieux vaut toujours éviter tout contact avec ces plantes, surtout par une journée ensoleillée. Même par une journée grise, il est plus sage de porter des gants et des vêtements longs si vous pensez avoir à manipuler ces végétaux… et de bien vous laver à l’eau savonneuse une fois arrivé à la maison!20180416F wagwalking.com & www.handinorme.com .jpg

Publicités

4 réflexions sur “Prêtez attention aux plantes phototoxiques!

  1. Valérie

    Ma sœur s’est ramassée à l’urgence avec des brûlures au deuxième degré après avoir coupé de la lime et s’être prélassée au soleil, sans se laver les mains au savon.
    C’est à prendre au sérieux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s