Le pétunia préféré des colibris

Par défaut
20180221D Bud, www.network54.com.jpg

Colibri visitant une fleur de Petunia exserta. Source: Bud, http://www.network54.com

L’été dernier, j’ai vu au Jardin botanique de Montréal un pétunia tout à fait nouveau pour moi. Dressé et à petites fleurs étoilées rouges, il ne ressemblait que vaguement aux pétunias hybrides (Petunia x atkinsoniana) que je connaissais. L’étiquette indiquait Petunia exserta. Donc, c’était une espèce, pas un hybride.

Pendant que je prenais des photos, un colibri* à gorge rubis (Archilochus colubris) est arrivé et a commencé à visiter les fleurs, l’une après l’autre. J’ai trouvé cela curieux, car habituellement les colibris ne visitent les pétunias hybrides que de façon aléatoire, car leurs fleurs ne contiennent pas beaucoup de nectar. J’étais intrigué!

*Désolé, chers amis Français, Belges, Suisses, etc., mais les colibris, aussi appelés oiseaux-mouches, se trouvent uniquement dans les Amériques.

Un peu de recherche

À la maison, j’ai fait un peu de recherche sur cette plante pour découvrir que, effectivement, c’est le seul pétunia qui est pollinisé uniquement par les colibris. D’ailleurs, tout est là pour leur plaire: une corolle rouge (la couleur préférée des oiseaux-mouches), une abondance de fleurs sur une longue période et un long tube derrière la fleur riche en nectar. Les fleurs sont inodores, par contre, car les colibris ne sont pas attirés par les parfums.

C’est d’ailleurs le seul pétunia botanique à fleurs rouges. (Les autres ont des fleurs blanches, roses ou violettes.) D’ailleurs, la coloration rouge des pétunias hybrides vient de pigments très différents de ceux de ce nouveau pétunia.

20180221C Petunia exserta HC copy.jpg

Le pollen jaune sur la corolle rouge est dû au passage d’un colibri. Source: jardinierparesseux.com

Le nom «exserta» vient des étamines et du stigmate qui ressortent de la corolle: ils sont alors dits exsertes (ceux qui sont placés à l’intérieur de la fleur sont dits insertes). C’est encore une adaptation spécifique aux colibris. En effet, pendant que le colibri plonge son bec dans le fond de la fleur à la recherche de nectar, son cou frotte sur les étamines exsertes et prend du pollen que l’oiseau transférera à la prochaine fleur. Une symbiose parfaite!

À peine trouvé, déjà menacé de disparition!

Cette espèce ne fut que récemment découverte dans les Serras de Sudeste du Brésil (1987) et, tristement, on la considère comme déjà menacée de disparition à l’état sauvage. Une expédition en 2007 n’a pu répertorier que 14 spécimens!

Cette plante n’est pas menacée, contrairement à plusieurs autres, par la perte d’habitat suite à l’exploitation agricole ou à l’urbanisation — du moins, pas encore —, mais plutôt par l’intrusion dans son territoire d’un autre pétunia, P. axillaris, blanc celui-ci. Il paraît que les deux s’entrecroisent allègrement et que les hybrides perdent les traits qui attirent tant les colibris.

Le cultiver

Petunia exserta

Petunia exserta au Jardin botanique de Montréal en 2018: un très bel effet! Source: jardinierparesseux.com

Malgré sa rareté dans la nature, le pétunia exserta n’est pas compliqué à cultiver. Traitez-le comme n’importe quel pétunia, tout simplement. Semez les graines à l’intérieur environ 10 semaines avant la date prévue de repiquage au jardin, pressant les graines dans la surface du terreau sans les couvrir, car elles ont besoin de lumière pour germer. Dans les régions aux saisons de culture longue, comme le sud de la France, vous pouvez même le semer en pleine terre.

Les graines germeront dans une dizaine de jours à la température de la pièce.

Quand le sol s’est réchauffé et qu’il n’y a plus de risque de gel, repiquez les jeunes plants en plate-bande ou en bac. Le pétunia exserta préfère le plein soleil et un sol riche et bien drainé. Plantez-le en massif ou encore, mélangez-le avec d’autres annuelles.

En plus des colibris, les papillons l’aiment bien. Par contre, la texture gluante de ses feuilles déplaît aux mammifères et donc les cerfs, lapins, marmottes et cie tendent à le laisser tranquille.

Où le trouver?

Cette plante n’est offerte commercialement que de façon très, très limitée. D’ailleurs, il n’y a qu’un an ou deux, la seule façon de l’obtenir était de connaître un botaniste… et pas n’importe quel botaniste, de surcroît!

Je sais qu’il est offert par Gardens North (au Canada) et Select Seeds (États-Unis). Sans doute que d’autres semenciers l’offrent aussi, mais je ne pense pas que vous le trouverez dans votre jardinerie locale de sitôt!


Le pétunia exserta: de belles fleurs et la possibilité d’attirer des colibris en plus, pourquoi pas?

Publicités

5 réflexions sur “Le pétunia préféré des colibris

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s