Nomenclature horticole Truc du jour

Qu’est-ce qu’un cultivar?

20180124A Trois pommes www.campbellsorchards.com .jpg
Trois cultivars de Malus pumila. Source: www.campbellsorchards.com

Le jardinier novice rencontre encore et encore le mot «cultivar» sans nécessairement comprendre son sens. C’est pourtant si simple.

Un cultivar est une plante découverte ou développée par l’humain. Le mot veut tout simplement dire «variété cultivée» (culti + var). Et habituellement, on écrit le nom de cultivar entre guillemets simples et en lettres romaines. ‘Osiris Fantaisie’, par exemple, est un cultivar de Ligularia dentata. Son nom complet est donc Ligularia dentata ‘Osiris Fantaisie’.

Aussi, pour éviter toute confusion, le nom de cultivar doit toujours dériver d’une langue parlée comme le français, l’anglais ou le japonais (non pas du latin ou du grec ancien). Le nom botanique de la plante, par contre, s’écrit toujours en latin ou en grec latinisé, de préférence en italique. Il existe quand même quelques vieux cultivars avec des noms latins (‘Rubra’, ‘Variegata’, etc.), mais ce sont des exceptions plutôt que la règle.

20180124B Acer platanoides 'Crimson King' newfs.s3.amazonaws.com & www.glovernursery.com .jpg
Acer platanoides et son cultivar ‘Crimson King’. Source: newfs.s3.amazonaws.com & http://www.glovernursery.com

Prenons le nom Acer platanoides ‘Crimson King’ comme exemple. Acer platanoides, en italique, est le nom botanique pour tous les érables de Norvège alors que ‘Crimson King’, en lettres romaines, indique le populaire cultivar à feuillage rouge tant planté dans nos régions.

D’autres exemples? Rudbeckia fulgida sullivantii ‘Goldsturm’, Solanum lycopersicum ‘Sweet 100’ et Hosta ‘Sum and Substance’.

Notez aussi qu’on ne doit jamais traduire un nom de cultivar: comme un nom propre, il demeure le même partout dans le monde. Ainsi, utiliser ‘Roi Cramoisi’ pour désigner un érable de Norvège ‘Crimson King’ ou ‘Orage d’or’ pour la rudbeckie serait fautif.20180124A Trois pommes www.campbellsorchards.com .jpg

Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec. Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants. Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.

2 comments on “Qu’est-ce qu’un cultivar?

  1. Ping : La toxicité des tournesols – Jardinier paresseux

  2. Ping : MANGER des POMMES J . CHIRAC // | Espace perso de titof

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :